Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Installer Mandriva Linux 2011


Installer Mandriva Linux 2011 pas à pas

par Jiel

Ce tutoriel explique comment installer Mandriva Linux 2011, sortie en août 2011.

C'est quoi, Mandriva ?

Mandriva Linux (nommée Mandrake jusque 2005) est une distribution GNU/Linux française, éditée par la société Mandriva (anciennement Mandrakesoft). C'est une distribution « bureau » qui se destine au grand public. La première version, basée sur Red Hat 5.1, est sortie en 1998. A cette époque, c'était la première distribution à intégrer l'environnement graphique KDE, permettant aux utilisateurs moins expérimentés de disposer d'un bureau agréable à regarder et utiliser.

Par abus de langage, on parle à la fois de « Mandriva » pour la distribution et son éditeur. Dans cette documentation, lorsque ce n'est pas mentionné, « Mandriva » désigne la distribution.

A noter qu'en septembre 2010, d'anciens employés de la société Mandriva (qui avaient été licenciés) et des membres de la communauté de Mandriva Linux, ont décidé de lancer leur propre distribution ; ils ont sorti la distribution Mageia 1 en juin 2011. Les deux distributions évoluent aujourd'hui de façon indépendante. Une des conséquence de ce fork est que la majorité des développeurs ont quitté Mandriva pour Mageia : cette distribution Mandriva Linux 2011 a été donc fait avec beaucoup de nouvelles recrues, notamment les développeurs brésiliens de Conectiva et russes de ROSA Lab.

Les versions de Mandriva

Contrairement à autrefois, il n'existe plus qu'une version de Mandriva pour utiliser sur son ordinateur de bureau : la version One (elle correspond grosso modo à l'ancienne version Free). Téléchargeable gratuitement sur le site de Mandriva, elle se compose d'un Live CD (CD qui se charge dans la mémoire vive sans rien installer sur le disque dur) qui permet de tester la distribution. On peut également installer la distribution à partir de ce CD.

Sachez que cette version ne contient que des logiciels libres par défaut, mais la configuration du dépôt non-free est automatique au cas où on aurait envie d'installer des logiciels propriétaires (plugin Flash, pilotes etc.).

Il existe cependant d'autres versions destinées plutôt aux professionnels - Powerpack, Enterprise Server, Pulse 2 - et une version InstantOn qui démarre en moins de 10 secondes et adaptée pour les netbooks.

Récupérer Mandriva 2011

Vous pouvez maintenant vous procurer Mandriva 2011, auprès de votre Groupe d'utilisateurs de logiciels libres (GULL), dans la presse spécialisée, ou en le téléchargeant sur internet, via le site http://www.mandriva.com/fr/downloads/.

L'image ISO a récupérer (et à graver) doit s'appeler comme ceci pour les machines Intel (si vous n'aviez pas une telle architecture, vous le sauriez) :

  • Mandriva.2011.i586.1.iso
    pour les processeurs 32 bits ;
  • Mandriva.2011.x86_64.1.iso
    pour les processeurs 64 bits.

Pour savoir si votre processeur est un 32 bits ou 64 bits, lisez : Trucs:Savoir processeur 64 bits ou 32 bits. Dans tous les cas, si votre ordinateur est récent, le plus probable est que vous ayez un processeur 64 bits. Sachez aussi que la version 32 bits fonctionne parfaitement avec un processeur 64 bits (même si du coup, ses capacités ne seront pas pleinement exploitées).

Pour une utilisation tranquille de Mandriva 2011, nous vous conseillons d'avoir une configuration minimale de 1 Ghz pour le processeur, 10 Go d'espace sur le disque dur et 1 Go de mémoire vive.

Aperçu de Mandriva Linux 2011

Mandriva Linux 2011 contient notamment les logiciels suivants :

  • KDE 4.6.5 et GNOME 2.32.1
  • Firefox 5.0.1
  • LibreOffice 3.4.2
  • rpm5 (qui remplace rpm4)
  • X.Org 7.6
  • noyau Linux 2.6.38.7

En fait, probablement dû au changement d'équipe, cette version est très différentes des précédentes : le thème graphique est nouveau ; KDE est installé par défaut ; plusieurs outils typiquement Mandriva ont été réécrits en Qt pour être intégrés dans KDE (Le Centre de Contrôle Mandriva, drakconf, a vu certaines briques intégrées dans Systemsettings) ; le menu d'applications KDE a été transformé avec l'outil SimpleWelcome en un tableau de bord à la Ubuntu ; l'installation est différente, avec plus d'étapes mais moins d'options.

A noter aussi que les traditionnels dépôts PLF (logiciels non-libres ou non autorisés) ne sont pas disponibles pour cette version ; PLF a d'ailleurs cessé toute activité en 2011.

Installation

Avant de commencer l'installation, il peut être intéressant de visionner la rubrique de Léa sur l'installation de GNU/Linux en général, et aussi ce qu'est GNU/Linux. Pour l'installation et la configuration, il est conseillé de prévoir environ une heure. Mieux vaut faire les choses doucement, on n'installe pas une distribution tous les jours !

Démarrage

Insérer le CD ou le DVD dans votre lecteur. Redémarrez votre ordinateur. Si le BIOS est configuré pour booter en premier sur le lecteur de CD/DVD - c'est généralement le cas -, vous devriez voir apparaitre l'écran d'accueil suivant :

Mandriva2011 00.jpg

Cliquez sur « Install system ». Attention vous n'avez pour cela que 5 secondes !

Premières configurations

Un nouvel écran s'affiche et vous propose de choisir la langue dans laquelle vous voulez installer Mandriva. Choisissez « French » (« Français »), ou toute autre langue dont vous êtes familier.

Mandriva2011 01.jpg

Une fenêtre « Licence » apparait.

Mandriva2011 02.jpg

Après avoir lu cet avertissement qui traite principalement de la responsabilité de Mandriva, des limitations de logiciels prohibés dans certains pays, des licences de logiciels libres et des brevets logiciels, cochez « Accepter » et cliquez sur « Suivant ».

Mandriva2011 03.jpg

Choisissez maintenant votre fuseau-horaire puis cliquez sur « Suivant ».

Mandriva2011 04.jpg

L'installeur de Mandriva va maintenant vous demander une confirmation de l'heure qu'il est (le choix entre l'heure locale et le temps universel coordonné ~ Greenwich). Par défaut, choisissez l'heure locale puis cliquez sur « Suivant ».

En cliquant sur l'option « Avancé », vous aurez la possibilité de synchroniser automatiquement votre horloge via le protocole NTP (pour les utilisateurs avancés).

Mandriva2011 05.jpg

Choisissez maintenant votre disposition de clavier puis cliquez sur « Suivant ».

Partionnement

Bases du partionnement

L'image suivante s'affiche ; cliquez sur « Suivant ».

Mandriva2011 06.jpg

Nous voici maintenant à l'étape la plus délicate et la plus importante : le partitionnement. Cela consiste à dire à Mandriva où et comment elle doit s'installer. Vous trouvez tous les détails sur le partitionnement dans la documentation de Léa : Le partitionnement.

Sachez qu'il faut disposer d'au moins 10 Go de libre sur votre disque dur pour pouvoir utiliser Mandriva normalement. Si vous voulez utiliser sur votre ordinateur à la fois Microsoft Windows et Mandriva, il est nécessaire d'installer Microsoft Windows en premier. L'outil de partionnement peut vous afficher un message d'avertissement si vous avez moins de 10 Go d'espace disque et 640 Mb de mémoire vive (RAM) : dans ce cas, vous ne pourrez choisir que l'option de partitionnement de disque personnalisé (voir ci-dessous) mais votre installation est susceptible d'échouer...

Mandriva2011 07.jpg

L'outil de partionnement, DiskDrake, vous propose différents choix suivant ce qui est détecté sur votre ordinateur. Il existe 5 modes de partitionnement :

  • Utiliser l'espace disponible : votre ordinateur dispose d'espace vide, sur lequel Mandriva propose de s'installer.
  • Effacer et utiliser le disque tout entier : tout sera effacé, et Mandriva s'installera sur tout le disque.
  • Utiliser les partitions existantes : votre ordinateur a déjà des partitions Linux de créées, sur lesquelles Mandriva propose de s'installer.
  • Utiliser l'espace libre sur la partition Windows : la partition sur laquelle est déjà installé Microsoft Windows (ou une partition FAT32 ou NTFS) sera réduite, et Mandriva s'installera sur l'espace ainsi libéré. Cette option est à utiliser dans le cas où on veut à la fois Windows et Mandriva sur son ordinateur.
  • Partitionnement de disque personnalisé : Mandriva s'installera où et comme on lui dira. C'est l'option que nous allons choisir. C'est également l'option à choisir si on avait un système d'exploitation déjà présent sur notre ordinateur et que l'on veut le remplacer par Mandriva.

Si vous êtes pressés, et que vous n'avez pas de système déjà présent que vous voulez écraser, choisissez une des deux premières options, et passez au chapitre « Installation du système » de cette documentation.

Sachez que par défaut, Mandriva créé trois partitions :

  • une partition racine, appelée /, qui va contenir le système. Par défaut, elle est de type ext4.
  • une partition swap, qui va permettre de donner plus de mémoire vive à votre système en cas de manque de RAM. Elle fait en général une à deux fois la taille de la mémoire RAM.
  • une partition home, qui va contenir les données et certains fichiers de configuration des utilisateurs. Par défaut, elle est de type ext4.

Un avertissement peut apparaître, qui vous rappelle qu'il est important de sauvegarder ses données avant de partitionner. Cliquez sur « Ok » (à noter d'ailleurs que sinon, l'installeur semble buguer).

Partionnement personnalisé

Mandriva2011 08.jpg

Pour créer une partition, il suffit de cliquer sur une partition existante ou de l'espace vide (en blanc), puis de cliquer sur « Créer » ou sur le type de partition (en couleur). Lisez la documentation sur Le partitionnement en cas de doute.

Mandriva2011 09.jpg

Voici un exemple de partitionnement classique :

  • une partition swap, de la taille de notre RAM (Mandriva s'occupe du point de montage et du type).
  • une partition de 6 Go minimum, montée dans /, de type « ext4 », qui va contenir le système.
  • une partition de quelques gigaoctets, montée dans /home, de type « ext4 », qui va contenir les données et certains fichiers de configuration des utilisateurs.
  • une partition de quelques gigaoctets, montée dans /tmp, de même type que le système, qui va contenir les fichiers temporaires du système : cela a l'avantage que si cette partition est pleine, votre partition système - et donc votre système - n'en sera pas affectée.
  • si vous voulez utiliser votre ordinateur comme serveur, il est judicieux de créer une partition /var, de même type que votre système.
  • une ou plusieurs partitions, montées dans /mnt/<un_nom_quelconque>/, de type « ext4 » si vous n'utilisez que GNU/Linux sur votre système, ou de type Windows (FAT, NTFS) si vous voulez que Microsoft Windows puisse aussi accéder à ces partitions, pour stocker divers données.

Ce partitionnement vous permettra par la suite de réinstaller un nouveau système GNU/Linux sans effacer vos données utilisateurs (qui sont sur une partition à part), ou au contraire d'effacer vos données utilisateurs sans affecter le système. Voici à quoi ressemble ce partitionnement :

Mandriva2011 10.jpg

Même après les avoir définies, vous pouvez modifier le point de montage, redimensionner ou supprimer des partitions grâce aux boutons situés sur la droite. Une fois le partitionnement fait et vérifié, cliquez sur « Terminer ». Un avertissement apparaît vous informant que la table des partitions va maintenant être écrite sur le disque, cliquez sur « Ok ».

Si vous avez fait des erreurs dans votre partitionnement (oubli de partition racine par exemple), le partionneur vous le dira et vous pourrez corriger vos erreurs.

Mandriva2011 11.jpg

Ensuite, le partitionneur vous demandera de sélectionner les partitions que vous voulez formater (a priori toutes sauf les partitions d'un autre système (Windows, Ubuntu ...) ou votre /home si vous récupérièz celui d'un autre système). Sélectionnez, et cliquez sur « Suivant ».

Le formatage des partitions que vous avez créées commence. Il effacera toutes les données présentes sur la partition.

Installation du système

Mandriva2011 12.jpg

Mandriva s'installe maintenant sur votre ordinateur. Suivant la puissance de votre machine, l'installation dure en moyenne entre 10 et 20 minutes. Des dessins et des informations en anglais s'affichent pour vous occuper.

Configuration

Mandriva2011 13.jpg

Vous devez maintenant définir l'amorce de votre système : c'est le menu qui va s'afficher lors du démarrage de votre ordinateur, vous permettant de choisir entre les différents systèmes installés sur votre ordinateur (Mandriva et Windows, par exemple). Il s'agit de choisir le programme d'amorce (laissez Grub, par défaut) et du temps de latence avant que le système par défaut se lance. Si vous n'avez qu'un système, laissez la valeur 5 (secondes) par défaut ; si vous en avez plusieurs, optez plutôt pour 20, le temps de choisir.

Pour les utilisateurs avancés, en cliquant sur « Avancé », vous aurez plusieurs options à choisir, par exemple vider /tmp au démarrage ou désactiver l'ACPI.

Cliquez ensuite sur « Suivant ».

Mandriva2011 14.jpg

Ici ce sont les 3 entrées dans le menu d'amorce : « linux » (par défaut), « linux-nonfb » (pour « non framebuffer »), « failsafe » pour un démarrage en mode dégradé (ou « sans échec ») à utiliser si vous avez fait n'importe quoi et que votre système se trouve dans un sale état :-) Laissez par défaut et choisissez « Terminer ».

Mandriva prépare alors le programme d'amorçage (boot). Vous n'êtes pas sollicité pour cette étape qui peut prendre quelques minutes.

Mandriva2011 15.jpg

Enfin, un message en anglais (oui, même dans la version de l'installeur en français, bug ?) vous demande d'arrêter votre ordinateur, d'enlever votre CD du lecteur et de le démarrer de nouveau. Cliquez sur « Terminer », le système s'arrête, enlevez le CD, l'ordinateur s'éteind. Attendez 5 secondes puis démarrez-le comme demandé.

Configuration : 2e partie

Au démarrage de votre ordinateur, le programme d'amorce s'affiche :

Mandriva2011 16.jpg

Choisissez « Amorcer Mandriva Linux 2011 » et appuyez sur la touche entrée ou attendez quelques secondes. Votre Mandriva démarre.

Mandriva2011 17.jpg

Quand cette fenêtre apparaît, choissez votre pays et cliquez sur « Suivant ».

Mandriva2011 18.jpg

Vous devez maintenant définir un mot de passe pour le compte root. Root est le super-utilisateur qui a tous les pouvoirs sur le système. Trouvez un mot de passe à la fois solide et pas trop difficile à mémoriser : lorsque vous voudrez faire des opérations « sensibles » sur le système, comme changer des paramètres du système ou installer de nouveau programmes, Mandriva vous demandera ce mot de passe. Cela peut paraitre contraignant, mais c'est un gage de sécurité.

Il faut également créer un compte utilisateur (le champ « Nom et prénom » est facultatif) pour l'utilisation courante de votre système. La modification des mots de passe est accompagnée de 3 icônes en fonction de la facilité à le deviner :

  • un cadenas ouvert rouge et c'est un mot de passe faible ;
  • un cadenas fermé orange et votre mot de passe est relativement difficile à deviner ;
  • un cadenas fermé et vert et votre mot de passe est fort.

Choisissez à chaque fois un identifiant de connexion et un mot de passe, et cliquez sur « Suivant ».

Premiers pas sous Mandriva

Mandriva2011 19.jpg

Loguez-vous. Voici à quoi ressemble votre Mandriva au premier démarrage :

Mandriva2011 20.jpg

Pour qui veut configurer le système facilement de manière graphique et ergonomique, le Centre de Contrôle de Mandriva est une mine d'or : il permet de gérer le matériel, les logiciels, les partages réseaux, les partitions, la sécurité etc.

Mandriva2011 21.jpg

Le Centre de Contrôle est accessible en cliquant sur le menu KDE (le rond bleu avec une étoile au centre) ou en tapant drakconf & dans un shell. Pour l'utiliser vous devrez donner votre mot de passe root.

Mandriva2011 22.jpg

Si vous ne savez pas quels programmes utiliser pour votre Mandriva, la page Quels programmes utiliser pour faire ... est pour vous.

Vous trouverez sur le site de Léa divers tutoriels et documentations pour utiliser votre distributions, notamment dans les rubriques Logiciel et Fiches pratiques. Consultez également la page KDE, l'environnement de bureau par défaut de Mandriva.

Si vous avez des questions diverses, le forum Mandriva de Léa est là pour vous.



@ Retour à la rubrique Installation

Copyright

© 2011 Jiel Beaumadier

Tête de GNU Vous avez l'autorisation de copier, distribuer et/ou modifier ce document suivant les termes de la GNU Free Documentation License, Version 1.2 ou n'importe quelle version ultérieure publiée par la Free Software Foundation; sans section invariante, sans page de garde, sans entête et sans page finale. Pour plus d'informations consulter le site de l'APRIL.
Affichages
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA