Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Archive de la liste aide - [Aide] Comment récupérer les commandes de la console dans un fichier
oui, certes, et la commande qui permet d'exploiter simplement cela est
celle du shell bash:  [history]

si tu frappes : history
tu verras ton historique si le fichier est configuré, bien sûr.



lire la doc: man bash

puis chercher la commande [history]

       history [n]
       history -c
       history -d nombre
       history -anrw [fichier]
       history -p argument [argument ...]
       history -s argument [argument ...]
              Sans  options,  affiche  la liste des commandes de la
file d'historique, avec les numéros de
              ligne. Les lignes marquées avec un * ont été modifiées.
Un argument n permet  de  n'afficher
              que  les n dernières lignes. Si la variable de
l'interpréteur HISTTIMEFORMAT existe et n'est
              pas vide, elle est utilisée comme chaîne de format pour
strftime(3) afin d'afficher  l'horo‐
              datage  associé  à  chaque élément de l'historique.
Aucun blanc ne sépare l'horodatage ainsi
              mis en forme de la ligne d'historique. Si un argument
fichier est  fourni,  il  est  utilisé
              comme  nom  de fichier d'historique ; sinon la valeur de
HISTFILE est utilisée. Les options,
              si fournies, ont les significations suivantes :
              -c     Effacer la file de l'historique en supprimant
tous les éléments.
              -d nombre
                     Détruire l'élément de l'historique à la position nombre.
              -a     Ajouter les « nouvelles » lignes d'historiques
(celles créées depuis le début  de  la
                     session actuelle de bash) dans le fichier d'historique.
              -n     Lire dans le fichier d'historique les lignes non
encore lues et les ajouter à la file
                     d'historique actuelle. Il s'agit des lignes qui
ont  été  ajoutées  dans  le  fichier
                     d'historique depuis le début de la session bash.
              -r     Lire le contenu du fichier et l'utiliser comme
historique actuel.
              -w     Écrire dans le fichier l'historique actuel, en
écrasant le contenu précédent.
              -p     Effectuer  la  substitution  d'historique  sur
les arguments suivants et afficher le
                     résultat sur la sortie standard. Ne pas mémoriser
les résultats dans la file d'histo‐
                     rique.  Chaque  argument doit être protégé pour
désactiver le développement normal de
                     l'historique.
              -s     Conserver les arguments dans la file d'historique
comme un unique  élément.  La  der‐
                     nière  commande  de  la  file  d'historique  est
supprimée avant que les arguments ne
                     soient ajoutés.

              Si la variable HISTTIMEFORMAT existe, les informations
d'horodatage associées à chaque  élé‐
              ment  de l'historique sont écrites dans le fichier
d'historique, repérés par le caractère de
              commentaire d'historique. Quand le fichier d'historique
est lu, les lignes commençant par le
              caractère  de  commentaire  d'historique  suivi
immédiatement par un chiffre sont considérés
              comme des horodatages de la ligne d'historique
précédente. La valeur renvoyée est 0, sauf si
              une  option incorrecte est fournie, si une erreur se
produit durant la lecture ou l'écriture
              du fichier, si un nombre incorrect est fourni comme
argument à -d ou si le développement  de
              l'historique fourni en argument à -p échoue.

HISTFILE
              Le nom du fichier dans lequel l'historique des commandes
est  sauvegardé  (consultez  HISTO‐
              RIQUE  ci-dessous).  Par  défaut, il s'agit de
~/.bash_history. Si inexistante, l'historique
              des commandes n'est pas sauvegardé lorsqu'un
interpréteur interactif termine.


--P

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons