Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU  
icon
posté par Lea, le 18 avril 2015

Le 16 avril, vers 1h du matin, le texte de la loi sur le renseignement a été adopté à l’Assemblée nationale. Seuls 30 députés sur 577 étaient présents et la fleur au fusil, 25 d’entre eux ont voté la fin des libertés en France. Conscient de l’aspect liberticide de la loi et voulant surfer sur l’actualité anxiogène, le gouvernement désire faire voter cette loi au pas de charge. Le vote solennel aura lieu le 5 mai à l’Assemblée nationale. Ensuite, le texte ira au Sénat et la procédure accélérée ayant été demandée, il n’y aura pas de seconde lecture à l’Assemblée. Tous les jours, plus de voix s’élèvent contre cette loi (acteurs du numériques, associations, syndicats, élus), mais cela ne suffira pas. Seule une mobilisation de chacun pourra contrer ce texte.

Cette loi ne concerne pas seulement internet et la téléphonie mobile, mais prévoit la localisation en temps réel des personnes et des objets ainsi que la sonorisation des lieux et véhicules, sans compter l’installation de mouchards informatiques sur vos appareils. De plus, la suspicion de participation à un projet terroriste n’est pas le seul point pouvant justifier ces agissements : on retrouve aussi des choses aussi floues que la défense des « intérêts économiques industriels et scientifiques majeurs de la France » et des « intérêts majeurs de la politique étrangère et la prévention de toute forme d’ingérence étrangère ». Manifestants, écologistes, religieux, journalistes, militants de tous types etc. pourront être suivis à la trace.

Il ne s’agit pas d’empêcher de travailler les services de l’état dans la prévention des dangers liés à notre sécurité. Simplement, la surveillance doit être ciblée, proportionnée, tracée, avec la possibilité d’un contrôle a posteriori par la justice et les citoyens. Ce que ne prévoit pas ce projet, qui valide une surveillance de masse.

Les députés ne sont pas des professionnels de la technologie, pour beaucoup l’informatique est un monde inconnu : ils ont du mal à se rendre compte des conséquences de leur vote. Faites de la pédagogie, aidez-les à comprendre. Le meilleur ami de ce projet de loi est l’ignorance : à la lecture de la loi, les gens y sont opposés… encore faut-il l’avoir lue. Même des juges anti-terroristes s’inquiètent de son contenu ! En effet, un tel texte ne servira pas à grand chose contre le terrorisme mais est trop dangereux pour la démocratie. Citons Laurent Chemla : « Vous qui pensez n’avoir rien à cacher au gouvernement, n’oubliez pas que, demain, ce ne sera plus forcément le même. (…) Parce que, quand un gouvernement sait tout de vous, il sait aussi quels mots utiliser pour vous vider l’esprit et vous ôter toute velléité de combat.».

Réfléchissez. Est-ce un monde libre que vous voulez léguer aux générations futures ? Ou un monde où la police et le pouvoir politique surveille tout, entend tout, conserve tout, même ce qui a trait à votre intimité ? Mobilisez-vous, contactez vos élus, parlez-en autour de vous. Vraiment. Après, il sera trop tard.

9 commentaires »
Tags: Étiquettes : , , , , ,

9 Responses to “Vous laisserez-vous violer sans réagir ?”

  1. john baag dit :

    a mon avis, cela n’a aucune espèce d’importance puisque des pays étrangers le font déjà en europe, et certains pour le compte des Etats-Unis (https://fr.news.yahoo.com/services-allemands-espionn%C3%A9-europ%C3%A9ens-etats-unis-085054062.html)

    Ce qui a été relevé de curieux par un des journalistes de BFM, c’est que la tentative d’attentats contre une église à VilleJuif tombe exactement en pleine étude de ce texte..

    ensuite, vous parlez du gouvernement, donc de l’état francais. Or, cet état n’a plus la maîtrise de sa destinée depuis longtemps, la conduite provient de l’union européenne qui reçoit les ordres des Etats-Unis..

    Je vais peut-etre dire des choses qui peuvent vous choquer, aussi, prenez-le que comme une proposition ponctuelle

    Le monde futur n’a besoin que d’hommes forts.
    Réagir, S’étonner, , interpréter, voire crier à la vengeance est acte de faiblesse, qui est déjà répertorié dans une base de faits qui sert à l’analyse comportementale des individus, car le problème que vous évoquez, n’est qu’une conséquence de conséquence multiple d’une perte de conscience à l’échelon global

    bref (toujours à mon avis, et sans animosité de ma part)…. vous nourrissez le système par cet article au lieu d’être dans une conscience et une vigilance qui résiste..

    courage

  2. Lea dit :

    Bonjour,

    Vous considérez que le combat est déjà perdu et qu’il est inutile : pas nous.

    Nous nous concentrons sur les faits et la réalité : le texte sera soumis au vote le 5 mai prochain. Les députés voteront pour ou contre le projet. Et donc légaliser, ou pas, des surveillances qui, certes, existent déjà illégalement (en France, en Allemagne ou ailleurs). Et ceci dépend de la mobilisation du peuple.

    La passivité et le pessimisme dans ce genre de cas n’apporte rien. D’autre part, nous sommes clairement dans l’action, comme vous l’indiquera peut-être notre fil twitter.

  3. john baag dit :

    ok il y a 577 députés à l’assemblée nationale. Or lors du vote de cette loi, il n’y avait que 30 députés. 25 ont voté pour ! et la loi est passée comme une lettre à la poste

    Ne trouvez-pas curieux qu’il y ait une tentative d’attentats justement lors du passage de cette loi vers le Sénat. ????
    c’est comme le truc de ceux qui ont fait l’attentat de Charlie Hebdo et qui ont laissé « intentionnellement » une carte d’identité sur le siège de la voiture (sinon, personne n’aurait su qui ils étaient ?

    OK, je suis pour mon cas, dans la non-action (un peu comme la non-pensée)

  4. […] Voilà, vous avez tous les éléments en main pour vous faire votre opinion par vous-même. Le vote à l’Assemblée aura lieu le 5 mai ; vous pouvez encore agir. […]

  5. […] Voilà, vous avez tous les éléments en main pour vous faire votre opinion par vous-même. Le vote à l’Assemblée aura lieu le 5 mai ; vous pouvez encore agir. […]

  6. Robert Moreau dit :

    Nous nous dirigeons à grand pas vers la soviétisation de notre pays : libertés individuelles et / ou politiques, idéologiques sont remises en question sous le prétexte de terrorisme ! Mais qui terrorise les gens ? Avez-vous confiance en des gens qui peuvent avoir tout pouvoir, vous espionner chez vous, vous arrêter, voire vous torturer sans avoir de compte à rendre à qui-que-ce-soit ? Le terrorisme est donc bien du côté du pouvoir qui pourrait n’avoir aucun scrupule pour se débarrasser des opposants tels que les anti OGM, les opposants à des projets d’envergure au détriment de la nature (à Nantes : l’aéroport, à Gaillac… […] au nom du soi-disant intérêt industriel, ou  » national  » … les prétextes ne manqueront pas selon qui détiendra le pouvoir. Les opposants – non violents, je le précise bien – a

  7. Robert Moreau dit :

    Les opposants – non violents – à des projets d’envergure qui seraient contraires à la paix publique, à la nature comme le gaz de schiste (demandez à certains canadiens …)au nom du fric et su saint bénéfice ! Corruption au haut niveau de l’état pourraient bien être monnaie courante, comme dans le pays de Vladimir !!!

Postez un commentaire !

widget_archive
Identification !
Identifiant  
Mot de passe  


Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons