Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   GNU
Discussion:Admin-admin fs-raid

Commentaires de : SamuxWiki

posté le 2005-04-25 20:31:17

un paragraphe sur la résolution (démarche à suivre) en cas de panne de l'un des disques (suivant le raid et la positon du disque à savoir spare, mirror ou autre) serait un plus, car en tant que newbe, je me demande ce que je dois faire si l'un de mes disques (en mirror sans spare) tombe en panne et ce qui se passe pour le remplacer (recopie, procedure etc) ; or je suppose que dans le cas d'un raid 0+1 c'est encore plus vicieux ! Donc ce serait une info utile à mon humble avis.

voila tres bonne continuation à tous et surtout du courage pour un monde meilleur et libre ;-)=Commentaires de : EnnaeL= posté le 2005-04-09 16:15:42

La non nécéssite de mettre le swap sur une partition RAID 1 depends de la stabilite qu'on veut obtenir. En cas de crash d'un disque contenant une partition Swap non mirorée je doute que le systeme puisse encore fonctionner sans le redemarer. En effet, sur cette partition il y a potentiellement des process swaper sur le disque que l'OS n'arrivera certainement pas a remonter en memoire en cas de necessité.

Donc en gros :

- Si la machine peut supporter un redémarage apres un crash disque, alors oui il n'est pas necessaire de mirorer les partitions de swap, et dans ce cas on accepte que les services associes a celle-ci soient indiponibles jusqu'à ce que quelqu'un redemare la machine. - Si la machine ne doir pas redemarer (ce qui dans mon esprit correspond plus a la realite) alors il est obligatoire de mirorer les partitions swap.

Anne : Précisions ajoutées à l'article


Créer un raid logiciel depuis diskdrake

Sur certaines distributions on peut maintenant créer un raid logiciel depuis un soft de partitionnement graphique. Par exemple sous mandriva, j'ai créé un raid 0 depuis diskdrake lors de l'installation.

Superviser les raid logiciels via mdadm

Les alertes étant envoyées par mél, il faut auparavant installer postfix.


Mise en place de la supervision des raids logiciels

Editer le fichier /etc/rc.d/rc.local, et rajouter la ligne suivante :

mdadm -F --scan -f --delay 300 --pid-file /var/run/mdadm.pid -m systeme@societe.com

Pour tester que le processus fonctionne bien, on peut lancer la ligne suivante :

mdadm -F --scan -f --delay 300 --pid-file /var/run/mdadm.pid -m systeme@societe.com -–test

Un mél sera alors envoyé sur la bal spécifiée. Tuer alors le processus :

ps -ef|grep mdadm

root 9888 1 0 15:38 ? 00:00:00 mdadm -F --scan -f --delay 300 --pid-file /var/run/mdadm.pid -m systeme@societe.com --test

root 10619 9842 0 15:42 pts/0 00:00:00 grep mdadm

kill -9 9888

Et le relancer, sans l’option de test :

mdadm -F --scan -f --delay 300 --pid-file /var/run/mdadm.pid -m systeme@societe.com


Quelques commandes à connaître en cas de problème

mdadm —detail —scan : affiche les raid logiciels créés

mdadm —detail /dev/md0 : affiche l’état du raid md0


En cas de pépin

Si, sur la commande —detail /dev/md0, un disque est en "faulty" :

mdadm /dev/md0 -r /dev/sdc1 : enlève le disque du raid

mdadm /dev/md0 -a /dev/sdc1 : remet le disque dans le raid.

Source de l'article : [1]

Views
Jump to: navigation, search
Personal tools

Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA
Powered by MediaWiki