Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Fiches:Pourquoi utiliser des logiciels libres


Pourquoi utiliser des logiciels libres ?

Les avantages des logiciels libres.

par Jiel

Il y a des tas de raisons pour lesquelles on peut vouloir utiliser des logiciels libres. Ci-dessous les principaux avantages des logiciels libres. Vous trouverez une explication sur ce que sont les logiciels libres sur : Découvrir GNU/Linux : Concepts et histoire .

Adaptabilité

Qaund on a un besoin, on peut ajouter une nouvelle fonctionnalité à un logiciel libre existant au lieu de devoir réécrire un logiciel complet en partant de zéro. Cela permet de gagner en rentabilité et en adaptabilité : un logiciel libre peut être personnalisé à souhait en fonction des besoins des utilisateurs. Notons que concrétement, cela permet d'avoir des logiciels libres traduits dans une petite langue locale ou régionale, ou de développer des logiciels dans des pays pauvres sans avoir besoin d'une industrie logicielle conséquente.

Faible coût d’acquisition

Libre ne veut pas dire gratuit, cela dit, en pratique, la majorité des logiciels libres peuvent s'obtenir gratuitement. Ainsi, même si dans le contexte professionnel il faudra toujours dépenser des frais de service et de support comme pour n'importe quel logiciel, il n'y aura pas de frais initiaux d'achat de licences.

Visibilité projet

On a généralement une bonne vision d'ensemble d'un projet libre : on connait le contenu technique, on peut suivre le rythme d'évolution, la notoriété du logiciel, la taille de la communauté.

Éthique

On peut vouloir utiliser les logiciels libres par éthique, parce qu'on pense que le logiciel libre est un modèle plus juste que le modèle du logiciel propriétaire. En particulier, le logiciel libre prône la transparence, la solidarité, le partage des connaissances, la liberté et la diffusion de l'information, permet aux pays pauvres de se doter d'un système d'information. Le logiciel libre est un peu à l'informatique ce qu'est le commerce équitable à l'agriculture.

Communauté : entraide et indépendance

Le logiciel libre n'est pas aussi répandu que le logiciel privateur. Mais il a un atout : la communauté. Il y a énormémement de ressources virtuelles, certes généralement amatrices : documentations en ligne, canaux IRC, forums d'aides, listes de diffusion. Les groupes d'utilisateurs GNU/Linux (GUL) et différentes associations thématiques organisent également des rencontres, des conférences, des scéances d'aide dans la plupart des grandes villes. Les développeurs sont accessibles et se mélangent très facilement aux utilisateurs dans les rencontres et les événements de type FOSDEM ou RMLL.

Un autre avantage est que cette communauté est hétérogène et que donc elle n'est pas facilement influencable de l'extérieur. Le fait que de nombreuses grandes entreprises (IBM, Google, Intel, Red Hat) et également de nombreux développeurs indépendants travaillent ensemble empêche qu'une entreprise tire la couverture à elle et impose la marche à suivre. On a donc des avancées dans le sens de l'intérêt commun et non pas dans un but commercial déterminé.

Qualité

Le fait que tout le monde puisse regarder le code oblige les développeurs à faire attention à ce qu'ils écrivent. Chez les programmeurs de logiciel libre, il existe une forme de méritocratie qui favorise la qualité et la propreté du code. De plus, l'absence de contraintes marketings et commerciales de certains projets permet de sortir une nouvelle version des logiciels quand ils sont vraiment stables. Enfin, les logiciels populaires sont relus et corrigés par d'autres développeurs.

Sécurité

Même s'il existe des techniques permettant de tester la sécurité d'un produit sans connaître le code source d'un programme, le fait de connaître en détail comment le logiciel est conçu apporte une sécurité supplémentaire. N'importe qui peut auditer le code et détecter les erreurs de programmation, ce qui augmente les chances de découvrir une faille. On notera en outre que la communauté du libre est très réactive et corrige les failles dans les heures qui suivent sa découverte.

L'intérêt porté à la qualité du code (voir ci-dessous) augmente bien évidemment la sécurité des logiciels libres.

Pérénnité

Avec de nombreux logiciels privateurs, vous pouvez rapidement être prisonnier d'un éditeur, seul maître des évolutions et du développement de son logiciel. Si les développeurs de votre logiciel libre arrêtent de développer les fonctionnalités qui vous intéressent, il pourra plus facilement être repris par quelqu'un d'autre, éventuellement moyennant finance.

Enfin, les logiciels libres ont tendance à respect les normes et les standards internationaux, ce qui vous garantit la pérennité des données. En cas de problème avec votre logiciel, la seule contrainte sera le réapprantissage d'un nouveau logiciel qui ouvrira vos fichiers enregistrés dans un fomat ouvert. Un logiciel libre garantit donc la pérennité du logiciel et des données.

Liens



@ Retour à la rubrique Fiches pratiques

Copyright

© 2011 Jiel Beaumadier

Tête de GNU Vous avez l'autorisation de copier, distribuer et/ou modifier ce document suivant les termes de la GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou n'importe quelle version ultérieure publiée par la Free Software Foundation; sans section invariante, sans page de garde, sans entête et sans page finale. Pour plus d'informations consulter le site de l'APRIL.
Affichages
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA