Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Préparer l'installation de GNU/Linux


Préparation à l'installation de GNU/Linux

Par Jiel,
sur la base du travail de Jean-Christophe et Serge

Cette documentation a pour but de résumer les petits trucs à faire et à vérifier pour que son installation de GNU/Linux se passe dans les meilleures conditions possibles.

A dévorer ou lire en diagonale selon vos besoins et vos connaissances :-)

Connaissez-vous les grands principes ?

Avant d'installer GNU/Linux, il peut être utile de connaître les grands principes, ce qu'est le logiciel libre, une interface graphique etc. Pour cela, lisez impérativement la rubrique Découvrir GNU/Linux.

Choisir la bonne version de GNU/Linux

Il existe de nombreuses distributions GNU/Linux (Ubuntu, Arch, Fedora etc.), pour tous les goûts et toutes les utilisations. Choisissez votre distribution grâce à l'article dédié : Choisir une distribution GNU/Linux et à la logithèque : Logithèque:Distributions.

Ensuite, les distributions sont souvent déclinées en plusieurs sous-versions. Quelques exemples :

  • en fonction des licences de logiciels (Mandriva Free ou Mandriva one) ;
  • en fonction de l'environnement de bureau par défaut (Ubuntu, Kubuntu ou Xubuntu) ;
  • en fonction de la stabilité (Debian stable, Debian testing) ;
  • en fonction du matériel (processeurs 32 bits ou 64 bits, vieux ordinateurs).

Pour les 3 premiers points, c'est une question de goût et de besoin. Pour le matériel, vous êtes dépendants... du matériel en votre possession.

Pour savoir si votre processeur (x86) est un 32 bits ou 64 bits, lisez : Savoir si son processeur est 64 bits ou 32 bits .

Dans tous les cas, si votre ordinateur est récent, le plus probable est que vous ayez un processeur 64 bits. De toutes façons, les versions 32 bits fonctionnent aussi avec les processeurs 64 bits (mais sans en exploiter toutes les capacités).

Récupérer et démarrer avec une image ISO

La plupart des distributions GNU/Linux sont fournies sous la forme de fichier .iso ou .img. Il va donc falloir récupérer, graver, copier, lancer cette image ISO. Cette opération est très simple et elle est décrite en détail dans la doc Image ISO.

Préparer ses disques durs

Pour pouvoir s'installer sur un disque ou une carte SD, un système d'exploitation (dans notre cas, GNU/Linux), a besoin que ces périphériques soient prêts à l'accueillir.

Il faut donc passer par l'étape du partionnement. Heureusement, les distributions grand public (Ubuntu, Mandriva, Fedora) permettent de partionner pendant l'installation. Si ce n'était pas le cas, il faut partitionner avant de commencer l'installation : regardez l'article de Léa dédié Partitionnement.

Dans tous les cas, sachez qu'il est possible d'installer GNU/Linux en parallèle d'autres systèmes. Les outils de partionnement de GNU/Linux sont ainsi capables de redimensionner des partitions Windows existantes, sans abîmer l'installation de Windows. Après l'installation, on aura un petit menu au démarrage qui nous permettra de choisir quel système on veut amorcer : Windows ou GNU/Linux.

Vérifier son matériel

Pré-requis pour une utilisation confortable

Pour une utilisation tranquille d'une distribution grand public (Ubuntu, Mandriva, OpenSUSE, Fedora), nous vous conseillons d'avoir une configuration minimale de 1 Ghz pour le processeur, 10 Go d'espace sur le disque dur et 1 Go de mémoire vive.

Compatibilité matérielle

Même si la plupart des matériels courants sont aujourd'hui bien supportés par Linux, il est souvent nécessaire de réfléchir avant d'acheter.

En effet, certains constructeurs ne développent des pilotes (drivers, en anglais) que pour Windows. Les pilotes Linux sont, dans ce cas, développés par des personnes qui possèdent un matériel qu'ils souhaitent utiliser avec Linux ; cela n'est possible que si le fabricant ne garde pas secrètes les spécifications de son matériel, ce qui est malheureusement encore souvent le cas. Dans ce cas, nous vous invitons à ne pas acheter et à ne pas faire acheter les pièces de ces fabricants afin de faire pression sur eux.

Voici ci-dessous quelques pistes pour savoir si son matériel est compatible. Les rubriques Matériel, la drivothèque et le forum Matériel de Léa peuvent également vous aider. Enfin, l'excellent site anglophone Hardware4Linux référence les compatibilités et incompatibilités matériel avec les différentes distributions GNU/Linux. Visitez également http://tldp.org/HOWTO/Hardware-HOWTO/.

Une bonne idée peut être d'acheter des ordinateurs avec GNU/Linux déjà installé ou bien avec une garantie que le matériel sera compatible : c'est possible grâce à internet, notamment grâce au site http://bons-vendeurs-ordinateurs.info.

En résumé, la plupart des petits périphériques standards (clavier, souris) fonctionnent sans problème. Pour des périphériques plus gros, de type webcam, imprimante ou scanners, on a de fortes chances d'arriver à les faire fonctionner, mais on aura pas toujours accès à toutes les fonctionnalités.

Processeurs

Linux supporte un nombre relativement important d'architecture de processeur. La plupart des distributions majeures supportent x86 (Intel, AMD), x86_64 (IA-64, AMD64), SPARC et PPC. Certaines distributions (Debian, Gentoo) en supportent un peu plus, notamment MIPS, ARM et S/390. D'autres architectures sont supportées, officiellement ou non, mais on n'aura guère le choix de la distribution. Si vous cherchez un système libre pour une architecture vraiment exotique, il serait peut-être de bon ton de se tourner vers NetBSD.

Stockage

  • Les disques durs SCSI, IDE et Serial ATA sont bien reconnus, tout comme les disques externes USB ou Firewire.
  • Les appareils utilisant des cartes SD pour stocker des données (appareils photos, camescopes, certains smartphones ou tablettes) sont compatibles avec GNU/Linux, les lecteurs de carte étant bien supportés.
  • Lecteurs JAZ, ZIP, de bandes, etc. SCSI ou USB : tous très bien supportés. Il n'y a quasiment pas de configuration à faire.
  • Lecteurs et graveurs CD/DVD : les graveurs SCSI ou IDE fonctionnent sous Linux sans problème, les distributions les configurent automatiquement et vous n'aurez aucun souci. Seul bémol, la mise à jour des firmwares se fait la plupart du temps sous Windows.

Réseau

  • Les cartes réseau de type compatible NE2000 ISA ou PCI, ainsi que les cartes 3COM, HP, AMD… sont très bien supportées. En fait, quasiment toutes les cartes réseau fonctionnent sous Linux sans problème.
  • Les modems rtc (56k et autres) compatibles HAYES (attention toutefois à certains US Robotics) sont reconnus. Evitez les soft-modems ou win-modems qui ne marchent que sous Windows (US Robotics Winmodem, modems internes PCI en général). La communauté Linux a développé des pilotes pour la plupart de ces modems. Leur installation est pénible, mais de moins en moins. Les modems externes sur port série ainsi que les modems sur bus ISA fonctionnent. Les box (Freebox, Neufbox, Livebox etc.) fonctionnent parfaitement.
  • Les modems ADSL : ECI USB et Alcatel/Thomson SpeedTouch USB sont supportés, ainsi que la plupart des modems BeWAN. Tous les modems ADSL Ethernet sont supportés. Toutefois, certains fournisseurs d'accès (ex. AOL pour ne pas le citer) rendaient la connexion depuis Linux très complexe, allant jusqu’à tenter de faire interdire certains logiciels de connexion (penggy) alors qu’ils n'en fournissent même pas !
  • Les cartes Wi-Fi ne sont pas toutes compatibles, même si des centaines le sont. Il est cependant possible de faire fonctionner la majorité des autres grâce au logiciel NdisWrapper, qui permet d'utiliser les pilotes pour Windows. Voir ici une liste de cartes supportées pour Ubuntu : https://help.ubuntu.com/community/WifiDocs/WirelessCardsSupported
  • Les périphériques bluetooth sont généralement bien reconnus par Linux.

Cartes graphiques

  • Les cartes graphiques : toutes les cartes anciennes de type S3, S3 Virge, Trident, Cirrus Logic, 3Dfx, Matrox etc. passent sans problème. Au niveau de l'accélération 3D, les cartes 3Dfx semblent parfaitement supportées. Les cartes nVidia fonctionnent en 2D et très bien en 3D avec les pilotes propriétaires nVidia. La plupart des cartes de chez ATI fonctionnent aussi en 2D et certaines sont supportées en 3D accélérée par X.org via le module dri. ATI fournit aussi un pilote 3D propriétaire qui peut être un supplice à installer. Les cartes Intel fonctionnent bien en 2D et plus ou moins bien en 3D suivant les cartes.

Imprimantes et scanners

  • Scanners : évitez les scanners parallèles car ils ne sont pas encore très bien supportés. En revanche, beaucoup de scanners SCSI et USB fonctionnent très bien (voir le site de SANE pour les scanners supportés).
    A noter que certains fabricants ont décidé de ne plus développer de pilotes Windows 2000 et/ou XP pour leurs anciens scanners. Cela peut être une bonne raison de passer à Linux si le scanner y est supporté !
  • Imprimantes : Peu de soucis de ce côté. Cherchez les modèles compatibles ici: http://www.cups.org/ppd.php. Evitez toutefois quelques anciennes Hewlett Packard jet d’encre qui sont en fait des win-imprimantes (ex : HP820 Cxi) ne fonctionnant que sous Windows 9x (même pas NT !), et vérifiez bien la compatilbilité de certaines laser.

Autres

  • Les cartes contrôleurs PCI série multiports, parallèle, usb, IDE, SATA, firewire... fonctionnent.
  • tuner TV (cartes ou clefs USB) : les cartes à base de chipset BT8xx (848, 878...) sont très bien supportées (comme la Mìro PCTV). Les cartes ATI ALL in Wonder disposent aussi de drivers, voir gatos.sourceforge.net. Ces cartes sont aujourd'hui en général configurées automatiquement. En cas de problème vous pouvez consulter l'article sur les cartes tuner TV. A noter que certains adapteurs télé TNT sous forme de clef USB (marque Terratec par exemple) sont bien supportés (voir linuxtv.org).
  • De plus en plus de webcams sont supportées. Les webcams philips sont supportées par un pilote spécifique, et beaucoup d'autres sont prises en charge par le module OV511 ou par le module CPiA. Voir également ici pour d'autres marques et modèles: http://qce-ga.sourceforge.net/.
  • Les périphériques USB sont relativement bien supportés quand les constructeurs fournissent des documentations techniques. Ainsi, les souris USB, les claviers USB (même ceux ayant des touches supplémentaires, voir : LinEAK), les webcams, les modems ADSL, les appareils photos numériques (mais pas tous !), les USB-Keys, etc. sont très bien supportés, sauf exception ou toute dernière nouveauté.




@ Retour à la rubrique Installation

Cet article, écrit en 2011 par Jiel Beaumadier, emprunte une partie de la documentation Préparer l'installation écrite par Jean-Christophe Cardot et Serge Tschesmeli et créée le 29/11/1999.

Copyright

© 1999 ; 2005, 2006, 2007 ; 2011, 2013 Jiel Beaumadier, Jean-Christophe Cardot et Serge Tschesmeli

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike icon
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique 3.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
Affichages

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA