Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
OpenMosix


OpenMosix sous Slackware

par Linux.tar.gz

Avant-propos

Coucou!

Le clustering est la mise en réseau et en interaction de plusieurs ordinateurs.
Il existe trois formes de clustering:

1- Le clustering de haute disponibilité, qui permet d'avoir des serveurs clonés, tolérant une panne de l'un deux sans perturber le service. La répartition de la charge maintient une bonne qualité de service.
2- De sauvegarde, qui évite les pertes de données.
3- De calcul, qui additionne la puissance mathématique de tous les processeurs du cluster.

openMosix appartient à la troisième catégorie, alors accrochez vos ceintures!

Cette procédure a été menée à bien sur des Slackware 10.1 et 10.2 fraîchement installées.
Elle devrait fonctionner sans problème sur n'importe quelle autre distribution, moyennant l'ajustement de l'étape sur les sources du kernel.
Les étapes 1, 2, 3 & 4 sont à répéter sur toutes les machines qui feront partie du cluster.

Pré-requis

Deux machines (ou plus) en réseau.
La connaissance de la compilation de noyau: Compiler le noyau
Un camembert.
Le kernel openMosix 2.4.26 et les outils utilisateurs (user space tools): http://openmosix.sourceforge.net/#Latest
openMosixview, qui rend les choses plus compréhensibles: http://www.openmosixview.com/download.html

1-Installation du noyau

On utilise le programme rpm2tgz pour convertir les sources_du_noyau.rpm en sources_du_noyau.tgz. On installpkg le paquet ainsi obtenu. On établit un lien entre les sources installées et linux-openmosix: ln -s /usr/src/linux-2.4.26-openmosix1 /usr/src/linux-openmosix Ce lien facilite la compilation des outils utilisateurs.

Les options du kernel concernant openMosix sont fonctionnelles par défaut.

On compile, on installe et on reboot sur ce nouveau kernel.

2-Installation des outils

On compile et on installe les user-space tools.
On compile et on installe openMosixview.
OpenMosixview n'est pas nécessaire sur tous les ordinateurs du cluster. Il s'agit d'un outil de supervision.

3-Configuration de la node et activation du cluster

On édite /etc/openmosix/openmosix.config et on décommente les lignes suivantes (Lisez tous les commentaires):

AUTODISC=1
AUTODISCIF=eth1
MYOMID=1
MIGRATE=yes
BLOCK=no

N'oubliez pas de changer la valeur de MYOMID pour chaque PC.

4-Activation du cluster

On lance openMosix sur chacune des nodes: /etc/init.d/openmosix start

On lance openMosixview et on savoure son camembert.

Conclusion

Passée la joie d'avoir mis en place quelque chose de monstrueux, on s'aperçoit que tous les processus ne migrent pas. En effet, les applications ne sont pas forcément multitâches.
Si vous désirez juste doper vos compilations, la mise en place de distcc peut être plus adaptée.

Racontez ce que vous faites de votre cluster dans les commentaires s.v.p...

A ce jour (4 août 2006), le portage d'OpenMosix sous noyau 2.6.x n'est pas finalisé. Toutefois, la version de développement est disponible ici:
http://openmosix.sourceforge.net/development.html

Autres solutions pour faire du clustering

http://openssi.org
http://www.beowulf.org/
http://www.linuxvirtualserver.org/



@ Retour à la rubrique Noyau et modules

Copyright

© 16 février 2006 Linux.tar.gz

Tête de GNU Vous avez l'autorisation de copier, distribuer et/ou modifier ce document suivant les termes de la GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou n'importe quelle version ultérieure publiée par la Free Software Foundation; sans section invariante, sans page de garde, sans entête et sans page finale. Pour plus d'informations consulter le site de l'APRIL.
Affichages
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA