Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Distribution


Choisir une distribution GNU/Linux

par Jiel

Introduction

À la différence d'autres systèmes d'exploitation, tels que Windows ou Mac OS X, il n'existe pas qu'une seule version de GNU/Linux. Différentes entités (associations, entreprises, passionnés) publient leur propre version avec un ensemble de logiciels et d'outils assemblés autour du noyau Linux : c'est ce qu'on appelle une distribution GNU/Linux.

Chaque distribution a ses particularités et des utilisateurs enthousiastes pour qui leur distribution est absolument géniale. Disons le tout de suite, il n'y a pas de meilleure distribution : chacune a sa philosophie et correspond à des besoins et des envies différents. Sur cette page sont présentées les principales distributions, c'est à dire les plus utilisées, les plus populaires.

La plupart des distributions citées fonctionnent sur plusieurs architectures de processeurs (x86, x86_64, PPC etc.) et disposent d'un live CD, permettant de tester sans installer. Elles sont généralistes, c'est à dire qu'elles peuvent convenir à tout type d'utilisation (serveur, bureautique, jeu...). Le but de cette documentation est de vous aider à choisir une distribution, en vous présentant, le plus objectivement possible, les spécificités des distributions les plus populaires. Si vous ne savez pas laquelle prendre, installez la plus populaire autour de vous : vous pourrez toujours changer plus tard. Heureusement, les distributions ont un large socle commun et le passage de l'une à l'autre n'est pas incroyablement compliqué.

Tableau récapitulatif

Ce tableau présente les distributions majeures en quelques points clefs :

  • le mainteneur (entreprise, communauté ou association à but non lucratif, « dictateur bienveillant » avec quelques contributeurs) ;
  • le public cible (débutant, confirmé, avancé) en fonction du niveau technique d'accessibilité de la distribution ;
  • l'environnement de bureau par défaut ou celui mis en avant (il peut ne pas y en avoir) ;
  • le type de paquets (rpm, deb, etc.) ;
  • l'utilisation préconisée ou la plus populaire (bureau, serveur) ;
  • le choix de la version des paquets (pour plus d'innovation ou plus de stabilité) ;
  • la date de création ;
  • de quelle distribution celle-ci était initialement issue.


mainteneur public env. bureau paquet utilisation versions
des paquets
création issue de
Ubuntu entreprise débutant Unity deb bureau récente 2004 Debian
RHEL entreprise confirmé GNOME rpm serveur stable 1994
Debian communauté confirmé deb serveur, bureau stable 1993
Mageia communauté débutant KDE rpm bureau médiane 2010 Mandriva
Fedora communauté,
entreprise
confirmé GNOME rpm bureau récente 2003 Red Hat Linux
Arch dictateur avancé pacman bureau, serveur récente 2002
Slackware dictateur avancé KDE txz serveur stable 1993
openSUSE entreprise débutant KDE rpm bureau médiane 1994 Slackware
Gentoo communauté avancé portage bureau, serveur récente 2002
Mint communauté débutant Cinnamon deb bureau récente 2006 Ubuntu

Présentation des distributions majeures

Ubuntu

Logo ubuntu.png

Ubuntu est une distribution qui propose un système convivial et ergonomique pour le grand public. Simple d'utilisation, elle est aussi très populaire. Éditée tous les six mois par la société Canonical - dont le fondateur est un multi-millionnaire sud-africain et dont le siège est sur l'île de Man - elle dispose d'une communauté d'utilisateurs très dynamique. Elle est connue pour faire des choix techniques novateurs et parfois controversés (Unity, Launchpad, Mir, Upstart, inclusions de publicités pour Amazon etc.).

Red Hat Enterprise Linux

Logo red hat.png

Red Hat Enterprise Linux (RHEL), souvent appelée simplement Red Hat, est une distribution pour serveurs qui se destine aux professionnels. C'est la distribution la plus utilisée par les grandes entreprises. Éditée par la société américaine Red Hat, RHEL est vendue sous format binaire et installable avec des abonnements d'assistance, des formations et des services d'intégration pour les clients. Les sources de RHEL sont libres et accessibles gratuitement, mais doivent être compilés pour être utilisables (des distributions clones telles que CentOS ou Scientific Linux les recompilent). RHEL est basée sur Fedora - historiquement, RHEL comme Fedora étaient issues de la distribution Red Hat Linux.

Debian

Logo debian.png

Debian est LA distribution communautaire par excellence. Des milliers de personnes contribuent au projet et les décisions y sont prises démocratiquement. Les priorités de Debian sont la stabilité et l'efficacité, et non pas la facilité d'utilisation, ainsi n'est installé par défaut que ce qui est indispensable. Debian possède une version stable, version figée qui ne contient que des logiciels longuement testés et où les seules mises à jour sont des correctifs de sécurité. C'est sans doute la distribution qui possède le plus grand nombre de paquets. Elle est massivement utilisée sur les serveurs, particulièrement les serveurs web. Debian est aussi, avec Gentoo, un des distributions GNU/Linux qui fonctionne sur le plus d'architectures.


Mageia

Logo mageia.png

Mageia est une distribution communautaire éditée par une association à but non lucratif basée en France. Issue de Mandriva Linux (ex-Mandrakelinux), elle a pour environnement de bureau par défaut KDE. Simple d'utilisation et conviviale, elle se destine principalement au grand public. Mageia possède un certain nombre d'outils graphiques - le fameux Centre de contrôle - pour configurer le système. Une nouvelle version sort tous les ans.

Fedora

Logo fedora.png

Fedora est une distribution qui intègre très tôt les nouveautés logicielles. Elle est développée par le projet Fedora qui fonctionne de manière assez communautaire mais sur lequel l'entreprise Red Hat a un droit de regard et dont elle finance une partie. Fedora sert de laboratoire à Red Hat pour éditer ensuite Red Hat Enterprise Linux (RHEL) ; Fedora est aussi la distribution de bureau de prédilection des utilisateurs qui aiment le fonctionnement de RHEL, car Red Hat n'édite plus de distribution pour le bureau.

Arch

Logo arch.png

Arch Linux est une distribution GNU/Linux communautaire destinée aux utilisateurs avancés. Elle se veut rapide, légère et flexible. Elle fournit peu d'utilitaires d’aide à la configuration, à vous de mettre les mains dans le cambouis ! Elle n'a pas de version : elle est en publication continue (rolling release).

Slackware

Logo slackware.png

Slackware est la plus vieille des distributions encore en activité, elle se veut rapide et sans fioriture. Destinée aux utilisateurs aguerris, elle est connue pour suivre au mieux la « philosophie Unix », la stabilité des applications, ses fichiers de configuration bien commentés. Sa conception se base sur le principe KISS, qui vise la simplicité et l'efficacité. Pour l'anecdote, Slackware a longtemps été maintenue par une seule personne et reste maintenue par très peu de monde autour de son fondateur, l'américain Patrick Volkerding. C'est aussi une des rares distributions à avoir un gestionnaire de paquet qui, par défaut, ne gère pas les dépendances. On utilise généralement Slackware sur des serveurs.


openSUSE

Logo opensuse.png

openSUSE, anciennement SuSE Linux, est une distribution d'origine allemande développée par l'entreprise SUSE, filiale de l'entreprise américaine The Attachmate Group (qui possède également Novell). openSUSE sert de base à SUSE Linux Enterprise (à l'image de Fedora et Red Hat Enterprise Linux). Son environnement de bureau par défaut est KDE. Elle possède un centre de configuration graphique, YaST, qui en fait une distribution utilisable par le grand public.

Gentoo

Logo gentoo.png

Gentoo est une distribution ayant une gestion des paquetages à la manière des ports BSD : lors de l'installation, on compile les logiciels sur la machine de l'utilisateur. Appréciée par certains utilisateurs avancés, cette compilation permet de choisir finement les fonctionnalités désirées et de s'adapter au matériel utilisé. Elle n'a pas de version : elle est en publication continue (rolling release). Gentoo possède une documentation complète, centralisée et de grande qualité. Gentoo est aussi, avec Debian, un des distributions GNU/Linux qui fonctionne sur le plus d'architectures.

Mint

Logo mint.png

Mint est un fork d'Ubuntu qui a acquis une certaine popularité, notamment en utilisant un environnement de bureau nommé Cinnamon, proche de GNOME Shell, à la place d'Unity, l'environnement de bureau d'Ubuntu.

Aller plus loin

Cette liste est très incomplète: il existe des centaines de distributions. Une liste bien plus complète de distributions se trouve dans la Logithèque de Léa-Linux.

Pour installer une de ces distributions, rendez-vous dans la rubrique Installation.



@ Retour à la rubrique Découvrir GNU/Linux


Copyright

© 2013 Jiel Beaumadier

Tête de GNU Vous avez l'autorisation de copier, distribuer et/ou modifier ce document suivant les termes de la GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou n'importe quelle version ultérieure publiée par la Free Software Foundation; sans section invariante, sans page de garde, sans entête et sans page finale. Pour plus d'informations consulter le site de l'APRIL.
Affichages
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA