Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Odes à Lea


Odes à Léa : Les poèmes reçus

Comme quoi les linuxiens sont de grands sentimentaux ;)

Contexte

Début 2003, Léa-Linux organisait un concours pour le plus beau poème en l'honneur de Léa, la mascotte du site. Des mots geeks étaient imposés (SSH, perl, open source, Konqueror, communauté, Linux, arborescence, noyau). Nous en avons reçus par dizaines, et des magnifiques. Les voici ci-dessous.

Poèmes

Poèmes, par ordre alphabétique des prénoms/pseudos.

Alain Adnet

Pour toi, petite Lea
je me noye au fond d'un lac
à l'arborescence répertoriale
telle une un chercheur de perl
sous d'abondandes chutes d'eau
est-ce Essach, cet endroit idillique ?

dis moi, petite Lea,
pourquoi, après avoir quitté
la session, le pc,
tu m'es, comme une otée ?

reste pour te retrouver
à enfin réappuyer
sur le bouton Open
source de joie à ton retour annoncé.

Sache que pour toi
petite Lea,
je ne laisserais quiconque,
error ou autre OS
prendre ta place sur mon pc

Lea, sur l'écran
invariablement
n'apparait que ton image
unique en mes pensées, encore et encore
X n'étant que son support.

Petite Lea, relis,
tous les mots y sont
il faut les découvrir
cachés dans les téfonds
d'un poème à ton nom.

Alexis Kauffmann

Ale(a)xandrie - Ale(a)xandra

De mon ARBORESCENCE peu généalogique
Je sens comme une essence, un parfum idyllique
Ivre de liberté elle s'avance elle est là
Vous l'avez deviné, il s'agit de Léa

Sa beauté un joyau, rien que de la magie
M'extirpe du NOYAU de ma douce léthargie
Mon livre je referme, c'était Chandernagor
Je sais on a fait mieux, pour jouer les KONQUERORs

Je me lève pour lui plaire mais bute sur une babiole
Le verdict est sévère : LINUXation d'épaule
Pleine de compassion elle me prend dans ses draps
Pardon c'est l'émotion, je voulais dire ses bras

Eternel timide, que pourrais-je lui dire ?
D'un tant soit peu torride sans m'attirer ses ires
Sur mon front dégarni PERLe ma nervosité
Allez je m'enhardis et ose lui SSHuSSHurer :

« Si ton coeur reste OPEN, SOURCE vive de joies
Toujours je serai jeune, dans mon amour pour toi
Et même si pour ce faire je dois te partager
Avec, et c'est galère, toute la COMMUNAUTE. »


Une anecdote au sujet de ce poème : voir ici.

Caedes

Oh ma belle, ma jolie, ma douce,
si je m'adresse à vous en ce beau jour d'été,
c'est que j'ai une chose importante à vous annoncer.

Voyez vous ma dulciné,

tel l'arborescence vous perturbez mes sens,
tel konqueror, vous me plaisez encore,
tel Perl, vous etes la plus belle,
tel un open source, vous etes a mes yeux la plus douce,

Mais c'est avec horreur, aujourd'hui,
que j'apprend que votre prince charmant est encore inexistant.
Tout comme Linux je ne suis point infaillible,
mais lui comme moi avons l'avantage d'être libres.

Je ne sais si vous vous en doutiez,
mais cette fois c'est sur, c'est arrivé.
J'ai decouvert une faille encore inexploitée,
qu'aucun firewall au monde ne pourra protéger,
mais que seul votre présence pourra combler.
Cette faille se situe ici prés de mon coeur,
et seul un baiser de votre part en appaiserai la douleur.

Elle est connue sous le nom d'amour,
et je peut affirmer avec raison, qu'il s'agit la de la premiére version.
Vous l'avez compris nul besoin de decrypteur, je ne désire qu'une seule chose :
m'envoler jusqu'à votre coeur.

Que part ssh nos noyaux se lient, quel qu'en soit le prix,
je veux être votre don juan, votre fidel amant,
nous aimerions ainsi jusqu'à la fin des temps.

C'est donc aujourd'hui, devant cette communauté, que je vous demande de m'épouser.

Guy Decarpentrie

Qu'en est-il de nous ?
Passées toutes mes apparences
Sache que j'ai peur de tous ces gnous
Malgré toute cette effervescence
Et l'évidence que je suis jaloux
Je ne pense qu'à parcourir ton arborescence

Toutes ces sensations m'enflamment
Malgré mes ssh en approche
Le doute hante mon âme
Cette peur des reproches
Qui fait que je rame
Ton noyau n'est donc pas si proche

Tu es l'open source de tous mes maux
Le firmament de la communauté
Crevant de ne pouvoir t'offrir que ces Mots
Je rêve de perl qu'il te faudrait porter
Tous ces bijoux, rien d'autres que des cadeaux
Seront morts bien avant que mon amour soit altéré

Et si je pouvais parier sur notre sort
Dans ce linux si électronique
Où la chaleur n'est qu'en dehors
Et ces sentiments si synthétiques
Je prouverais qu'ils avaient torts
Je leur ferais la nique
Ce sera moi ton Konqueror

Jean-Grégoire Defoulon

A Léa, Toire

Aujourd'hui Windows ne ramenera rien à son maître
je ne preterai nulle allégeance au responsable du fléau
car même si du haut de la falaise, Bill guête
du 2.2 au 2.6 rien ne m'empechera d'upgrader mon *noyau*

Quoi? que me dit il? "windows meilleur que *linux*" ?
Microsoft aidant le tiers monde et SCO propriétaire d'UNIX ?
c'en est trop :"non mais tu t'es vu quand t'as bux" ?
le fou, le malheureux, c'est indéniable, il cherche la rixe

Léa est appeurrée ,"*perl* pas ma grande! Ne sois pas triste",
ce pitoyable OS l'a effrayé. D'un coup de *SSH* je le transperse
même avec son nez cassé quand il sniffe, ça ne sert à rien : SSH résiste
je l'achève avec un IIS-exploit, ça y est j'ai un accès telnet-reverse

Une fois toute ces émotions passées je me saisis de Léa
elle me repousse encore une fois. "t'es quand meme penguine ?
t'aime bien les mecs aussi ?" lui demandais-je, tout en émoi,
elle se dit open, à toute la communauté elle fait signe

La belle est ouverte à tous, je le sens on va tirer comme des ports !
Pas de RS232, Léa est ultrawide, je m'exclame "oh my god what a ass"
en browsant bien on trouvera son point G grace aux signets de *Konqueror*
chez lui aussi ,il y a toujours de la place pour tous les OS qui passent

Léa je te veux, sur mon dos ou sur mon torse
tu est l'oiseau qui chante, tu es l'innocence
de ton petit bec tu me picores, je suis l'écorce
dans l'arbre Linux /usr/love est notre *arborescence*

Voilà, Léa, les rouages de mon coeur noyés dans une inspiration ethylique
mille excuses si de mes rimes, ton honneur ne ressort pas indemne
mais ce sont les tentatives, graveleuses et maladroites d'un simple geek.
un nerd qui, du kernel aux devices, du ioctl aux services, t'aime...

Drinou (Jean-Philippe Piers)

Léa tu es la reine de notre communauté
Tu nous a révélé linux
et comme tous les jours tu es en beauté
Oh toi ma petite tux

Je me fais ton konqueror
pour pouvoir te rouler une perl
Pour avancer ensemble nous eviterons toutes les errors
Je bois tes paroles comme si l'on enfilait des perles

Quand je vois ton arboresence
cela me rappele notre premiere rencontre grace a ssh
tout cela dans notre plus tendre enfance
tu t'en sors toujours avec panache

Lorsque j'ai decouvert ton noyau
je desirais tellement decouvrir quel etait ta source
j'esperais que tu m'asperge a grande eaux
tu as fini par te devoile et tu m'a montrer ton open source

Léa Je t'aimmmmmmeeeeeeeeu

Orthographe sous licence GNU/GPL

Jean-Eudes M.

J'ai mal à la tête, les cheveux en pétards,
Aïe, c'est dur de se lever, j'ai le blues.
Le blues du réveil, des bouchons, le vrai blues !
Arg! Arg! Arg! Arg! fo pas ke ch'oi en retard !

J'ai les yeux rouges dépuillés par mon écran,
Je suis pas rasé, et je sens le fromage,
J'vé m'faire tuer par l'boss, il ne prendra pas de gants !
Aïe! Aïe! Aïe! Aïe! Il va y avoir tapage.

Pourtant, je ne peut faire autrement, je l'aime.
Je ne lui dirai jammais, car elle est trop belle,
Cette petite communauté aux ailes
d'argent, voyageuse de vrai progrès, qui sème

La nuit, les noyaus d'une consciences humaine
Dans le grand royaume des hommes machines
Avec humour, politesse, et surtout sans haine.
Les vilaines fenêtres, et leurs cabines

Peuvent encore trembler de son nom open source,
Car ici, nous somme bien poilus comme des ourses.

Ici l'on est à ciel ouvert, on est libre.
Linux est présent !
qu'elle sécurité ! ... par le dieu ssh! Ca vibre !
ça se sent, et ça s'entend

Oh! Qu'aurais-je aimer le connaitre avant !
et applaudir, encouragé au premier rang
Torvalds et Guillaume le Konqueror
dans ce projet si difficile mais en or !

Léa, vous regroupez tant de petit génies
aux coeur pures, au grand projets infinis
Vous ête la perl du voyageur de progrès
et l'arborescence de mes cernes secret...

Jiel Beaumadier

J'ai pleuré de ne pas être un iceberg
Pour être toujours en harmonie avec toi
Et pour te porter et rester a tes côtés
Et puis te regarder dormir près de moi

Je voudrais être un beau brise-glace
Pour faire fondre ton coeur de pierre
Et qu'une étoile filante passe
Lors d'un beau matin d'hiver

Je pourrais t'offrir toutes les PERLes
Des montagnes de bijoux, d'or, et d'argent
Et même si je ne suis qu'un vulgaire merle
Pour un baiser de toi je me ferais faisan

Je donnerais tout pour une caresse de tes plumes
Si belle avec ton noeud rouge et tes yeux rieurs
A côté je me sens moche, et bête comme un enclume
Je t'en conjure laisse moi être ton maître-nageur


Tu fais frémir mon coeur comme de la neige
Celle que l'on percoit calme et pure
C'est tous mes sens que tu assièges
Ne vois tu pas ce que j'endure

Ma déESSE EST-CE A CHaque fois que tu me dis bonjour
Je tremble, mes pieds se derobent sous mon corps
Tout mon être est assailli d'un tourbillon d'amour
Et je voudrais que tu me parles encore et encore

Ô PEINE, SOURCE de mes nuits blanches solitaire
ô peine qui me ronge et me détruit
Je ne saurais vivre seul sur Terre
Sans tes bras pour m'envelopper dans la nuit

Si les hommes sont tous des faibles
Je sais que tu as un faible pour les hommes
Je me ferai musclor, hector, terminator ou KONQUEROR
Pour danser sur mes accords sans désaccord contre ton corps


Laisse les gondoles à Venise
Et les manchots sur la banquise
Avec les briques de notre amour
Nous construirons un igloo pour toujours

Si tu le veux avec tes amis nous iront vivre en COMMUNAUTE
Comme aux temps ou l'on est jeune et fou
Nous vivrons d'eau fraiche et de passion hiver comme été
La lumière de la lune sera notre garde-fou

Si tu savais quand tu manges une sardine
La façon que tu as de te lécher les babines
Ca me donne envie de t'emmener, ma pingouine
Faire quelques galipettes afin que tu couines ;)

Ensemble, ma sublime, nous donneront naissance
A de jolis petits bambins qui auront ton sourire
Et tous nos descendants feront toute une ARBORESCENCE
Ainsi le lien qui nous unit ne pourra jamais mourirv

Je suis emmerveillé, et de partager ton sommeil je ne pense pas avoir le luxe
Tu es tout pour moi, et je ne suis qu'une poussière pour tes yeux de velours
C'est comme un nouveau-né qui découvre pour la première fois GNU/LINUX
Il est conquis et plonge vers le paradis sans retard et sans retour

De tous les trésors du monde tu es le plus beau joyau
Des que tu bouges, que tu respires, je le sens dans mes veines
D'un amour pour toi, qui ne tarit pas, tu es le NOYAU
Et le fruit qui est autour, je le croquerai a dents pleines

Léa de toute mon âme je m'offre a toi
Que faire pour une caresse de toi
Tu le vois je pleure mais ma vie est a toi
Pour toi laisse moi chanter encore une fois

Comme une bonne chose dont on abuse
Pour toi ma muse qui m'amuse
Je trace une esquisse de mot
Pour enfin etre ton esquimeau

Johnny

Léa et Nux

La muse palmipède, qui se prénomme Léa,
À la frimousse candide, empreinte d'amour et joie,
Parée dans son plumage splendide, et hôte de ces bois
En plus, elle cause en french - ça c'est vraiment sympa!

C'est Nux, en intrépide, qui arrive à la rescousse,
Drapé en noir, masqué, à la babine qui mousse

Windobe c'est la galère, Linux est rigolo,
Y a plus de virus qui traîne, fini la parano!
Mémoires, graveurs, claviers et autres souris molette,
Un kernel minuscule, copié sur une disquette...

Dans l'arborescence exquise d'un délicieux noyau
Voué à l'open-source dans un sordide bistro,
Bourré de perl, corba, ssh... - Python aussi un zeste,
J'ai trouvé tout cela beaucoup trop indigeste

Pendant que la sirène Windobe lançait son cri plaintif
Je découvre une merveille - la biblio Motif,
Et Dobe ronronne en douce, obèse et ahuri,
Alors que Samba tourne, au milieu des confetti

Troquant Toshop pour Gimp, Explorer pour Phoenix,
J'me souviens qu'un gars, un jour, avait créé Minix,
Mozilla, OpenOffice, le Gimp et Konqueror,
Joyaux sculptés a mano, après de dures labeurs

Fièvreux insomniaques, épris de liberté,
Ils ont donné l'esprit même de la communauté,
Linus, de Icaza, Stallman, Bob Young et compagnie,
Prophètes d'un monde où le futur commence aujourd'hui

Aurélien Leblond

C'est en tant que konqueror de ton coeur
Que je m'adresse aujourd'hui à ma futur âme soeur

Tu remplirai de joie mon âme
Si jamais je recevais de toi..... des spams

Tu es la perl de ma vie
Et toute la communauté m'envie

Car lorsque tu poses le regards sur moi
De tout mon être je suis en émoi

tu es le noyau de ma vie,
open source d'inspiration

Et lorsque en ssh nous nous connecterons
se sera pour partager notre brulante passion

avec linux comme point commun
nos discussion ne pourrons qu'être..... bien

Et dans l'arbre de notre vie
L'arborescence de notre Amour

Au moins nous serons amis
Ou peut-être ensemble pour toujours !

Ludox

(Sur l'air de Laura de Johnny Hallyday)

Léa,
Et dire qu'il y a 6 mois je ne te connaissais pas,
Sans linux pour nous faire nous croiser,
Aurais-je survécu sans toi ?

Léa,
A travers l'arborescence d'internet je t'ai retrouvée,
Mais le ssh c'en est assez,
Je ne veux plus me cacher, (é é é)

Tux le sau(ooo)ra bien un jour,
Et la communauté va nous désavouer,

Mais à tes côtés, je me sens capable,
De former un noyau inviolable,
Et pour ton bec je renoncerai,
A surfer, Konqueror, j'abandonnerai, (é é é)

Léa,
Je mets mon amour en open source,
Au vu et au su de tous,
Nous ne pourrons plus nous dissimuler, (é é é)

Et quand enfin, tu seras prête,
Nous pourrons revenir sur le net,

Faire pleins de petits scripts en Perl,
Pour aider les petits Tux et Léa,
A user de leur libre aura,
Pour ouvrir les chaînes de l'informatique.

Nicolas Bernaz

Si Léa m'était comptée

Le NOYAU réactif qui brûle si fort en nous
En a eu vite fait d'oublier quelKONQU'ERORv Attribuée a cet o.s. désuet et hors du coup.

LINUX et sa stabilité, l'OPEN SOURCE
Et sa COMMUNAUTE, ce tantôt réunis,
Afin de récompenser

La plus choyée de nos pensées,
Erudite et précieuse,
Albâtre et noire comme une PERL :

Léa.
Ecoute moi.
Accepte moi :

Linuxien débutant ... depuis déjà longtemps,
Etudiant permanent de tes charmants conseils,
Au fil de la liste ne me manque que sommeil.

La poésie, maintenant s'en mêle
Et compose un message de vers et de prose.
A toi et a l'ARBORESCENCE d'un mouvement libre,

Ces lignes vous montrent mon équilibre.

Mais SSHhhh .... C'est mon secret !

Nicolas Mougin

Laissez moi vous conter les amours clandestines
D'un informaticien : Bill, de ma connaissance.
La vie a ses méandres pleins d'arborescences :
Son amour impossible est pour une pingouine.

L'émoi est partagé, mais la belle se cache
Les deux êtres, ennemis par leurs communautés,
doivent user de ruses : mots cryptés, SSH,
Pour se voir en secret et pour pouvoir s'aimer.

Plusieurs jours ont passé. Séparé de la belle,
Bill, informaticien toujours plein de ressources,
Prend parti d'aller au salon professionnel
Dédié à Linux et au monde Open Source...

Déguisé afin de passer incognito,
Notre ami déambule, se cogne dans les chaises :
Scripts en Perl, PPP et compil' de noyaux
Bill transpire, se sent mal, est au bord du malaise...

La pingouine le voit parmi les transistors
Il est blême et tout pâle. Il réprime un sanglot
Où est passé ce mâle farouche et Konqueror ?
Il s'enfuit ! Elle comprend. Adieu les tourtereaux.

Elle mesure le choix qu'il a fait, son dilemne,
Une larme coule doucement sur son aile
Mais bientôt tous ses fans sont unis(x?) autour d'elle
On ne s'enfuira pas, ma Léa, nous on t'aime !

Pascal Charpentier

De l'Open Source la belle naquit
Le doux nom de Léa lui fut donné
Du noyau son tendre amour fleurit
Linux preux chevalier était son aimé

Contre les ténèbres il devait combattre
Tel Excalibur Perl à ses côtés
Dans toute l'arborescence il devait se battre
La tâche immense et loin d'être gagnée

Dans son royaume la belle éplorée
Attendait en vain un retour incertain
Bien que protégée par une immense armée
Léa ne put résister à l'envahisseur opportun

Notre Konqueror apprenant la nouvelle
Tel un dragon traversant les mers
Décida d'aller secourir la belle
Renouant des liens avec sa terre

Redmond le terrible avait pris sa place
De ce royaume il fit son hantre
Personne ne put combattre, même ssh
Le monde tremblant la peur au ventre

Un beau matin l'assaut fût donné
Notre chevalier délivra la belle
La communauté fut libéré
Par cet amant à l'esprit rebelle

Pied Axioplase

Lea, toi qui hante mes folles nuits,
Etre à tes coté d'amour me fait pleurer;
Accepte donc de me combler.

Linux! t'étais-tu écriée.
Insignifiant petit mot,
Nul n'a pu alors t'ignorer.
Univers Open source, Noyau...
Xylophone si mélodieux!

Mes pensées te déshabillant,
Arborescence de vetements.

Tu es le pays inconnu
Et je suis le Konqueror
Nos deux corps s'emmélant,tous nus.
Des tourtereaux tous couverts d"or,
Rubis, emeraudes, perl;
Ecoutons chanter les merles!

Doux silence après l'amour;
Un "ssh" reposant tu as dit,
Le son qui me hanta toujours;
Communauté de deux petits
Individus liés à jamais,
Nous sommes les hotes de ces
Etenernelles contrées perdues
Et où le temps n'existe plus.

R-Daneel (Ahmed Rahal)

La première fois que je t'ai vue, ô léa, j'ai su que c'était toi,
celle qui enflammerait mon arborescence, au delà de tout sens,
j'ai accepté ton noyau, l'ai aveuglément integré au plus profond de mes os
J'ai senti en toi la douceur de la rose et la force de toute une communauté
Tu as su m'approcher, moi qui étais si sage, tu m'as appris l'opensource et ssh
J'ai cru que tu étais faite de linux, fragile et timide, alors qu'en toi
bat le coeur d'un konqueror qui ne perl pas le nord !

Stéphane Salettes

Ô Léa ma douce,
Au royaume de l'open source,
Tu as la plus belle des frimousses,
Et c est pour toi, que je partirais
Avec Konqueror mon fidèle destrier
Dans cette arborescence jamais égalée,
Du Noyau Linux et toutes ses avancés
Pour prouver à toute la commutée
Qu'il est possible d'exécuter
Quelque script Perl a distance,
Et de te protéger via un tunnel ssh.
Tout cela je le ferais pour toi,
Aussi longtemps qu'il faudra,
Pour que notre système reste stable
Et t apporter toute la sécurité
Que tu as mérité.
Je te resterai fidèle ainsi qu'à toute la communauté,
Et combattrait à tes côtés,
Les forces obscures qui voudraient voir échoué
Notre système adoré.
Ô Léa ma douce,
Veux tu m'épouser, et rester toute ta vie a mes cotés....

The Cutia

Toi léa,
Toi qui est là,
Toujours pour moi.
Une perl est en toi,
Pour moi léa.

L'absorbence de ton coeur,
Dans lequel je meurs,
Ouvre l'open source,
Dans un monde d'eau douce.

Quand je joue le konqueror,
Tu me ramènes de l'or,
Quand tu écris la peur,
Ton hebergeur en pleur.

Quand je fais des miens,
Ta communauté te soutient.
Quand je n'ai plus de voix,
Linux en parle pour moi.

Sshutt, ne pleure pas,
La liberté est en toi,
Jamais je ne pardonnerais,
Si un jour tu disparaissais.

Yves Nicole

Léa, mon tendre et bel amour.
je me langui de toi ma perl, mon diamant
tu m'agguiches avec tes beaux discours
tu me fais fondres lors de nos délicieux instants

Comme le noyau est indispensable à l'abricot
comme la communauté est indispensable à l'open-source
tu l'es pour moi, tu ne vide pas ma bourse
libéré enfin de mes tourments et du joug de windo...

Mais laisse moi te dire ma chérie
mon désir s'étend et se répand telle une arborescence linux
tellement grand et pourtant si précis
qu'il ne m'est plus indispensable de vivre dans le tape-à-l'oeil et le luxe

Comme il y a les braves et les lâches,
il y a telnet et ssh,
je me place dans le camps des vainqueurs
je m'avance vers toi en konqueror.

Note

Veuillez noter que même si nous avons briévement relu, les éventuelles fautes d'orthographe restantes sont imputables à leurs auteurs respectifs.




@ Retour à la rubrique Détente

Copyright

© 2003 Léa-Linux

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike icon
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique 3.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
Views
Jump to: navigation, search
Personal tools

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA