Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU  
icon
posté par Lea, le 11 avril 2015

Le projet français de loi relatif au renseignement : Léa vous en parle régulièrement, en particulier sur twitter régulièrement depuis la mi-mars. Ce projet de loi, proposé par le gouvernement dans l’émotion suite aux attentats ayant visés Charlie Hebdo, contient de vraies régressions pour nos libertés. Oui, même si tu n’as rien à te reprocher, tu es concerné, directement. Il ne s’agit pas de mettre sur écoute un terroriste dans le cadre d’une enquête, dans le cadre d’une procédure claire pouvant être contrôlée par la suite par la justice. Si cette loi est promulguée, les services de l’état mettront en œuvre la surveillance de masse de la population, et ce, sans avoir à se justifier ou à rendre des comptes aux citoyens. De plus, tous les spécialistes s’accordent pour dire que cette loi sera sans effet sur les terroristes qui ont les compétences technologiques nécessaires pour déjouer les surveillances.

Un délire de geek paranoïaque ? Non. De nombreuses voix s’élèvent contre cette loi : Amnesty International, Le Syndicat des here Avocats de France, l’hébergeur OVH, La Ligue des droits de l’homme, Le Syndicat de la Magistrature, Reporters Sans Frontière, même Charlie Hebdo, ainsi qu’un certain nombre d’élus de tous bords.

Vous trouverez sur internet une littérature abondante pour approfondir votre réflexion. Ainsi, Libération a créé un quizz pour savoir si vous pouviez être écoutés. NextImpact vous a résumé le projet de loi. L’Express vous explique pourquoi tout le monde est concerné. Le site sous-surveillance vous propose d’appeler vos députés. L’avocat Maître Eolas donne également un point de vue sage et posé.

D’autre part, une manifestation contre la loi sera organisée lundi 13 avril à 12h30, place Édouard Herriot (aux abords de l’Assemblée nationale) à Paris. Venez nombreux défendre vos libertés !

10 commentaires »
Tags: Étiquettes : , , , , ,

10 Responses to “Non à la surveillance de masse”

  1. midnighter dit :

    Bonjour à tous,

    Je suis le premier à refuser qu’on limite notre liberté, mais j’avoue que, pour ce projet de loi, je suis dans le doute.
    Je crains, comme tout un chacun, de voir surgir l’état policier dans ma vie privée, mais y-a-t’il une autre façon de lutter contre des groupes violents frappant mortellement à l’aveugle ?
    Les arguments évoqués par les uns et les autres sont totalement justifiés, mais avouons qu’ils rélèvent souvent de l’abstrait (ce qui ne les minimise pas pour autant) ; alors qu’en est-il de l’aspect pratique du quotidien ?
    À une période où les gens ont besoin de se sentir en sécurité, ne serait-il pas plus productif d’exiger de limiter cette loi dans le temps plutôt que de demander de ne pas la voter ?

    Pour finir, quand je vois toutes les « autorités » intellectuelles qui se mobilisent pour faire avorter ce projet de loi, je me demande comment il serait encore possible que celui-ci soit finalement voté ? Serait-ce parce que nous choisissons mal nos députés ? Serait-ce parce que notre démocracie n’en a que le nom ?…

    Je le répète : je ne suis ni réactionnaire, ni anarchiste ! Je me demande juste si, en voulant à tout prix défendre nos libertés, ce n’est pas LA Liberté qui en pâtit…

    Merci d’éclairer ma lanterne.

    • Lea dit :

      Bonjour midnighter,

      Ta question est légitime. Le problème est que surveiller et stocker les données de tout le monde massivement ne résoudra pas le problème du terrorisme. Les terroristes savent déjà utiliser tout un arsenal de technique de sécurité qui permettent d’être discret ou anonyme sur internet.

      Par contre, plus de secret de l’instruction, plus de secret médical, plus de journalisme d’investigation : le gouvernement aura accès à toutes les informations. Le gouvernement aura aussi accès aux données numérique (téléphone, ordinateur, tablette) de ses concurrents politique. Concrètement, si la loi est votée, Hollande pourra accéder aux données de Sarkozy ou de Mélenchon et tout ceci pourra se faire sans aucun contrôle et sans laisser de trace. Plus largement, les mails, et même les brouillons des mails (si tu utilise Gmail ou Yahoo par exemple) seront conservées pendant des années. Et consultables par plein de monde ; peut-être même que cela sera piraté.

      En fait, cette surveillance de masse fait peser des dangers sur notre société et aura un effet nul sur la lutte du terrorisme. C’est d’ailleurs l’avis du juge antiterroriste Marc Trévidic : http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/la-loi-sur-le-renseignement-entre-de-mauvaises-mains-est-une-arme-redoutable-estime-le-juge-marc-trevidic-7777296541

      D’autre part, une surveillance ciblée et qui peut être contrôlée/justifiée par la suite convient tout à fait aux besoin du renseignement. L’infiltration des réseaux terroristes permet d’avoir bien plus d’information que la surveillance de la boulangère d’un petit village de Charentes.

      Quant à limiter une loi dans le temps, il y a déjà eu des précédents et les lois sur la sécurité ne sont jamais désactivées. Un exemple : le plan vigipirate temporaire, qui est activé depuis 1996.

      Enfin, concernant les députés, il faut garder à l’esprit que ceux-ci ne comprennent généralement pas grand chose à la technique. Une bonne partie n’utilise même pas d’ordinateur. Ils ont donc du mal à comprendre les tenants et les aboutissants des mesures techniques (on l’a vu également sur HADOPI ou les brevets logiciels).

      • Midnighter dit :

        Bonjour Lea,

        Merci de m’avoir apporté un autre angle de lecture.
        Mais, du coup, c’est un angle qui fait plutôt flipper. Alors, comment contre-carrer le gouvernement (de gauche ?) sur ce point ? D’autant que la presse quotidienne n’en souffle pas un mot, ou si peu. Depuis le premier post que j’ai lu sur lea-linux, je n’ai rien entendu ni vu/lu sur cette loi.
        C’est atterrant lorsque j’imagine que la gande majorité des français ne se dirige pas sur des sites aussi attachés aux libertés ! Quant à éduquer nos représentants en si peu de temps, cela me paraît illusoire, si tant est qu’on puisse arriver jusqu’à eux…
        Bin… je ne sais pas si je vais continuer à poster !

        • Lea dit :

          Re Midnighter,

          Il y a a priori deux moyens efficaces de contre-carrer cette loi : en parler autour de soi, pour que les gens prennent conscience de la gravité de ce texte et protestent ; d’autre part contacter les députés pour leur faire part de tes inquiétudes. Ce sont les députés qui voteront le 5 mai prochain et qui décideront pour tous les Français : il en va ainsi de la démocratie représentative. Les élus sont sensibles à l’opinion, sensibles au fait que leur vote sera regardé ; d’autres part ils ont également besoin des citoyens pour se forger leur propre réflexion.

  2. pongiste dit :

    voici ce que j’ai quand je recherche « lea linux » dans google :

    Lea-Linux
    lea-linux.org/
    Il est possible que ce site ait été piraté. <—– !!!
    Le projet français de loi relatif au renseignement : Léa vous en parle régulièrement, en particulier sur twitter régulièrement depuis la mi-mars. Ce projet de loi, …

  3. […] 16 avril, vers 1h du matin, le texte de la loi sur le renseignement a été adopté à l’Assemblée nationale. Seuls 30 députés sur 577 étaient présents et […]

  4. […] 16 avril, vers 1h du matin, le texte de la loi sur le renseignement a été adopté à l’Assemblée nationale. Seuls 30 députés sur 577 étaient présents et […]

Postez un commentaire !

widget_archive
Identification !
Identifiant  
Mot de passe  


Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons