Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Linux et le projet GNU


Découvrir Linux : Concepts et histoire

Linux et le projet GNU. Historique et description des principaux concepts et de la philosophie du libre.

par Jice & Anne et Jiel

Le projet GNU, la Free Software Foundation (FSF) et la licence GPL

le gnou mascotte du projet GNU
Fin 1983, Richard Stallman, alors chercheur au laboratoire d'intelligence artificielle du MIT aux États-Unis, lance le projet GNU, en réaction à la pratique alors émergente qui consistait à garder secret le code source des logiciels et à contraindre au paiement d'une licence pour leur utilisation. Son objectif est de développer un système d'exploitation complet, semblable à Unix et qui soit un logiciel libre : le système GNU (« GNU » est l'acronyme récursif de « GNU is Not Unix »; on le prononce « gnou » avec un G audible). Afin de récolter des fonds, il crée la Free Software Foundation, et commence à développer de nombreux logiciels. On lui doit notamment le célèbre éditeur Emacs, le compilateur GCC, etc.

La liberté au sens GNU est définie selon quatre principes :

  1. la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0).
  2. la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à vos besoins (liberté 1).
  3. la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre prochain (liberté 2).
  4. la liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (liberté 3).
Pour les points 2 et 4, l'accès au code source du programme est une condition indispensable.

Le projet GNU a ainsi défini une licence afin de protéger la liberté de ses travaux, la licence GPL, sous laquelle sont publiés un grand nombre de logiciels libres. Le site www.gnu.org offre une comparaison entre les licences existantes. Notons enfin que « libre » ne signifie pas nécessairement « gratuit » ou « non commercial », l'auteur d'un logiciel libre ou de modifications étant libre de le distribuer gratuitement ou non. On notera qu'utiliser un logiciel libre a de nombreux avantages : la fiche pratique Pourquoi utiliser des logiciels libres ? vous en présentera quelques uns.

La licence GPL a depuis été utilisée par de nombreux logiciels, le plus célèbre sur ce site étant bien sûr le noyau Linux.

Pour plus d'informations, voir l'historique du projet GNU sur www.gnu.org.

Les licences libres

Pour les logiciels, c'est la licence d'utilisation qui détermine ce que l'utilisateur a le droit de faire ou pas. La licence doit donc protéger le logiciel tout en laissant aux utilisateurs les quatre libertés citées ci-dessus. Voici les principales licences libres existantes :

GPL : General Public License
Provient du projet GNU (voir ci-dessus).
Description sur le site GNU : « Il s'agit d'une licence de logiciel libre et d'un « gauche d’auteur »*. Nous la recommandons pour la plupart des paquetages logiciels ».
FDL : Free Documentation License
Provient aussi du projet GNU.
Description sur le site GNU : « Cette licence a été conçue pour les documents sous gauche d'auteur. Nous prévoyons de l'adopter pour tous les manuels GNU. Elle convient également pour d'autres catégories d’œuvres utiles telles que les manuels scolaires ou les dictionnaires, par exemple. Son domaine d'application n'est d'ailleurs pas exclusivement celui des œuvres textuelles (livres) ».
BSD (Licence modifiée de BSD)
Provient du projet BSD, qui a donné une famille d'Unices libres.
Description sur le site GNU : « Il s'agit de la licence BSD d'origine, mais privée de sa clause publicitaire. C'est une licence de logiciel libre simple et permissive, non gauche d'auteur, compatible avec la GPL de GNU. Si ce que vous souhaitez, c'est une licence permissive non gauche d'auteur, alors la licence BSD modifiée constitue un bon choix. Cependant, recommander la Licence BSD est une opération risquée du fait de la confusion possible avec la version d'origine, qui est mauvaise, de la licence BSD. Pour éviter ce risque, suggérez plutôt l'emploi de la licence X11. La licence X11 et la licence BSD révisée sont très proches l'une de l'autre ».
X11
Licence du projet X11 à l'origine de l'environnement graphique sous les Unix.
Description sur le site GNU : « Il s'agit d'une licence de logiciel libre simple et permissive, non gauche d'auteur, compatible avec la GPL de GNU. XFree86 l'utilise aussi ».
(*) « gauche d’auteur » est la traduction du mot anglais copyleft qui est l'opposé de copyright. Les licences à « gauche d’auteur » obligent les personnes qui apportent des modifications au logiciel et le distribuent, à distribuer également le code source de leurs modifications.

Linux, un bref historique

En 1991, Richard Stallman avait développé un grand nombre de logiciels, mais le composant de base du projet GNU n'avait pas encore vu le jour.

Linus Torvalds (le nom Linux est issu d'un jeu de mot entre son prénom et Unix), 21 ans, étudiant finlandais à Helsinski, Finlande, démarra comme hobby l'écriture d'un nouveau noyau de système d'exploitation de type Unix fonctionnant sur plateforme i386. Il s'intéressait à Minix, un petit système Unix fonctionnant aussi sur PC, et décida de développer un système qui serait meilleur. Il publia la première version 0.02 sur le forum de discussion comp.os.minix, en demandant à d'autres développeurs de l'aider afin de l'améliorer :

Vous regrettez les beaux jours de Minix-1.1, lorsque les hommes étaient des hommes et écrivaient leurs propres pilotes de périphériques ? Vous manquez d'un superbe projet et vous languissez après un système que vous pourriez modifier à votre convenance ? Vous êtes frustrés que tout fonctionne sous Minix ? Plus de nuits blanches passées à tenter de faire fonctionner un programme récalcitrant ? Alors ce message pourrait bien être pour vous.

Comme signalé il y a un mois, je travaille actuellement sur une version libre et gratuite d'un système ressemblant à Minix pour les ordinateurs AT-386. J'ai finalement atteint un stade où il est utilisable (bien qu'il puisse ne pas l'être pour vous, selon ce que vous désirez), et je compte diffuser les sources pour une diffusion plus large. Il s'agit juste de la version 0.02... mais j'ai pu exécuter bash, gcc, gnu-make, gnu-sed, compress, etc. avec succès sous ce système.

Peu à peu des personnes de plus en plus nombreuses se joignirent à Linus afin de développer le système que l'on connait aujourd'hui. Les nombreux utilitaires GNU furent intégrés à Linux.

La licence du noyau Linux est la GPL dont on a parlé plus haut.

Par abus de langage, on désigne souvent par « Linux » l'ensemble des logiciels composant le système d'exploitation (noyau, utilitaires GNU, autres logiciels libres). Linux n'est en fait à proprement parler que le noyau de ce système, le reste des logiciels étant en grande partie issu du projet GNU. C'est pourquoi Richard Stallman et les puristes parlent plutôt de « GNU/Linux ». Notons que le noyau officiel du projet GNU n'est pas Linux, mais le Hurd (ce qui signifie « troupeau », en anglais).

Tux : la mascotte de Linux
En 1996, le besoin d'avoir un logo pour le noyau Linux se faisant sentir, un concours a été lancé. Linus Torvalds ayant dit qu'il aimait bien les manchots, plusieurs mascottes furent soumises aux développeurs, et le dessin de Larry Ewing (réalisé avec GIMP) fut choisi, et prénommé « Tux » (jeu de mot entre Linux et tuxedo, costume de type smoking, en anglais - ou selon les versions : (T)orvalds (U)ni(X) -> TUX).

Il est aujourd'hui universellement reconnu comme la mascotte de Linux, et a été rejoint en 2000 par notre 'tite Léa :-)

(voir l'histoire de Tux le manchot Flag-en.png).


Chronologie

Voici une chronologie des principaux événements qui ont marqué la vie de Linux:

1983 
Le 27 septembre, Richard M. Stallman annonce la création du projet GNU.
1985 
Fondation de la Free Software Foundation (FSF).
1988 
Apparition d'un groupe d'enthousiastes des systèmes UNIX, The PC-Unix SIG, qui deviendra à la naissance de Linux le premier groupe d'utilisateurs de Linux (LUG). Il sera renommé The Silicon Valley Linux User Group (SVLUG).
1989 
La FSF sort la GNU General Public License version 1, qui va être la licence de référence pour la majorité des projets libres.
Cygnus Support (puis Cygnus Solutions) est la premièe société commerciale a fournir un support pour le logiciel libre. Dix ans plus tard, elle fusionnera avec Red Hat.
1991 
En juin, la FSF sort la GNU General Public License version 2.0.
Le 25 août, Linus Torvalds annonce sur internet la création de Linux (version 0.01). Seulement quelques développeurs se sont intéressés au programme publié par Linus sur le forum. Mais en décembre, plus d'une centaine de personnes s'était regroupée au sein de groupes de nouvelles ou de listes de diffusion. Linux n'est alors qu'un passe-temps de hacker et ne dispose pas d'interface graphique.
1992 
Linux (version 0.96) est pleinement fonctionnel. C'est la naissance des premières distributions GNU/Linux: Yggrasil, MCC Interim Linux, TAMU. Mais surtout, au milieu de l'année, Softlanding Linux System (SLS) est créé par Peter McDonald: c'est la première vraie distribution qui contient des éléments tels que X ou TCP/IP. C'est cette année là que Patrick Volkerding commence la distribution Slackware (basée sur SLS) dont la version stable sortira un an plus tard. Slackware est la plus vieille distribution encore en activité aujourd'hui.
1993 
Plus de 100 développeurs contribuent à Linux (version 0.99). Le nombre d'utilisateurs est estimé à 20 000. Linus délègue la relecture du code à un noyau de quelques développeurs.
La distribution Debian est créée par Ian Murdock. Le nom de "Debian" est un jeu de mot entre "Ian" et "Debra", le prénom de la femme de Ian.
1994 
Le 12 mars, sortie de Linux 1.0. La numérotation des versions devient celle qu'on connaît encore aujourd'hui : ... Les versions "stables" ont un numéro de version mineure pair. Le développement de nouvelles fonctionnalités s'effectue sur les versions dites "bêta", avec un numéro de version mineure impair.
SuSE, une entreprise allemande de services pour UNIX, édite sa premiere version de SLS/Slackware, sous le nom de SuSE (System- und SoftwaréEntwicklung) Linux 1.0. La même année Marc Ewing créé la distribution Red Hat, puis la société éponyme l'année suivante avec Robert Young.
1995 
Le 6 mars, sortie de Linux 1.2.
En avril, sortie de la première version officielle du serveur Apache. En un an à peine il deviendra le serveur http le plus populaire sur internet.
En novembre, Spencer Kimball et Peter Mattis annoncent la sortie du logiciel GIMP (General puis GNU Image Manipulation Program).
1996 
8 juin: sortie de Linux 2.0. Les utilisateurs sont estimés à plus de 1,5 million. C'est le début de la reconnaissance de Linux par l'industrie. Naissance de Tux le manchot, dessiné par Larry Ewing. Dès le 30 septembre, commence la réalisation de Linux 2.1.
14 octobre: Matthias Ettrich annonce la création de l'environnement KDE (Kool Desktop Environment). Il utilise la bibliothèque Qt de Trolltech, qui à l'époque n'était pas libre.
1997 
En août, la "non-liberté" de KDE provoque le lancement d'un projet concurrent. Il se nomme GNOME (GNU Network Object Model Environment), créé par Miguel de Icaza et Federico Mena. Il utilisera GTK+, la bibliothèque créée pour GIMP.
Eric S. Raymond présente son essai "The Cathedral and the Bazaar" au Linux Kongress.
1998 
En mars, la guerre des navigateurs internet fait rage, et Netscape décide de donner à la commmunauté du logiciel libre une partie du code source de son Communicator. C'est la naissance du projet Mozilla.
Gaël Duval créé la distribution grand public Mandrake Linux, basée à l'origine sur Red Hat 5.1.
En novembre, Serge lance une page perso d'aide sur GNU/Linux, qui deviendra lea-linux.org. Il sera vite rejoint par Jice, Fred, Anne, Prae, Maston28, Jiel et tous les autres.
1999 
25 janvier: après plus de deux ans d'attente, sortie de Linux 2.2. Le mainteneur est Alan Cox, développeur du noyau depuis la première heure. Le 11 mai, début des hostilités sur la 2.3.
Roberto Di Cosmo créé la première distribution "live", directement bootable sur CD : elle est française et s'appelle DemoLinux. Ce concept sera perfectionné par l'allemand Klaus Knopper qui sortira le très populaire LiveCD Knoppix deux années plus tard.
2000 
Pour la dernière année du siècle, le monde du logiciel libre va combler ses lacunes en matière de vidéo: trois players sortent, VideoLAN en février, Xine en août et MPlayer en septembre.
En septembre, Trolltech annonce que Qt 2.2 sera sous licence GPL. KDE 2.0 sort le mois suivant, et sera donc libre. :)
Le 13 octobre, Sun Microsystems donne sous le nom d'OpenOffice.org le code source de la suite bureautique StarOffice 5.2, qu'ils venaient de racheter à StarDivision.
2001 
Le 4 janvier, sortie de la version 2.4 de Linux. Le mainteneur est Marcelo Tosatti. Le 22 novembre 2001, les travaux continuent avec la version 2.5.
2002 
Les distributions basées sources ont le vent en poupe. Sorcerer vient à peine de naïtre, et Daniel Robbins créé la distribution Gentoo Linux.
2003 
Le 17 décembre, sortie du noyau 2.6. Le nouveau mainteneur sera Andrew Morton.
2004 
En mars, Novell qui vient de racheter SuSE, passe sous licence GPL le logiciel d'installation et de maintenance de la distribution. SuSE devient ainsi une distribution libre.
En octobre, apparition d'Ubuntu, distribution basée sur Debian qui connait un rapide succès.
2005 
Mandrake rachète Conectiva, devient Mandriva et dans la foulée rachète Lycoris.
2007 
Le 29 juin est publiée la GPL v3.0.
En octobre, Asus lance le premier véritable netbook, l'Eee PC 701. Cet ordinateur qui tourne sous Xandros (un dérivé de Debian) fait un carton et est l'objet électronique le plus vendu aux Etats-Unis pour les fêtes de fin d'année 2007.
2008 
en janvier, KDE sort en version 4.0.
HTC sort le premier smartphone sous Android, le système embarqué de Google basé sur Linux.
2009 
Fin 2009, Nokia lance un smartphone à base de Debian qui connaîtra un bon succès, le N900.
2010 
En septembre, un groupe composé d'anciens employés du groupe Mandriva et de membres de la communauté, créée un fork communautaire de Mandriva Linux qui donne la distribution Mageia.
2011 
GNOME sort en version 3.0.
Le noyau passe en version 3.0.
2013 
Android, le système de Google basé sur Linux, est présent sur 75% des smartphones (en nombre de téléphones vendus dans le monde).
L'été, sort le premier périphérique avec Firefox OS, le téléphone ZTE OPEN commercialisé par Telefónica.
2015 
Le noyau Linux passe en version 4.0.


Découvrir GNU/Linux, la suite : Découvrir GNU/Linux - démarrage : premier contact avec GNU/Linux, à savoir démarrage/arrêt de la machine, session graphique, premières astuces...


@ Retour à la rubrique Découvrir GNU/Linux


Cette page est issue de la documentation 'pré-wiki' de Léa a été convertie avec HTML::WikiConverter. Elle fut créée par Jice, Anne et Jiel le 10/02/2003.

Copyright

© 10/02/2003, 2004, 2005, 2009, 2013, 2015 Anne Nicolas, Jean-Christophe Cardot et Jiel Beaumadier

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike icon
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique 3.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
Affichages
(Redirigé depuis Intro-linuxetgnu)
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA