Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Lfch-Liberté brevets


La liberté des uns s’arrête là où brevetent les autres

Un brevet sur JPEG ?

Par Jiel

Cet article a été publié initialement le 19 mai 2004 sur LinuxFrench à l'adresse suivante http://www.linuxfrench.net/article.php?id_article=1432. Cet article n'est plus disponible dans les archives de LinuxFrench pour une raison qui m'est inconnue. Il a été publié ci-dessous et à part la réorganisation des liens, aucune modification autre qu'orthographique n'a été apportée. Deux commentaires avaient été postés sous l'article original, ils ont été transférés ci-dessous.


Un brevet sur JPEG ?

D’après ZDNet [1], une firme américaine affirme détenir un brevet sur le format JPEG. Elle aurait décidé après plusieurs tentatives de négociation - dont certaines fructueuses, avec Sony apparemment - d’attaquer plusieurs (très) grandes entreprises américaines afin de percevoir des royalties... parmi les industriels attaqués, on retrouve Apple, Dell, Canon, Adobe, Hewlett-Packard, IBM, Creative Labs, JVC, Xerox et Macromedia.

Qu’est-ce que JPEG ? Le nom Joint Photographic Expert Group (JPEG) vient du nom d’un comité créé en 1986 en fusionnant plusieurs groupes de professionnels de l’industrie de l’image. Ce comité a donné son nom à la norme de compression d’images numériques JPEG. Ensuite cette norme a donné son nom à un format de fichier [2]. Inutile de dire que ce comité en question trouve le procès pas très à son goût :-)

La société a-t-elle vraiment le droit de percevoir des royalties à cause de son brevet [3] ? La détention de son brevet est-elle vraiment justifiée ? Sony, avec ses millions de dollars de chiffre d’affaire, a-t-elle payé par peur de procès ou au contraire pour influencer la décision des autres industriels incriminés ? À vous de juger...

Cela met en tous cas bien en évidence un des problèmes que peuvent poser les brevets logiciels [4] ; de plus si ce genre de revendications et de procès venaient à se multiplier, on peut penser que ce serait grandement nuisible à toute la création informatique en général - professionnelle ou non - pour toutes les personnes qui possèdent moins de 100 avocats et de 10 millions de dollars... Cette information permet aussi de rappeler l’importance d’utiliser des formats de fichiers ouverts et libres !

Sources




@ Retour à la rubrique Coups de becs

(c) Jiel - 19 mai 2004

Affichages

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA