Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Utiliser WindowMaker


WindowMaker, un gestionnaire de fenêtres pour les amoureux du bash

WindowMaker, un gestionnaire de fenêtres pour les amoureux du bash
par merlin
Bien débuter sous WindowMaker, (il ne faut pas se fier aux apparences sinon on n'aurait jamais mangé d’oursin).

De quoi parle l’article ?

Ceci est une aide sur cet excellent gestionnaire de fenêtres méconnu des foules. Cette aide ne contient que des astuces sur son utilisation et ne traite pas de son installation, mais vous sera très utile (je l’espère) pour mener à bien sa configuration.

Le menu

Le menu se trouve dans ~/GNUstep/Defaults/WMRootMenu et a une syntaxe simple ; voici pour exemple :

(
Applications,
(Run..., SHORTCUT, F2, EXEC, "%a(Run,Type command to run)"),
(XTerm, SHORTCUT, F3, EXEC, "xterm -sb -sl 2000"),
("Hide All", HIDE_OTHERS),
("Show All", SHOW_ALL),
(Appearance, OPEN_MENU,
"~/GNUstep/Library/WindowMaker/appearance.menu"),
("Gaffe!", (Reboot, EXEC, "sudo reboot"), (Halt, EXEC, "sudo halt")),
("xvnc", EXEC, "xterm -e xvncviewer %a(Enter Host)"),
(Lock, SHORTCUT, "Shift+Delete", EXEC, "xscreensaver-command -lock"),
("Exit Window Maker", SHORTCUT, "Control+Shift+Delete", EXIT)
)

Attention, il faut une espace après chaque virgule.

Pour la section Appearance, c’est un peu spécial, elle renvoie tout simplement vers un autre fichier créé automatiquement par WindowMaker.
Pour modifier le menu il suffit d’utiliser un éditeur de textes, comme emacs ou vim, de sauvegarder et de regarder si ça fonctionne. Pas besoin de redémarrer ni de se déconnecter, un simple clic droit sur le bureau affichera les menus modifiés. Afin de gagner du temps je vous propose de rajouter un menu « Edit Menu » dans votre menu.
Attention : ne pas mettre de virgule à la fin si c'est la dernière commande du menu !!

("Edit Menu", EXEC, "emacs ~/GNUstep/Defaults/WMRootMenu"),

Les boîtes de dialogue

WindowMaker offre une fonctionnalité géniale : les boîtes de dialogues.
Par exemple, j’utilise souvent xvncviewer sur différentes machines. Le plus simple serait de taper juste le nom de la machine puis le mot de passe, hé bien je rajoute le menu suivant :

("xvnc", EXEC, "xterm -e xvncviewer %a(Enter Host)"),

On a vu les "%a" mais il y a aussi les "%s" qui servent à faire du copier-coller.

Un petit exemple pour le fun :
J'utilise mailx pour envoyer des courriers et non mozilla parce que je ne veux pas cliquer sur les adresses email lorsque je suis sur le web. Alors je sélectionne l’adresse email comme pour le copier/coller et ensuite je fais appel à un menu mail qui récupère l’adresse dans le presse-papier et la passe en argument à mailx.
Voici l’entrée de menu correspondante :

("mail", EXEC; "xterm -e mailx %s"),

Le dock et le trombone

WindowMaker permet de stocker les applications qui sont programmées à cet effet. Les fonctionnalités du trombone sont identiques à celles du dockkit, la seule différence réside dans le fait que l’on peut avoir des trombones différents par bureau. Pour changer de bureau, cliquer sur les petites flèches dessinées sur celui-ci ou maintenir meta (alt) + 1 pour le premier (main), 2 pour le second etc. La méthode est encore une fois très simple :

Lancer dans un xterm par exemple l’application gvim, de récupérer l'icône de celui-ci et de la faire glisser jusqu’au dock ou au trombone.

Pour les applications dockables, par exemple les petites applications de WindowMaker prévues à cet effet comme wmnet (ou wmclock, wmbubble, etc.), il suffit de lancer wmnet -w (-w pour dire que c’est dockable). Il se peut que certaines applications soient récalcitrantes, comme gps, xconsole, etc.) mais dans l’ensemble tout fonctionne. ;-)

Pour modifier la ligne de commande et l'icône d'une appli dockée :

Autre exemple, je lance mozilla par la commande mozilla-bin -splash pour avoir le petit lézard pendant le chargement. Donc je clique droit sur l’application dockée (ou collée au trombone), puis sur paramètre et je modifie ; idem pour l’icône (c’est intuitif !)
Pour supprimer une application dockée, la prendre et la jeter n’importe où ailleurs.

Le glisser et déposer

Le glisser-déposer est très utilisé dans WindowMaker : il est même compatible avec les gestionnaires de fichiers (konqueror, gmc', Offix, pour ne citer qu’eux). Ainsi dans les paramètres des applications dockés, il y a un champ pour le "%s".

"%d" est remplacé par le nom de ce qui est déposé.

Par exemple pour gvim :

Commande pour les fichiers lâchés par glisser-déposer : gvim %d
De cette façon lâcher un fichier venant de gmc sur icône de gvim "docké" lance gvim qui édite le fichier en question. Pas mal non ?

Petite astuce :
Le glisser-déposer d’une image dans le trombone l’affichera en image de fond en mosaïque. En effet cela exécute la commande suivante :
"wmsetbg -u -t %d"
L’astuce est d’ajouter une propriété identique au dock avec -s à la place de -t pour avoir l’image en taille maximum. Le plus simple pour avoir toujours les images de fond sous la main est de les stocker dans ~/GNUstep/Library/WindowMaker/Backgrounds.

Les thèmes

Les thèmes sont stockés dans ~/GNUstep/Library/WindowMaker/Themes.
Voici un exemple de fichier de thème :

{
TitleJustify = left;
ClipTitleFont = "-*-helvetica-bold-r-normal-*-10-*-*-*-*-*-*-*";
WindowTitleFont = "-*-helvetica-bold-r-normal-*-12-*-*-*-*-*-*-*";
MenuTitleFont = "-*-helvetica-bold-r-normal-*-12-*-*-*-*-*-*-*";
MenuTextFont = "-*-helvetica-medium-r-normal-*-12-*-*-*-*-*-*-*";
IconTitleFont = "-*-helvetica-medium-r-normal-*-8-*-*-*-*-*-*-*";
DisplayFont = "-*-helvetica-medium-r-normal-*-12-*-*-*-*-*-*-*";
HighlightColor = white;
HighlightTextColor = black;
ClipTitleColor = "rgb:79/96/cf";
CClipTitleColor = "rgb:61/61/61";
FTitleColor = white;
PTitleColor = white;
UTitleColor = "rgb:79/96/cf";
FTitleBack = (mhgradient, "#182c70", "#182c70", "#4969c7", "#79a2d0", "#a4dad0");
PTitleBack = (hgradient, "rgb:08/18/38", "rgb:28/3c/49");
UTitleBack = (mhgradient,"rgb:18/2c/41", "rgb:18/2c/41", "rgb:08/18/38", "rgb:28/3c/49", "rgb:28/45/30");
MenuTitleColor = "rgb:10/28/51";
MenuTextColor = "rgb:10/30/38";
MenuDisabledColor = gray;
MenuTitleBack = (mhgradient, black, "rgb:28/55/41", "rgb:93/d7/d5", "rgb:96/d7/e7");
MenuTextBack = (mhgradient, "rgb:18/2c/70", "rgb:28/45/96", "rgb:79/a2/d0", "rgb:96/c7/be");
IconBack = (mdgradient, "#183454", "#296ed6", "#03110e");
IconTitleColor = white;
IconTitleBack = "rgb:18/2c/70";
WorkspaceBack = (solid, "rgb:22/44/77");
}

Pas grand chose à dire sauf que http://theme.org sert beaucoup dans ce cas !

Les raccourcis clavier

Alors là, ça devient merveilleux. Vous pouvez faire ce que vous voulez. Par exemple, je tape sur F3 pour avoir un xterm comme vous avez pu le voir plus haut. Allez faire un tour dans WPrefs pour voir la configuration par défaut. De même, il est possible de mettre des raccourcis sur les programmes qui sont dans votre menu.

Note :
"Mod1" signifie alt pour WindowMaker.

Petite astuce :
L’astuce consiste à créer un menu pour un programme de copie d’écran (celui que vous voulez) mais pour l’exemple, j’utilise import binaire de la boîte à outils ImageMagick (que je trouve excellent) puis de lui donner un raccourci :

("screenSHT", SHORTCUT, F8, EXEC, "import -windows root"),


Maintenant il suffit d’appuyer sur F8 à n’importe quel moment pour entendre 2 bips puis avoir un fichier magick.miff contenant une copie d’écran dans mon répertoire personnel (~).

Les attributs des fenêtres

Vous avez déjà du faire un clic droit sur la barre de titre d’une application. Là, plusieurs options s’offrent à vous, que vous connaissez pour la plupart donc je passe... (ah si peut-être hide (ou cacher) qui cache les applications dans leur bouton de dock ou trombone respectifs).

Fin de cette petite parenthèse pour en venir au bouton attributs qui permet toute sorte de fantaisies avec les options données. Je vous en laisse faire la découverte... (mais soyez indugent sur certaines options qui sont en version de test suivant votre version).

Juste une astuce dans « attribut>options avancées », où on trouve au début :
Do not bind keyboard shorcuts et Do not bind mouse click
Option indispensable pour l'utilisation de certaines applications qui ont les mêmes raccourcis que WindowMaker comme meta(alt) +clic droit) dans Gimp par exemple.

Pour finir

Relancer les applications

Une question qui peut paraître un peu stupide mais qui a une réponse simple. Quand vous lancez une application qui a été mise dans le dock / trombone de WindowMaker et que cette application est en cours d'exécution, on ne peut plus cliquer dessus pour la relancer. Or c’est possible en appuyant sur la touche Control en même temps que l’on clique.

Les options du trombone

  • Keep on Top : reste au dessus des autres fenêtre
  • Refermé : cache les applications collées au trombone
  • AutoCollapse : qui permet de cacher automatiquement les applications coller au clip
  • AutoRaise : je n’ai pas trouvé d’utilité
  • AutoAttract Icons : permet d’attirer automatiquement les icônes des applications sur le trombone

WPrefs

Petite application bien utile quand on aime pas éditer sa configuration à la main.
Ce serait vous prendre pour des ânes que de vous expliquez le pourquoi du comment !
Je vous laisse donc voir seul.(n'oublier pas /usr/share/doc/wmaker/)

Conclusion

Voilà, en vous remerciant de votre attention (et en excusant les fautes)
@+ merlin

Autres ressources




@ Retour à la rubrique Environnement graphique

Cette page est issue de la documentation 'pré-wiki' de Léa a été convertie avec HTML::WikiConverter.

Copyright

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike iconCreative Commons Noncommercial
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique, Contexte non commercial 2.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/
Affichages

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA