Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU  
icon
posté par Lea, le 7 septembre 2014

C’est l’actualité chaude de la rentrée : les photos intimes d’une centaines de stars américaines ont été volées et sont diffusées sur le web. L’internaute pourra donc regarder Jennifer Lawrence toute nue, tout comme les photos coquines d’Avril Lavigne, Kelly Brook, Rihanna, Mary-Kate Olsen ou Mary Winstead. Ces clichés devaient pourtant rester privés : comme pourrait le faire n’importe qui, ces célébrités s’étaient prises en photo avec leur téléphone portable et pensaient que les clichés allaient rester privés. Oui mais voilà, le cloud est passé par là, rendant possible la diffusion de photos coquines.

Le « cloud computing », c’est quoi ? C’est un terme anglais fourre-tout, traduit par « informatique dans les nuages ». L’idée est de ne plus stocker localement ses données, mais de les stocker quelque part à travers un réseau dans un endroit indéfini et inconnu de l’utilisateur, tout en permettant d’y accéder facilement et rapidement. La plupart des géants de l’informatique proposent des services de cloud à destination du grand public et des entreprises et ce à grand renfort de marketing.

Avec ce système, on accède à ses données partout et tout le temps, en un clic. Génial. En revanche, on n’entend peu parler des inconvénients. Jennifer Lawrence en aura fait les frais : c’est à cause de son compte iCloud utilisé pour sauvegarder les données de son iPhone que ses photos osées ont été rendues publiques. En effet, on peut même être dans le « nuage » sans le savoir ! Pourtant, avec lui, on ne maîtrise plus nos données. On ne sait pas où elles sont, donc leur confidentialité est grandement compromise – on en parlait déjà sur Léa en 2010. Si on sait que les gouvernements scrutent les données stockées en ligne, c’est également le cas des pirates ou d’administrateurs systèmes peu scrupuleux. La violation de la confidentialité est donc quasi-inéluctable. Pour les entreprises aussi, l’utilisation qui est faite de leurs données n’est plus maîtrisée. Fichier client, liste des fournisseurs, stratégie d’entreprise, indicateurs économiques…. tout est hors de contrôle.

L’informatique dans les nuages, que l’on pourrait qualifier d’informatique imprudente, peut aussi poser des problèmes juridiques. Ce sont les lois en vigueur dans le pays où sont hébergées vos données qui s’appliquent. Or par principe, la localisation des données du nuage est floue. Savez-vous vraiment ce qui est légal de faire avec vos données au Kazakhstan, aux îles Caïman, en Irlande, en Corée du Sud ? Enfin, les prestataires de cloud sont souvent imprécis sur les moyens de quitter le nuage. Combien va coûter le rapatriement de toutes vos données ? Seront-elles vraiment effacées, y compris les multiples sauvegardes effectuées dans les centres de données autour du monde ?

Dommage que personnne n’ait passé le mot aux célébrités victimes de piratage de leur compte : si vous avez quelque chose destiné à rester secret ou privé, ne le mettez pas en ligne.

Aucun commentaire »
Tags: Mots-clés : , , , , , , ,
icon
posté par Lea, le 21 juillet 2014

Connaissez vous la logithèque ? En ligne depuis le 26 décembre 2000 (au XXe siècle !), la logithèque est une liste très complète de logiciels disponibles pour GNU/Linux.

Avant sa création, il n’existait pas de « catalogue » d’applications digne de ce nom en français. Le mot « logithèque » en lui-même a été popularisé par le site, car si c’est aujourd’hui un terme plus courant, ce néologisme ne se rencontrait pas sur la toile au début des années 2000. La logithèque de Léa est aussi la toute première liste francophone de logiciels libres, car évidemment l’énorme majorité des logiciels de la logithèque sont libres. Une majorité, mais pas tous : on pourra y trouver également des logiciels privateurs qui fonctionnent sur notre système d’exploitation, souvent car ils n’ont pas d’équivalent libre.

Bref, vous cherchez une application pour accorder une guitare ? Un globe terrestre virtuel ? Un outil pour la résolution de systèmes d’équations linéaires ? Un navigateur alternatif ? Un jeu sympa ? Un ERP ? Suivez le lien !

1 commentaire »
Tags: Mots-clés : , , ,
icon
posté par Lea, le 12 juin 2014

Le magazine français L’Express a lancé une pétition « François Hollande, accordez l’asile politique à Edward Snowden ». Le but est de demander à l’état français d’accueillir sur son sol Edward Snowden et de le protéger.

Edward Snowden est un informaticien, ancien employé des services secrets américains. Il a divulgué au monde entier l’existence de programmes de surveillance de masse de la population, jusque là considérés comme des fantasmes d’experts en sécurité. Qualifié de traître par l’administration américaine, il a du fuir son pays et est actuellement réfugié en Russie, où son visa expirera en juillet.

En 2013, l’hebdomadaire allemand Der Speigel demandait publiquement d’accorder à Snowden l’asile politique en Allemagne. Il y a déjà eu plusieurs centaines de pétitions consacrées à son sujet. Cette nouvelle pétition a déjà été signée par 150 000 citoyens. Vous pouvez la signer également pour lui montrer votre soutien.

Edward Snowden a accompli un devoir citoyen, un travail d’intérêt public. Les lanceurs d’alertes, comme Snowden, Manning ou Wikileaks, de même que les journalistes d’investigation, prennent des risques pour la défense de nos libertés et de la démocratie. Il est de notre devoir de les protéger.

2 commentaires »
Tags: Mots-clés : , , , , ,
icon
posté par Lea, le 15 mai 2014

Tous les jours, des décisions prises à Strasbourg et Bruxelles influent sur la politique des pays de l’Union Européenne. À la fin du mois, on votera pour élire les députés européens : le dimanche 25 mai en France, en Belgique et au Luxembourg et le samedi 24 pour certains Français d’outre-mer.

S’il n’a pas complétement les mains libres, le Parlement européen est suffisamment puissant pour s’opposer à certaines menaces pour les logiciels libres et les libertés sur internet. Ce fut le cas en 2005 au sujet des brevets logiciels et en 2012 sur l’accord commercial anti-contrefaçon (ACTA).

En plus d’aller voter le jour des élections, vous pouvez faire entendre votre opinion en soutenant la charte des droits numériques rédigée par l’European Digital Rights. Léa-Linux soutient les idées portées par cette charte – parfois un peu imprécise car succincte : liberté des internautes, respect de la vie privée, défense des formats ouverts et des logiciels libres, données ouvertes, transparence …. Vous pouvez aussi inciter votre candidat à soutenir le pacte du logiciel libre de l’APRIL.

Tout ceci ne vous prendra que quelques minutes et peut améliorer les libertés en Europe. Merci !

Aucun commentaire »
Tags: Mots-clés : , , , ,
icon
posté par Lea, le 24 avril 2014

Jluce nous a quitté. Membre actif de la communauté OpenSUSE francophone, il était très présent sur les forums de sa distribution favorite et ceux de LinuxMint. Jluce dépensait son temps pour une cause qui nous tient à cœur : aider les gens à apprivoiser GNU/Linux. Chez Léa, nous ne le connaissions pas personnellement, mais nous avions plusieurs fois échangé ensemble. Jluce faisait partie de ces nombreuses personnes de valeur qui œuvrent à créer un environnement informatique meilleur. Il est parti trop tôt, à 40 ans. Il nous manque déjà.

1 commentaire »
Tags: Mots-clés : , , ,
icon
posté par admin, le 31 mars 2014

La monnaie virtuelle Bitcoin commence à faire son petit bonhomme de chemin.

Fonctionnant de façon entièrement distribuée, le système fait que le bitcoin ne dépend pas de l’intégrité ou de la compétence d’un émetteur central, mais uniquement de la robustesse des procédés cryptographiques employés. Et surtout, cela permet des échanges prioritairement numériques : la suite logique de l’avènement d’Internet dans les vies de tout le monde.

bitcoins

Depuis quelques mois, de nombreuses publications, relatant les tenants et les aboutissants de cette monnaie, fleurissent dans les journaux et sur Internet. Même la Banque de France s’est décidé à publier en décembre dernier, une note d’explication. Des sites d’informations comme « Arrêt-sur-images via l’émission 14:42 » ont également proposé une émission entièrement consacré aux sujet de cette nouvelle monnaie.

Notons aussi que des distributeurs de bitcoins sont installés dans certaines villes du monde notamment aux États-Unis. Nouvelle révolution ? Dans tous les cas, l’utilisation du bitcoin, dans la vie de l’usager lambda, a beaucoup de mal à se développer et notamment sur le continent européen.

Les beaux jours arrivant, la petite Léa effectue plus régulièrement des marches en milieu urbain et elle a constaté une chose étrange : le bureau de change, à côté de la Madeleine à Paris, propose l’échange de bitcoin en euro (mais pas l’inverse, étrangement).

IMG-872398

Est-ce une petite révolution ? En tout cas, le site bitcoin.fr parlait déjà de possibilité de distributeurs bitcoin à Paris, les soucis venant des aspects administratifs.

Est-ce une méthode de contournement de la législation actuelle ?

UPDATE:
Capture d’écran 2014-04-02 à 05.57.43

2 commentaires »
Tags:
icon
posté par Lea, le 30 mars 2014

Le blog est bien calme ces derniers temps, que fait Léa ? Est-elle victime de l’épidémie de rhinopharyngite qui a touché l’Europe ? Est-ce une conséquence d’Ebola en Guinée, du vol MH370 disparu, de l’annexion russe en Crimée, des bons scores du Paris-Saint-Germain, des élections municipales en France, du mariage d’Elton John ?

Eh bien non ! Léa est tranquillement en train de rédiger sa nouvelle feuille de route pour 2014. Ensuite, à partir du mois prochain, vous pourrez observer de nombreuses nouveautés et moults changements. Attachez vos ceintures ! ;-)

Aucun commentaire »
Tags: Mots-clés : , , , ,
icon
posté par Lea, le 3 février 2014

Deux jours pour des conférences sur le logiciel libre, ça passe vite et c’est toujours trop court. Ce weekend, le FOSDEM a rassemblé des geeks et des geekettes d’un peu partout pour parler code, technologie et logiciel. Beaucoup de Néerlandais, de Belges, d’Allemands, de Français et de Britaniques, mais aussi des Espagnols, des Russes, des Slovènes, des Hongrois, des Italiens, des Suédois et même des Indiens ou des États-Uniens… et beaucoup d’autres. Que retenir de ce FOSDEM ? D’une part, le logiciel libre est très actif. Beaucoup de nouveautés, d’idées prometteuses, des communautés qui grandissent. Beaucoup de convivialité également.

Côté exposants, on se souviendra du dromadaire géant de perl.nl et de l’éléphant vivant de PostgreSQL. De la distribution Tails, sur le stand Tor. Du matériel libre d’hackable device, de la console de jeux vidéos Pandora et de Firefox OS.

Côté conférences, David Goulet a mis en lumière l’outil d’analyse LTTng, Pier Luigi Fiorini a présenté le bureau Hawaii basé sur Wayland et QtQuick, Daniel Marti a présenté F-Droid, Erik Möller a traité du fonctionnement technique de Wikipedia, Lydia Pintscher et Tobias Müller (et leurs acolytes) se sont renvoyés la balle sur l’administration de la fondation GNOME et de KDE eV, Priyanka Nag a philosophé sur les femmes et de la technologie, Bradley M. Kuhn a rappelé à la commaunuté l’intérêt des licences telles que la GPL et Poul-Henning Kamp a décrit les dangers que fait peser la NSA sur l’informatique libre.

On se rappelera de l’activité cérébrale intense qui a chauffé les salles dédiées au matériel, au réseau, au stockage, aux langages Ada, Java, Perl, Smalltalk, Go, JavaScript, Python, à la bureautique, à la correction de bugs, à la messagerie, à la gestion de la configuration, à BSD, aux distributions, aux micro-noyaux, à l’embarqué, aux jeux vidéos, à la pile graphique, au calcul haute performance, au web, au droit, aux bases de données et au NoSQL, à la virtualisation, l’infrastructure en tant que service et l’émulation, aux wikis, à LLVM, à GNU Radio, à Valgrind, aux tests et à l’automatisation, à l’économie d’énergie, à la création de graphes (ouf !). Ajoutons à tout ceci les présentations éclair qui sont allées du bureau Mate au gestionnaire de sauvegarde Bacula en passant par OpenStack et libguestfs. Bref, vivement l’année prochaine !

3 commentaires »
Tags: Mots-clés : , , , , , , ,
icon
posté par Lea, le 1 janvier 2014

C’est la nouvelle année et comme le veut la tradition, c’est avec grand plaisir que la petite Léa vous embrasse sous le gui. 2014, nous y sommes, vous y êtes !

Léa-Linux vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année et va continuer à aider la francophonie dans sa transition vers un monde plus libre.

Vive 2014, vive le logiciel libre, vive GNU/Linux !

1 commentaire »
Tags: Mots-clés : , ,
icon
posté par Jiel, le 20 décembre 2013

L’affaire

La révélation de programmes de surveillance de masse des services secrets américains et britanniques a été la grande information de cette année. L’informaticien – ou plutôt le héros – Edward Snowden, nous a appris que la captation de nos données et de nos communications est massive et généralisée. Non seulement les personnes (dont Léa-Linux, parfois) qui mettaient en garde les autres à ce sujet n’étaient pas paranoïaques, mais elles étaient en-deça de la réalité. Ce ne sont pas seulement les terroristes ou les pédophiles qui sont espionnés, ni même uniquement les organisations militaires et les politiciens, mais aussi les entreprises et les particuliers. Cela ne se fait pas seulement chez les Anglo-saxons. Par exemple, la France aussi dispose d’un tel programme.

Pourquoi est-ce grave ?

Si tout le monde est observé sans cesse, beaucoup de gens ne peuvent plus faire leur métier correctement car ils ont besoin d’anonymat ou de confidentialité : en particulier les journalistes, les avocats, les militants (ONG, opposants politiques), les médecins ou les entrepreneurs. Chacun va pratiquer l’auto-censure car on se sait observé : dans la 2e moitié du XXe siècle c’était par la Stasi ou le KGB, désormais il s’agit de PRISM. Avec cette surveillance massive, c’est la liberté de la presse, le secret des correspondances, les libertés individuelles et donc au final la démocratie qui est menacée.

Comment donc se protéger ?

La première chose est sans doute de prendre conscience de ces dangers et d’en parler autour de soi. Dans un deuxième temps, il faudra impliquer dans ce débat le maximum de citoyens pour faire pression sur les politiciens, car cet espionnage est souvent fait en notre nom et avec nos impôts.

Ensuite, il existe des moyens techniques de se protéger. C’est un peu plus compliqué, mais certaines solutions sont accessibles aux non geeks. Surfez anonymement en brouillant les pistes : grâce à un VPN, des proxys, voire Tor ou des darknets de type Freenet. Utilisez le chiffrement pour protéger vos données et vos échanges, même si cette technique a des limites. Vous pouvez aussi utiliser des alternatives aux services les plus populaires, par exemple utiliser le moteur de recherche DuckDuckGo, plus respectueux de la vie privée, ou StartPage qui fait des recherches sur Google pour vous.

Le plus efficace est sans doute de garder à l’esprit une liste de bonnes pratiques. Il ne s’agit pas de vivre comme un ermite, mais réfléchissez bien à la nature du contenu que vous mettez vous-même en ligne, sur Facebook, Google+, Twitter ou sur un cloud. Ne mettez pas en ligne de données confidentielles ou trop personnelles. Contrôlez les paramètres de sécurité de vos comptes (si vous avez un compte Google/Gmail/Youtube etc., saviez-vous que Google conserve votre historique de recherche par défaut ?). Effacez régulièrement l’historique et les cookies de votre navigateur. N’installez que des logiciels auprès de votre distribution ou de l’éditeur, évitez les logiciels au code source fermé. Tout ceci est bien sûr valable pour les smartphones et les tablettes. Si vous utilisez une messagerie électronique en ligne, effacez régulièrement les anciens messages de votre boîte.

Conclusion

Vous ne confieriez pas les clefs de votre maison ou de votre voiture à n’importe qui, eh bien, faites pareil avec vos données. Ne soyez pas paranoïaque, simplement prudent. N’ayez jamais une confiance aveugle dans les entreprises qui hébergent vos données et ne misez pas tout sur la technologie. Par notre négligence, nous avons une part importante de responsabilité dans cet espionnage massif.

3 commentaires »
Tags: Mots-clés : , , , , , ,
widget_archive
Identification !
Identifiant  
Mot de passe  
widget_text
Léa-Linux
Léa-Linux: Documentations & Co.

widget_flickrRSS
Photos Libres !
Anne sur le stand Mandriva, Linux Solutions 2009Léa et l'APINC projettent les débats sur HADOPI à l'Assemblée Nationale : Martine Billard ; Linux Solutions 2009Prae et Hélène, Linux Solutions 2009Jiel, Hélène et Stéphane sur le stand Léa-Linux, Linux Solutions 2009Jiel sur le stand Léa-Linux, Linux Solutions 2009Stand Léa-Linux, Linux Solutions 2009

widget_categories
Catégories



Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons