Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU  
icon
posté par Jiel, le 21 janvier 2012

Comme vous avez pu vous en rendre compte, Léa boudait ces derniers jours. En effet, à l’instar de nombreux sites de par le monde (*), Léa-Linux a opéré ces derniers jours un « blackout » pour attirer l’attention sur le projet de loi américain Stop Online Piracy Act (SOPA). Sous couvert de lutter contre la violation de droits d’auteur en ligne, SOPA permettrait la mise en place d’une série de mesures choc, notamment la suspension des revenus publicitaires et des transactions en provenance de services de type Paypal, la suppression du référencement par les principaux moteurs de recherche, le blocage du site par les FAI (et donc le contrôle des communications des internautes), la saisie du nom de domaine, etc. Évidemment, ce genre de loi menacerait directement tous les sites collaboratifs tels que Wikipédia et Léa-Linux.

Ceci concerne les États-Unis, mais par expérience on sait que ce genre de loi pourrait très vite être également voté au Canada et en Europe. HADOPI, LOPPSI et ACTA sont déjà dans cette optique. SOPA légaliserait des pratiques déjà en vigueur. On se souvient qu’en décembre 2010, Wikileaks avait vu son nom de domaine et ses comptes bancaires bloqués par différents acteurs privés suite aux pressions américaines, alors qu’aucune décision de justice n’avait été prise à son encontre. D’autre part, le 19 janvier, le site de partage de fichiers MegaUpload a été fermé par le département de la Justice des États-Unis. Même si la plupart des fichiers hebergés sur ce site enfreignait sans doute les droits d’auteur, une fois de plus, on s’est attaqué à un outil et non pas au délit. À ce rythme là, on interdira bientôt les couteaux, parce qu’on peut tuer quelqu’un avec…

Suite à la mobilisation massive des sites webs, le Sénat américain a annoncé hier qu’il suspendait la discussion du projet SOPA (et de PIPA, un projet similaire). Pour l’instant. N’oublions pas que ces lois sont votées dans des démocraties par des élus du peuple, et que les citoyens ont chacun une part de responsabilité dans la défense de la neutralité des réseaux et des libertés fondamentales. Ne laissons pas les ayant-droits détruite internet pour défendre leurs rentes !

(*) En particulier, les sites de Wikipédia anglophone, Google, The New York Times, YouTube, Facebook, Twitter, eBay, Yahoo!, Mozilla, Reporters sans Frontières, Free Software Foundation, LinuxFR.

8 commentaires »
Tags: Mots-clés : , , , , , , ,

8 Responses to “SOPA blackout”

  1. papillon41 dit :

    Tien ? Tu as perdu ton « favicon » ?

  2. Jiel dit :

    Bien vu ! On a profité du blackout pour faire quelques mises à jour, apparemment le favicon s’est perdu.

  3. spta dit :

    moche pour les sites qu’on pas fait le blackout..

  4. unvisiteu dit :

    En effet, il est à déplorer que peu de sites se rendent compte de cela.
    tous les sites de partage de fichiers en ligne peuvent à n’importe quel moment être
    fermés.
    rapidshare,filesonic,fileserve…

    J’ai lu qu’un type qui avait habitude de stocker ses scripts d’auto-configuration, et de nombreux utilitaires, avait vu le travail de plusieurs mois disparaitre grâce à la fermeture de megaupload.

    Étant en études d’informatique, l’autre jour nous avions démarré un mini-projet qui
    consiste à faire l’offre à une entreprise de faire des sauvegardes, et nous devions choisir
    de quelle façon. Un seul a proposé le stockage en ligne. Tout le monde l’a regardé comme si
    il était inconséquent.La fermeture de Megaupload n’a pas touché seulement leurs adhérents,
    mais aussi les autres entreprises qui n’ont plus tellement confiance.
    Déjà que le stockage en ligne me faisait dire: « et si jamais le serveur tombe ? »
    Là je peut y rajouter: « et si le serveur est fermé par le FBI ? Après tout je n’y suis pas seul. »

    Conclusion, le stockage en ligne… très très peu pour moi, je préfère l’auto-hébergement !
    Merci le FBI d’avoir sécurisé l’argent des majors
    et insécurisé le potentiel en ligne de tous !

  5. neo_selen dit :

    ps:

    le site officiel de libreoffice a (ou avait?) décoré son logo d’une bande noire:
    STOP CENSORSHIP

    le site torrentz.com a affiché un petit hamster comme d’habitude, mais quand on passe la souris dessus, on voyait « sopa & pipa makes hamster cries »
    (sopa et pipa font pleurer les hamsters)
    aujourd’hui, il dit « arff ».

  6. […] De nombreux sites ont été fermés temporairement pour attirer l’attention sur le projet de loi américain Stop Online Piracy Act (SOPA) : http://lea-linux.org/?p=775 […]

  7. ortograf dit :

    Je suppose que la première phrase de cet article doit être lue : »Comme vous avez pu vous rendre compte, … »

Postez un commentaire !

widget_archive
Identification !
Identifiant  
Mot de passe  
widget_text
Léa-Linux
Léa-Linux: Documentations & Co.

widget_flickrRSS
Photos Libres !
uploaduploadIMG_6321I just love the old banks downtown on Market Street  #shadows #architecture #SanFrancisco #vintage #tradition
widget_categories
Catégories

widget_recent_comments
Précédemment sur Léa-Linux …


Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons