Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Wine


Installation et utilisation de Wine.

Installation et utilisation de Wine.
par Fred

Faites fonctionner des programmes Windows sous Linux en utilisant Wine.


Qu'est ce que Wine ?

Wine c'est deux choses :

  • Wine : Wine Is Not an Emulator (Wine n'est pas un émulateur), Wine est une bibliothèque qui peut aider à recompiler un programme destiné à Windows pour qu'il fonctionne sous Linux (et maintenant BeOS, * BSD).
  • Wine : Windows Emulator (Émulateur de Windows), Wine est un programme qui émule Windows (c'est à dire qu'il simule son fonctionnement), pour permettre d'utiliser des programmes que l'on ne peut pas recompiler sous Linux en transformant les appels aux fonctions de Windows par des appels aux fonctions de X ou de Linux.

Avertissement :

  • Wine ne fonctionne que sur des machines à processeur X86 (Intel, AMD, CyRIX, et c.) car Wine émule Windows, pas le processeur : ce qui explique qu'un programme qui fonctionne (il y en a) fonctionne souvant aussi vite sous Wine et sous Windows (même s'il le premier est plus long à charger que le second).
  • Wine est encore un projet en développement et par conséquent il est possible qu'il plante, voir qu'il plante votre PC, vous voilà prévenu.

Téléchargez les paquetages.

Votre distribution contient très certainement une vieille version de Wine. Comme Wine est un projet en plein développement, il vaut mieux avoir la dernière version si on espère pouvoir faire tourner un quelconque programme. Le site le mieux adapté pour télécharger ces paquetages est : http://www.winehq.com. Cliquez sur la rubrique "Download" et choisissez une location en fonction de votre distribution. Choisissez une version 'stripped' si vous ne comptez pas renvoyez de compte rendu de bug à l'équipe de Wine (pas cool, mais cette version est beaucoup plus petite et légèrement plus rapide que la version 'unstripped').

Installez les paquetages.

L'installation des paquetages dépend de votre distribution, pour une distribution basée sur RPM (Red Hat, Mandrake, SuSE, etc.) la procédure est la suivante :

[user@becane user]$ su
password: xxxxxxxxx
[root@becane user]# rpm -i wine-cvs-stripped-20000831.i586.rpm

Et c'est tout ? Et bien en général non ! Si vous ne changez rien, wine ne fonctionnera pas car il ne saura pas où trouver les différents composant de Windows dont vous disposez.

Le fichier /etc/wine/wine.conf

Syntaxe

Le fichier de configuration de Wine s'appelle : /etc/wine/wine.conf. Il est divisé en plusieurs sections. Chaque section commence par :

[Nom de la Section]

Dans chaque section, on peut définir différentes variables. La définition d'une variable se fait de la manière suivante :

Variable=Valeur

Les sections à modifier

Il y a beaucoup de sections dans le fichier wine.conf, mais heureusement, il ne faut en modifier que quelques unes : en effet, le fichier wine.conf par défaut est très bien, mais il n'est pas adapté à vos différents disques. Nous partirons donc du fichier fourni avec votre installation de Wine. Pour commencer, vous pouvez éditer ce fichier et y supprimer toutes les sections nommées [Drive X]X est une lettre entre A et Z ;-), mais laissez les autres elles sont très bien.

Pour les besoins de l'exemple nous supposerons que vous avez deux disques dédiés à Windows qui sont montés sur /mnt/win_c et /mnt/win_d, un lecteur de disquette (/dev/fd0) monté sur /mnt/disquette et un lecteur de cdrom (/dev/hdc) monté sur /mnt/cdrom. Le principe restera le même si vous avez une autre configuration.

Pour chacun des disques dont vous disposez il faut ajouter une section nommée [Drive X] dans le fichier wine.confX est le nom du disque sous Windows. Exemple, pour votre lecteur de disquette la section s'appellera [Drive A]. Pour chaque section vous pouvez définir les variables suivantes :

  • 'Path' : le répertoire dans lequel est monté le lecteur en question (cette variable est obligatoire).
  • 'Type' : le type de lecteur en question. Elle peut prendre les valeurs suivantes : 'floppy' pour un lecteur de disquette, 'hd' pour un disque dur, 'cdrom' pour un lecteur de cdrom, et 'network' pour tous les autres cas. (cette variable est obligatoire)
  • 'Label' : le nom de ce lecteur sous Windows (cette variable est facultative)
  • 'Serial' : le numéro de série de ce lecteur sous Winodws (cette variable est facultative)
  • 'Filesystem' : le type de système de fichier de ce lecteur. Les valeurs possibles sont : 'msdos' ou 'fat' pour un disque en FAT16, 'win95' ou 'vfat' pour les autres type de disque. Il existe une valeur 'unix' mais elle est déconseillée. (cette variable est facultative)
  • 'Device' : le nom de périphérique sous Linux. Vous ne devez renseigner cette variable que si vous voulez que Wine accède directement au périphérique sans passer par les routines de gestion de fichier de Linux. Ce n'est conseillé que pour les lecteurs de disquettes et de cdrom.

Voyons, dans l'exemple précité quelles vont être les sections qu'il nous faut ajouter :

[Drive A]
Path=/mnt/floppy
Type=floppy
Label=Floppy
Serial=87654321
Device=/dev/fd0

[Drive C]
Path=/mnt/win_c
Type=hd
Label=win-c
Filesystem=win95

[Drive D]
Path=/mnt/win_d
Type=hd
Label=win-d
Filesystem=win95

[Drive E]
Path=/mnt/cdrom
Type=cdrom
Label=CD-Rom
Filesystem=win95
Device=/dev/hdc

Attention : l'utilisateur devra avoir le droit d'écrire sur les disques pour lesquels la variable 'Device' est renseignée. En général, il est astucieux d'ajouter deux autres lecteurs (qui n'existe pas pour Windows) : un disque pour les fichiers temporaires (le même que le répertoire /tmp de Linux) et le disque qui correspondra au répertoire maison de l'utilisateur :

[Drive F]
Path=/tmp
Type=hd
Label=Tmp Drive
Filesystem=win95

[Drive G]
Path=${HOME}
Type=network
Label=Home
Filesystem=win95

Voilà, il ne reste plus qu'à modifier la section [wine] de façon à ce que le disque temporaire soit pris en compte correctement :

[wine]
Windows=c:\windows
System=c:\windows\system
Temp=f:\
Path=c:\windows;c:\windows\system
# Profile=c:\windows\Profiles\Administrator
GraphicsDriver=x11drv

Si vous utilisez des profiles sous Windows vous pouvez décommenter la ligne profile en la modifiant pour qu'elle corresponde à votre installation. Maintenant wine doit pouvoir fonctionner.

Si vous n'avez pas Windows

Wine permet même de faire fonctionner quelques programmes sans Windows. Mais, il faut toujours un répertoire C:\WINDOWS ainsi qu'un répertoire C:\WINDOWS\SYSTEM donc, tout ce que vous avec à changer c'est de créer ces répertoires, par exemple par :

# mkdir /mnt/win_c
# mkdir /mnt/win_c/windows
# mkdir /mnt/win_c/windows/system

Et cela comblera Wine.

Utilisation

Pour utiliser Wine, c'est relativement simple. Wine comprend les noms de fichiers Windows et Linux. Donc, pour un premier test vous pouvez taper :

$ wine winhelp

Pour lancer WinHelp (qui se trouve dans le PATH de Windows). Vous allez voir un certain nombre de messages s'afficher avant que WinHelp ne s'ouvre : c'est normal, Wine est un programme en développement.
Vous pouvez aussi taper :

$ wine "C:\\Program Files\\WinZip\\winzip32.exe"

pour lancer winzip. Attention les doubles \\ sont obligatoires car ils ont une signification particulière pour le shell.
On peut aussi taper :

$ wine /mnt/cdrom/autorun.exe

pour lancer le programme autorun sur le lecteur de CDROM.

Normalement, un certain nombre de programmes que vous allez essayer va fonctionner, mais la plus grande part ne fonctionnera pas : il faut essayer. Vous pouvez allez voir sur le site de wine pour avoir une idée des programmes qui vont fonctionner, ainsi que quelques conseils de configuration de Wine pour les faire fonctionner.

Trucs & Astuces

Je ne suis pas un spécialiste de Wine, mais voilà ce que j'ai remarqué :

  1. Si vous utilisez un jeu qui fonctionne habituellement en 640x480x256 couleurs il vaut mieux que X fonctionne dans cette résolution et cette profondeur de couleur.
  2. si vous utilisez un jeu qui utilise DirectX il vaut mieux appeler le programme par : 'wine --winver nt40 <programme>'.
  3. dans la section [x11drv] vous pouvez mettre la variable Managed à Y : Managed = Y, pour permettre à votre gestionnaire de fenêtres de gérer les fenêtres Wine.
  4. si vous avez des problèmes avec des jeux utilisant DirectX, il peut être astucieux de mettre dans cette même section la variable DXGrab à Y (expérimentez !).
  5. Pour utiliser Diablo [] sous Wine.

Quand un programme ne fonctionne pas : essayez de télécharger la dernière version de Wine.

Autres ressources



'@ Retour à la rubrique Administration système


Cette page est issue de la documentation 'pré-wiki' de Léa a été convertie avec HTML::WikiConverter. Elle fut créée par Frédéric Bonnaud le 03/09/2000.

Copyright

Copyright © 03/09/2000, Frédéric Bonnaud

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike icon
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique 2.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/
Affichages
(Redirigé depuis Software-soft emul-wine)
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA