Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU  
icon
posté par Lea, le 7 septembre 2014

C’est l’actualité chaude de la rentrée : les photos intimes d’une centaines de stars américaines ont été volées et sont diffusées sur le web. L’internaute pourra donc regarder Jennifer Lawrence toute nue, tout comme les photos coquines d’Avril Lavigne, Kelly Brook, Rihanna, Mary-Kate Olsen ou Mary Winstead. Ces clichés devaient pourtant rester privés : comme pourrait le faire n’importe qui, ces célébrités s’étaient prises en photo avec leur téléphone portable et pensaient que les clichés allaient rester privés. Oui mais voilà, le cloud est passé par là, rendant possible la diffusion de photos coquines.

Le « cloud computing », c’est quoi ? C’est un terme anglais fourre-tout, traduit par « informatique dans les nuages ». L’idée est de ne plus stocker localement ses données, mais de les stocker quelque part à travers un réseau dans un endroit indéfini et inconnu de l’utilisateur, tout en permettant d’y accéder facilement et rapidement. La plupart des géants de l’informatique proposent des services de cloud à destination du grand public et des entreprises et ce à grand renfort de marketing.

Avec ce système, on accède à ses données partout et tout le temps, en un clic. Génial. En revanche, on n’entend peu parler des inconvénients. Jennifer Lawrence en aura fait les frais : c’est à cause de son compte iCloud utilisé pour sauvegarder les données de son iPhone que ses photos osées ont été rendues publiques. En effet, on peut même être dans le « nuage » sans le savoir ! Pourtant, avec lui, on ne maîtrise plus nos données. On ne sait pas où elles sont, donc leur confidentialité est grandement compromise – on en parlait déjà sur Léa en 2010. Si on sait que les gouvernements scrutent les données stockées en ligne, c’est également le cas des pirates ou d’administrateurs systèmes peu scrupuleux. La violation de la confidentialité est donc quasi-inéluctable. Pour les entreprises aussi, l’utilisation qui est faite de leurs données n’est plus maîtrisée. Fichier client, liste des fournisseurs, stratégie d’entreprise, indicateurs économiques…. tout est hors de contrôle.

L’informatique dans les nuages, que l’on pourrait qualifier d’informatique imprudente, peut aussi poser des problèmes juridiques. Ce sont les lois en vigueur dans le pays où sont hébergées vos données qui s’appliquent. Or par principe, la localisation des données du nuage est floue. Savez-vous vraiment ce qui est légal de faire avec vos données au Kazakhstan, aux îles Caïman, en Irlande, en Corée du Sud ? Enfin, les prestataires de cloud sont souvent imprécis sur les moyens de quitter le nuage. Combien va coûter le rapatriement de toutes vos données ? Seront-elles vraiment effacées, y compris les multiples sauvegardes effectuées dans les centres de données autour du monde ?

Dommage que personnne n’ait passé le mot aux célébrités victimes de piratage de leur compte : si vous avez quelque chose destiné à rester secret ou privé, ne le mettez pas en ligne.

Aucun commentaire »
Tags: Étiquettes : , , , , , , ,

Postez un commentaire !

widget_archive
Identification !
Identifiant  
Mot de passe  


Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons