Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Hardware-hard autres-ibook


Journal de l'installation de Linux sur un iBook

par Jean-Christophe

Les périgrinations de Jicé au pays de l'iBook.


Bonjour à tous !

J'ai choisi d'écrire ce journal pour vous faire partager au plus vite ma découverte de l'iBook, ce petit Macintosh portable au look et aux performances sympathiques, et la procédure d'installation de Linux dessus.
Lorsque je me pose des questions, les phrases concernées apparaîtront en rouge gras : envoyez-moi des infos à ce sujet... Lorsque la réponse aura été trouvée, ce texte rouge se transformera en un [# lien] vers la réponse ou une courte réponse en bleu gras.
Cette page évoluera donc au fur et à mesure de l'installation et de la configuration de Linux. Revenez la lire souvent !
Bon séjour en ma compagnie !

Jean-Christophe

Jeudi 13 avril 2000 : achat

Souhaitant depuis longtemps m'équiper d'un ordinateur portable afin d'y installer Linux, et après bien des comparatifs, j'ai fini par me décider pour un iBook. Vous savez, ce petit iMac portable aux couleurs acidulées ! Alors, aujourd'hui je suis allé dans un grand magasin près de Saint Lazare (pas de pub ;-) et j'ai acheté un iBook.

Bref, le mien est myrtille, mais surtout il est puissant (G3 300MHz correspondant au moins à un PIII 450, 64 Mo de RAM et 6Go de HD, vidéo ATI128 (11/5/2000 - bouhouhou même pas vrai, c'est une ATI Rage mobility, une Rage Pro quoi), réseau 10/100 et modem intégrés) et possède une très bonne autonomie (facilement 6 heures, selon l'utilisation que vous en faites).
Pour environ 12900 FF (voire moins chez des petits revendeurs), j'ai un portable dont l'équivalent PC coûte dans les 18-19000 FF, mais est beaucoup moins autonome (rarement plus de 3 heures, hé oui, on pourrait faire une omelette sur un pentium, tellement il chauffe!)

Et la compatibilité Intel me direz-vous ? Pas de problème avec Linux : on ne voit même pas la différence, si ce n'est qu'il faut recompiler les applications pour le PowerPC (le processeur de l'iBook). En fait le seul problème vient des applications qui ne sont pas open source : par exemple, pas de StarOffice pour PowerPC... Voici encore une illustration de l'open source par rapport aux autres philosophies du logiciel ! (ça me fait penser que je devrais envoyer un mail à Sun pour leur demander s'ils ont l'intention de diffuser une version de StarOffice pour Linux compilée pour le PowerPC, et une version MacOS. Je vous tiens au courant !). Mais bon, ça me donne une bonne raison pour passer à KOffice !
Certaines autres applications sont également spécifiques Intel, si par exemple elles ont du code assembleur Intel dans leur source sans son équivalent en PowerPC voire en langage C ; Wine (émulateur Windows) aussi risque de ne pas fonctionner (quoique j'aie entendu parler d'une émulation du processeur Intel possible, je devrai me renseigner...). C'est sûr que je vais avoir du mal à faire tourner UltraHLE (émulateur Nintendo 64, fonctionnant sous Windows) dans Wine sur l'iBook, ou bien la plupart des jeux payants Linux ou leur démo (par exemple Civilization Call to Power, Railroad Tycoon II, etc.). Je me demande si Quake III qui existe pour MacOS et Linux Intel est également disponible pour PowerPC... Encore une fois, rien ne vaut l'open source pour ça, les moteurs de Doom et Quake y sont maintenant, peut-être pourrai-je les faire tourner sur l'iBook sous Linux...

Précisons aussi que je n'ai jamais touché un Macintosh, que je ne connais pas MacOS, mais que je connais bien Linux (depuis fin 1993), et que MacOS ayant la réputation d'être simple d'accès, cela ne m'a pas inquiété outre mesure.

Objectif : l'installation de Linux (LinuxPPC, une version de Linux fonctionnant sur PowerPC) sur ce petit bijou. C'est ce que vous pourrez lire par la suite dans ce journal. Revenez bientôt!

Vendredi 14 avril 2000 : documentation

Bon, aujourd'hui je me documente sur internet, afin de savoir comment m'y prendre avant de tout casser sur l'iBook. Il faut dire que je n'en suis pas le seul utilisateur, et que je ne dois pas laisser MacOS indisponible plus d'une demi-journée, sinon Murielle ma femme va me faire manger mes CD de Linux un par un ;-)
Bref, comme je dois repartitionner le disque, je perdrai bien évidemment tout ce qu'il contient (je n'ai pas envie d'acheter le logiciel payant qui permettrait de redimensionner la partition MacOS existante). Donc je cherche des adresses où avoir de l'info. Une recherche sur Yahoo et Altavista me conduit vite sur un site de référence, qui pointe sur tout un tas de documents intéressants : GNU Linux sur Macintosh.

Bref, j'apprends que je devrai en effet repartitionner, qu'en effet, ce faisant je perdrai toutes mes données, mais que LinuxPPC 2000 vient de sortir et que cette distribution facilite grandement l'installation. Après bien des coups de fil à Surcouf (c'est dingue le temps qu'ils mettent à répondre au téléphone - quand ils répondent ! Heureusement qu'une personne du service clientèle a fini par avoir pitié de moi et s'est elle même déplacée pour me dire qu'ils avaient LinuxPPC 2000 !), j'ai donc acheté le CD LinuxPPC 2000 édition française. J'espère que c'est le bon CD, car sur la pochette est écrit que cette distribution est basée sur Linux 1999 Q3... et qu'ils ne garantissent pas son fonctionnement sur iBook :-( Mais bon, c'est tout ce que je pouvais avoir rapidement, je commanderai peut-être LinuxPPC 2000 chez Ikarios plus tard.
J'achète aussi un câble RJ45 croisé de 2m afin de relier l'iBook à mon réseau de PC (pour une utilisation ultérieure à des fins de sauvegarde notamment).

Enfin, le soir, je regarde encore comment je vais m'y prendre pour installer Linux. D'après les docs présentes sur le CD, comme mon iBook dispose du CD "Restauration de logiciels", je n'ai rien à sauvegarder de particulier, sauf les fichiers que Murielle et moi avons ajoutés et créés ; comme j'ai déjà téléchargé plein de trucs, je vais essayer de connecter l'iBook aux PC par le câble RJ45 afin de les y sauvegarder.

Enfin, après diverses lectures et autres tests, je connais la procédure à appliquer :

  1. booter sur le CD "Installation de logiciels" de l'iBook (mettre le CD dans le lecteur, et appuyer sur la touche [C] pendant le redémarrage),
  2. lancer l'Outil disque dur (dans le dossier "Macintosh HD:Utilitaires:Outil disque dur",
  3. cliquer sur le disque dur, puis sur le bouton [Initialiser],
  4. créer les partitions :
    • 3,5 Go pour MacOS en HFS+ (ce filesystem n'est pas encore supporté par Linux),
    • 100Mo en HFS (celui-ci est par contre supporté, cette partition servira à échanger des fichiers entre les 2 mondes),
    • ~1,5 Go pour la racine,
    • ~800 Mo pour /home,
    • et 128 Mo pour le swap,
  5. rebooter le iBook avec le CD "Restauration de logiciels" afin de réinstaller MacOS sur sa partition,
  6. enfin : installer Linux :-)

A bientôt pour de nouvelles aventures...

Lundi 17 avril : documentation et bonnes nouvelles

Pas eu le temps d'installer Linux ce week end :(
Mais cela m'aura été profitable car j'ai pu me documenter un peu plus. D'abord un admirateur ;-) m'a informé de la présence d'un article sur Linux PPC 2000 dans le magasine Linux Pratique n°9 (mi-avril 2000). Je l'ai donc acheté ce matin et j'ai pu aussi découvrir une pleine page à propos du site ! Et ils parlent de mon petit bébé, [../docs/nawak.php3 Nawak], le logiciel en Perl qui sert à générer ce site. Content :-)

A propos de la compatibilité Intel, j'ai aussi lu que Mandrake avait racheté Bochs (émulateur x86) et l'avait mis en LGPL. Donc à moi les programmes x86 sur PowerPC :-)

Bref, pas mal d'infos me concernant dans ce magasine, des infos à propos de la distrib (qui me font de plus en plus douter de mon CD acheté il y a 3 jours), à propos de BootX avec lequel je devrais avoir des problèmes (vu qu'il y en a avec l'iMac 2, je ne devrais pas y couper). D'après eux, un manque de francisation pose aussi des problèmes : ma version francisée de Linux PPC, même si ce n'est pas la bonne, devrait bien m'aider. Enfin, j'ai la chance d'avoir une carte vidéo ATI128 et une config qui donne un bon résultat : je cite : "Par contre avec un G3 à 350 MHz, une ati128 et 64Mo de RAM, ça devient tout à fait extraordinaire !". (11/5/2000 : l'iBook possède une carte ATI Rage mobility, équivalente à une Rage Pro, donc moins performante :-( )

Voilà qui me donne l'eau à la bouche, et devrait vous convaincre de revenir bientôt j'espère !

Mercredi 19 avril : nouvelles infos

Grâce à cette page, des mails me parviennent de plusieurs personnes, ceux-ci vont me permettre d'ajouter les infos/rectifications suivantes :
Partitionnement :
Pedro m'informe que :
"Avec outils disque dur, tu génères des partitions qui sont au format unix pour Mac, le problème c'est qu'elles ne sont pas toujours reconnues sous Linux et que tu dois tout recommencer ;-(
Dans la mesure où le CD de la LinuxPPC2000 est bootable (c'est du moins le cas quand tu télécharges l'image ISO a partir de leur site) il me paraît plus "simple" (tout est relatif) de créer :
- une partition HFS+ (pour ton système Mac) de 3,5Go
- une partition 100 mo en HFS (pour les échanges)
- une partition (du reste) en HFS que tu repartitionneras avec l'installateur de la Linux PPC en utilisant fdisk ou druid disk".
C'est noté !
Boot :
J'ai lu à plusieurs endroits qu'il fallait utiliser yaboot plutôt que BootX avec un iBook, car BootX est incompatible avec les derniers Apple (iMac DV et iBook). yaboot est inclus sur le CD de la distribution Linux PPC 2000.
Les CD de LinuxPPC 2000 :
C'est définitif : la distribution que j'ai achetée vendredi est en fait une LinuxPPC 1999 Q3, contrairement à ce qui est écrit sur la pochette. Je vais donc essayer de me procurer les 3 CDs de LinuxPPC 2000, je devrais les avoir très bientôt, car BooK a un abonnement au câble, et si je lui demande gentiment, il devrait me les télécharger ;)
Divers :
La compatibilité Intel ne se pose pas avec Civilization : Fred m'informe qu'une version PowerPC existe. C'est peut-être aussi le cas avec d'autres logiciels, je n'ai pas le temps de vérifier tout ça ! StarOffice n'est pas disponible pour les architectures PowerPC, j'ai envoyé un mail à Sun pour demander si un port est envisagé.
Bref, il ne me reste plus qu'à oser "tout foutre en l'air" sur l'iBook et prier pour que la réinstallation de MacOS se passe bien... C'est la prochaine étape maintenant. Pas facile de ce décider à y aller, mais j'ai relié par réseau le Mac à un PC (config très simple, soit dit en passant), et je sais que je peux sauvegarder ce que je veux. Un bon pas de franchi :) Je vous tiens au courant !

Vendredi 21 avril 2000 : bonnes et mauvaises nouvelles

Je commence par les bonnes ou les mauvaises ? Allez, les mauvaises en premier, sinon vous ne reviendrez pas suivre le reste de l'aventure si vous partez sur un point négatif ;)
Mauvaises nouvelles : matériel non supporté
Hé oui, j'ai lu un peu partout, notamment sur les groupes de nouvelles, comme fr.comp.os.unix.mac ou comp.os.linux.powerpc, que ni le modemni la carte son de l'iBook n'étaient supportés pour l'instant :-( Quand à l'APM (gestion de l'énergie avancée), la situation n'est pas très claire, mais je devrai sans doute batailler pour voir ce point fonctionner.
Pour aller sur internet, je pourrai toujours passer via ma passerelle PC, mais c'est tout de suite moins portable ;)
Enfin, cela ne m'a pas trop cassé le moral, car la situation est meilleure comparée à celle du monde des winmodems par exemple. D'abord, il n'y a qu'un seul modèle de modem et de carte son sur iBook a priori, et de plus, Apple a souvent collaboré avec le monde Linux. J'ai donc bon espoir de les voir fonctionner dans un futur proche.
En tous les cas, cela donne d'autant plus de piquant à ce journal, car dès que j'aurai installé Linux (!), j'essaierai de les faire fonctionner et je vous tiendrai au courant.
Bonnes nouvelles : des infos intéressantes
D'abord il y a une semaine je ne connaissais absolument rien au monde Mac. J'ai depuis fait pas mal de progrès (même sous MacOS, il faut dire que la manipulation est simple), et je sais maintenant comment m'y prendre pour installer Linux sur l'iBook. De plus, j'ai fait un peu de pub autour de cette page sur linuxfr.org, et dans les groupes de nouvelles relatifs à Linux et au Mac (fr.comp.os.linux, fr.comp.os.unix.mac, etc.), et les lecteurs de cette page m'ont envoyé pas mal d'informations.

Cort Setlow me dit :
"You will lose all data on your hard drive if you partition it. If you leave a large enough partition for MacOS, the restore CD will work fine.  If the MacOS partion is HFS+, linux will be unable to see your MacOS files.  If the MacOS partition is HFS, linux will be able to see your MacOS files.  My hard drive has two partitions, one HFS, and one ext2.  Each is 1.5 GB.  To make these partitions, I booted from the Software Install CD and used Drive Setup to make 2 HFS partitions.  Then I used software restore to install MacOS on the first, and used the linux installer to format the second as ext2.  This worked perfectly,
with MacOS and linux coexisting peacefully.  You might want to have three partions, a large HFS+, a small HFS, and a large ext2."

En gros, ca veut dire qu'il n'y a aucun problème pour restaurer l'iBook après repartitionnement, avec le CD de restauration. Quant à la méthode pour faire les partitions, c'est bien ce que je disais plus haut - corrigé des remarques de Pedro.

Emmanuel Michon m'écrit :
"Les étapes qui ont marché pour moi c'est :
* choper un noyau 2.2.15 : http://ppclinux.apple.com/~benh/ et le dernier bootx, booter linux jusqu'au crash (normal, y a pas de root fs).
* ensuite utiliser ça pour installer linuxppc1999Q3 (fingers in ze noze) ou ce que tu veux
* ensuite disabler le tap-click sur le trackpad : http://www.xs4all.nl/~js/warez/trackpad_tool.tar.gz ou http://ftp.linuxppc.org/linuxppc-pre-R5/software/updates/trackpad_tool.tar.gz
* ensuite trouver les boutons de souris deux et trois (option-1 et option-2)
* ensuite trouver de la doc sur la power management unit (pas évident): http://www3.jvc.nl/linuxppc/
* carte réseau sans problème
a priori modem et carte son ne sont pas encore supportés.
le plus dur c'est d'extraire, presque de distiller en lisant les news les dix mille combos magique de touche option-Q-Z-pomme-alt-F1 qui vont faire telle ou telle action magique. Comme dans mortal kombat. (comp.os.linux.powerpc et imac-devel mailing list)."

mdr :-) Y'a aussi des cheat codes ? En tous les cas, ça me fera une bonne occasion d'ajouter une section au futur article iBook/Linux.

J'en profite pour donner le bonjour à tous les Dijonnais (les intéressés se reconnaîtront ;)

Avec ces nouvelles infos, je crois que je suis mûr pour me lancer dans le vide : je sais comment sauvegarder mes données, repartitionner, réinstaller MacOS, et enfin même installer mon CD de la LinuxPPC1999. Alors revenez bientôt pour lire la description de ma première installation !

Samedi 22 avril 2000 : c'est parti !

Ca y est ! Je me suis enfin décidé à repartitionner! Comme j'aime bien tester les problèmes moi-même, j'ai fait toutes les partitions sous MacOS (voir le message de Pedro). En fait, Linux a bien reconnu mes partitions (voir plus bas), mais après restauration, j'ai regardé les partitions en bootant à nouveau avec le CD, et l'outil disque dur ne reconnaissait pas ce qu'il avait fait ! Mais c'est pas grave : ca marche :)

Sauvegarde :
Pour la sauvegarde, comme je viens du monde PC, j'ai eu un peu de mal à trouver une solution qui fonctionnait correctement. Si on envoie les fichiers tels quels sur un serveur FTP (un PC local sous Linux en l'occurence, mais vous pouvez aussi utiliser par exemple le serveur de votre fournisseur d'accès à internet), et qu'on les rappatrie, les fichiers et les dossiers perdent leurs icônes, on ne peut plus les ouvrir, et on ne peut plus lancer les exécutables ! (Je pense que dans l'affaire ils ont perdu leur "ressource fork"). Pour envoyer les fichiers sur le serveur FTP, j'ai utilisé Fetch, un utilitaire de FTP que j'ai trouvé sur tucows. (4/5/2000 - Pedro me dit qu'avec Fetch, "il faut faire gaffe et bien choisir le format de transfert en general quand j'ai un doute, je choisis donnees brutes et j'ai toujours tout recupere sans probleme")
Finalement, j'ai créé et monté une image disque backup.img avec DiskCopy (dans Macintosh HD:Utilitaires). J'ai copié dedans tout ce que je voulais sauvegarder. Puis j'ai démonté l'image backup.img (placer le lecteur nommé "backup" dans la corbeille), et je l'ai compressé avec DropStuff (recherchez-le avec Sherlock2). Enfin, j'ai envoyé le fichier backup.img.sit sur le PC sous Linux, et vérifié que la restauration allait fonctionner. Ok. (Attention, la compression Stuffit est indispensable, car si on envoie puis récupère backup.img, il a aussi perdu ses ressources, et on ne peut pas l'ouvrir dans DiskCopy, même en le glissant/déposant sur la fenêtre de DiskCopy : celui-ci dit qu'il est corrompu. A mon avis, il a peut-être dû le transférer en mode texte...)

Bon d'accord, ma méthode de sauvegarde fonctionne, mais elle est peut-être un peu bourrin, non ? Quelqu'un connaît-il une meilleure solution ? (3/5/2000 - zut, j'avais reçu un mail à ce propos et je l'ai égaré, si la personne se reconnaît...) (Sachant que je veux pouvoir restaurer sans aller télécharger d'utilitaire sur internet avant la restauration, donc n'utiliser que des outils OEM).

Remarque : je ne sais pas si c'est moi qui m'y prends mal avec le mac, mais pour découvrir l'existence de DropStuff et d'autres outils j'ai perdu pas mal de temps. Pourquoi le menu pomme est-il aussi vide ? Pourquoi n'y a-t-il pas dedans des alias vers chacunes des applications présentes sur le mac ? Tiens, je viens d'avoir une idée : rechercher avec Sherlock tous les fichiers de type "application", ca doit fonctionner non ? (4/5/2000 - oups, j'ai dû froisser des susceptibilités Mac ;), car j'ai reçu plusieurs mails me disant que le menu pomme c'est personnel et c'est à toi de le remplir avec des aliases. Pour ce faire, tu trouves l'appli, tu cliques une fois sur l'icône, et Pomme-M crée un alias. Tu peux le renommer pour virer (alias) à la fin p. ex ; il faut ensuite déplacer cet alias dans le dossier "Macintosh HD:Dosssier Système:Dossier menu Pomme". On peut créer des sous-dossiers avec Pomme-N qui apparaîtront comme un sous-menu).

Repartitionnement :
Insérer le CD "Installation de logiciels", rebouter en laissant la touche [C] appuyée afin de démarrer sur le CD.
Lancer iBook Install CD:Utilitaires:Outil disque dur
Cliquer sur "Macintosh HD" puis [Initialiser...]
Dans la fenêtre "Initialisation", cliquer sur [Personnaliser...]

Pour le partitionnement : j'ai finalement fait 5 partitions :

  1. Mac OS étendu, 3500 Mo
  2. Mac OS standard, 100 Mo
  3. A/UX racine, 1500 Mo -> le '/' de Linux
  4. Linux local, 1000 Mo -> le '/home' de Linux
  5. A/UX échange, 128 Mo -> le swap de Linux

Cliquer sur [OK], puis [Initialiser]
Un warning indique que le disque ne pourra être utilisé comme disque de démarrage que sur les ordinateurs PowerPC : ca tombe bien ;) Cliquer sur [Initialiser].
L'iBook crée les partitions,  puis monte sur le bureau les deux disques : "sans titre1" et "sans titre2". Je les ai renommés respectivement "Macintosh HD" et "Echange". Pour les renommer, je clique simplement sur le nom de l'icône sur le bureau, puis je tape le nouveau nom.
Revenir dans l'outil Disque dur : on voit bien que les 2 partitions ont été renommées.
Redémarrer : lorsque l'iBook redémarre, éjecter le CD. Une icône avec un point d'interrogation va clignoter (il n'y a plus de système d'exploitation). Insérer le Cd "Restauration de logiciels" : l'iBook boote alors dessus.
Le finder ouvre une fenêtre sur le CD : double-cliquer sur "Apple Software Restore".
Dans ce logiciel qui va restaurer mon iBook afin qu'il soit exactement identique à la première fois où je l'ai allumé, je clique sur le bouton radio 'Effacer "Macintosh HD" avant la restauration', puis sur [Restaurer].
L'application copie alors une image disque nommée "iMac HD.img" sur la partition "Macintosh HD". Cela prend quelques minutes.
Lorsque la restauration est terminée, une petite fenêtre disant que la restauration a réussi apparaît ; cliquer sur [Quitter].
Redémarrer (Spécial->redémarrer)

L'iBook redémarre sous MacOS... Suspense... Yo ! Ca fonctionne:-)

Restauration :
Là c'est facile : je lance Netscape, je me connecte sur mon serveur FTP local (ftp://jice:monpasswd@taz) et je rapatrie l'image backup.img.sit. Stuffit se lance tout seul pour finalement me laisser backup.img. Je double-clique dessus, DiskCopy la monte, et il ne me reste plus qu'à copier tous les fichiers vers leur emplacement original. C'est tout !
(Attention, si vous avez sauvegardé des données qui étaient sur le bureau, il faut bien copier et non déplacer ces fichiers, sinon le mac les fait apparaître sur le bureau, mais ils restent physiquement sur l'image backup.img... Bref, avant de la supprimer, démontez-là et vérifiez bien que tous vos fichiers sont présents.)

Lundi 24 avril 2000 : Linux tourne sur l'iBook

Hier j'ai été faire de la peinture en bâtiment chez BooK, on a en profité pour télécharger des images ISO (les 3 CD de LinuxPPC2000, et aussi le CD d'install de YellowDog) - il a le cable c'est cool à 60kb/sec. A ce propos, l'image du CD d'applications (celle qui fait dans les 400 Mo) a une mauvaise somme md5. On a essayé 3 fois, depuis différents mirroirs, et à chaque fois on a la même somme md5, mais différente de celle qui est donnée par le miroir. Savez-vous quel est le problème avec cette image ISO ?(2/5/2000 : en fait le CD a été gravé et s'avère utilisable)
Bref, en rentrant chez moi, je n'ai pas pu résister à graver tout de suite l'image d'install de LinuxPPC2K (170Mo seulement, ils auraient pu mettre plus de trucs dessus, comme par exemple faire un seul CD des 2 install+applis) et à tester aussi sec sur l'iBook.
(Remarque : aucun problème pour graver sous Linux, avec la commande :
# cdrecord -v speed=2 dev=5,0 LinuxPPC2000-*.image
et un graveur SCSI 2x).

Installation de LinuxPPC2000 :
Le boot direct sur le CD avec yaboot ne fonctionne pas :-( (impossible de lire le fichier de conf, dit yaboot)
Bon, en désespoir de cause, j'essaie bootX (qui a toujours planté jusque là !) -> ca fonctionne !!! (La version sur le CD est la v1.2b3 ; j'ai juste lancé bootX et cliqué sur [Linux]). A mon avis, c'est la version du noyau qui est maintenant la bonne : c'est la dernière (2.2.15).
Linux démarre, petit manchot en haut à gauche... X se lance, et l'installateur avec. L'installateur est graphique et assez intuitif.
Je regarde les [Instructions], puis je vérifie les partitions [Partition drives] : tout semble OK : / sur la partition #10, /home sur #11 et swap sur #12.
Je [Select partitions] : affecter les "mountpoints" (i.e. taper / en face de la partition #10 et /home en face de la partition #11) , cliquer sur les check boxes "format" et "mkswap", puis [format and mount].
Attention : le clavier n'est pas en mode français, il faut connaître l'emplacement des touches (ou tester :)
La fenêtre de sélection des packages s'ouvre : je sélectionne........ tout ! Il me semble qu'il n'y a pas KDE. Il faut dire que sur ce CD presque vide, il n'y a pas grand chose.
Clic sur [Install] : ca mouline... environ 1/2 heure.
(via [Options Menu], on peut lancer un xterm, et s'amuser pdt que ca installe ;)

La fenêtre "Set root password" apparaît : je choisis : xxxxxx (je vais qd même pas vous le dire ;)
Enfin la fenêtre "Condratulations" (sic) s'ouvre pour vous dire que vous avez terminé et que vous pouvez rebooter (bouton [Reboot]).

Avant de rebooter, je configure Linux via le bouton [Linux Configuration].

  1. création d'un utilisateur normal (uid 500, gid 100 = users),
  2. ajout dans /etc/hosts d'une entrée correspondant à l'iBook, que j'ai nommé... ibook ;),
  3. ajout dans /etc/fstab d'une ligne afin de monter la partition échange, #9. Le type de système de fichiers est hfs :
    /dev/hda9    /mnt/echange    hfs    defaults
    (ne pas oublier de créer le répertoire /mnt/echange)

Après le reboot, tout fonctionne, sauf comme prévu le modem, l'APM et le son. La carte réseau fonctionne sans autre forme de procès (je me suis même amusé à exporter le DISPLAY d'une appli tournant sur le serveur PC Linux x86 sur l'iBook). J'ai une souris USB à trois boutons qui a elle aussi été reconnue sans aucune configuration. Je vous recommande d'ailleurs d'en acheter une, car le trackpad à un seul bouton avec ses combos doit être pénible à la longue...

A propos de BootX :
J'avais lu que BootX ne serait pas mis à jour, visiblement il y a été et fonctionne encore avec MacOS 9. Par contre, c'est en effet une méthode "sale" pour booter Linux, et il vaut mieux utiliser yaboot à mon avis. Je parlerai plus tard de mes expériences avec Yaboot.
Après plusieurs tests, je me suis rendu compte que le problème que j'avais avec BootX venait surtout de la version du noyau. Bref, comme l'a dit E.Michon, en récupérant les 2 les plus récents, ca tourne.

La suite (bonnes nouvelles) :
E.Michon vient aussi de m'informer que le modem et la gestion avancée de l'énergie (APM) seraient maintenant supportés par les derniers noyaux présents sur la page de benh. J'ai téléchargé le noyau vmlinux2.2.15pre14-ben1 et l'ai testé : l'applet GNOME qui montre la charge de la batterie n'a pas voulu se lancer (APM non présent dans le noyau). Bon, d'accord, c'est ma faute : je n'ai pas téléchargé le reste (System.map, modules, etc.).

Voilà, j'en suis là pour l'instant. En gros, un système Linux fonctionnel, avec un bureau Gnome, mais très peu d'applications (les seuls éditeurs de texte que j'ai trouvés sont [../software/vi.php3 vi] et l'éditeur de Midnight Commander !). Je dois graver le deuxième CD et installer les [../software/rpm.php3 rpms] qui y sont. Je vais aussi essayer de faire fonctionner le modem et l'APM. On verra après pour la carte son ! J'essaierai aussi la distribution YellowDog, et on pourra lire ici une comparaison des deux distribs.
A bientôt, donc !

Week-end du 1er mai 2000

LinuxPPC 2000, comment installer les 2 CDs ?
Malgré la mauvaise somme de contrôle md5, j'ai gravé le deuxième CD, et pas de problème : ce disque semble parfaitement correct. Bref, il y a peut-être un bug sur les serveurs FTP.
Par contre, je n'ai pas trouvé comment installer tous les rpms de ce CD ! Rien dans les docs four nies sur les CDs, etc.
J'ai bien essayé de drag'n dropper tous les rpms dans gnome RPM, mais celui-ci est un peu débordé et ne gère pas les dépendances automatiquement. Bref, ca n'a pas marché... J'ai aussi cherché à retrouver l'installeur, mais je n'y suis pas arrivé. J'étais sur la bonne piste, car je viens de recevoir un message dans les news me disant :
"L'image disque de l'installeur (CD1, 170 Mo) est assez  incomplete, car elle a ete concue de maniere a etre facilement  telechargeable pour des personnes avec des "petites" connexions. D'ou la limite a 172 Mo. Le CD2 "software2"  doit  etre installe separement, si cela est necessaire (tout depend de l'utilisation faite de l'ordi sous linux, car tout  le monde n'a pas forcement besoin des packages de developpement).
 Pour installer les logiciels du second CD, il faut bien sur avoir installe d'abord le premier, puis se logger sous X (utilisateur root). Ensuite inserer le CD "software2", ouvrir une console et relancer l'installeur X par  " xinstaller & ". Choisir comme methode "cd-rom". L'installeur monte alors le CD et il ne reste plus qu'a choisir les packages, qui sont triees par categories d'apres les maps du CD...
 Ca a tres bien marche pour moi... Mais il ne faut pas monter soi-meme le CD d'installation, car l'installeur X le fait lui-meme (enfin cela peut marcher quand meme...).
 Voila ! En fait ces infos sont tirees de :
http://lists.linuxppc.org/listarcs/linuxppc-user/200003/threads.html#01739
  Bonne chance pour le reste de l'install
 --
 Vincent Favre-Nicolin"
Merci ! Mais ce message est arrivé trop tard (mardi 2 mai), et je me suis impatienté. Résultat, j'ai gravé le CD de la Yellowdog CS 1.2 et je l'ai installé.

YellowDog Champion Server release 1.2 :
Je ne décrirai pas ici tout le processus d'install, sauf que cette fois-ci yaboot a fonctionné correctement. Le CD a donc booté tout seul, et pour le reste de l'install, c'est une classique install RedHat en mode texte. Moins "sexy", mais toujours aussi efficace. Bref, répondez à toutes les questions, et l'installation se déroule sans problème. Et comme il n'y a ici qu'un seul CD, pas de problème;).
En ce moment, mon iBook tourne donc avec YellowDog CS1.2, avec Gnome et KDE (et plein d'autres), et tout fonctionne bien.

Par rapport à la PPC2K, le trackpad n'est pas reconnu automatiquement (problème à approfondir), mais cela doit être dû au fait que j'ai installé avec une souris USB 3 boutons. La PPC2K avait reconnu les deux (sous X seulement), mais la Yellowdog a préféré la souris USB seulement. Je pense utiliser les deux souris indifféremment, aussi j'ai essayé de configurer gpm pour qu'il répète les deux souris dans /dev/gpmdata (cela fonctionnait avec la PPC2K) :
gpm -t msc -m /dev/adbmouse -M -t ps2 -m /dev/usbmouse
Cela lance gpm avec 2 souris simultanées, et répète les actions combinées en protocole MouseSystems dans /dev/gpmdata (que l'on peut donc utiliser comme périphérique de souris sous X). Question : je ne suis plus sûr du type du trackpad, c'est bien msc (=MouseSystems) ? (17/5/2000 - le problème vient en fait du serveur X : Xpmac utilise simultanément le trackpad et la souris USB, tandis que le serveur de XFree n'utilise que /dev/mouse, qui pointe sur /dev/usbmouse chez moi... Quant au type du trackpad, ce ne serait pas plutôt bm alias BusMouse? 18/5/2000 : c'est bien ça, voir [#20000518 plus bas] pour la configuration.)

Clavier :
Dans les deux distributions, la gestion du clavier français est assez désastreuse. Par exemple, en mode texte, la touche [A] écrit bien "a", mais la touche [Q] aussi ! Pas moyen de faire cette lettre ! Bref, j'ai corrigé le keymap (je le rendrai bientôt disponible ici - 9/5/2000 : c'est fait, le voici : [ibook/mac-fr-jice.kmap mac-fr-jice.kmap]. Pour l'utiliser, modifiez le fichier /etc/sysconfig/keyboard) pour l'adapter au clavier de l'iBook (je vous conseille l'utilitaire showkeys). Par contre, pour X, je n'ai encore pas trouvé de map satisfaisante, alors je travaille en aveugle sur une map QWERTY.

Modem, APM :
Malgré les dernières versions de BootX, du noyau (2.2.15pre14-ben1) et des modules, ni modem, ni APM ne fonctionnent. Je n'ai pas encore trouvé pourquoi. Un cat atdt3611 > /dev/ttyS0 ne fait rien, la commande reste bloquée comme si le modem n'était pas sur le port série.

Recompilation du noyau
J'ai même essayé de recompiler le noyau pour faire fonctionner ce fichu modem, mais à chaque fois, à un stade plus ou moins avancé du boot, j'ai des "kernel panic". Je crois qu'il va me falloir 1) les bonnes sources, 2) un peu plus d'expérience de Linux sur Mac.

2/5/2000 : dernières nouvelles : bootx vs yaboot. Lu dans les listes linuxppc.org (le message original) : il semblerait que ce soit le fait de booter avec BootX qui soit responsable du mutisme de mon modem (et peut-être de l'APM, me hasardai-je ?). Je vais donc devoir me mettre à Yaboot (moyen de booter plus "propre" il est vrai). Je lis de plus en plus souvent que BootX ne fonctionne pas avec MacOS 9.0.4 (comment connaître sa version de MacOS ? (4/5/2000 - P. Lanneau m'informe qu'il faut cliquer sur "A propos de votre ordinateur..." dans le menu Pomme, c'est pourtant facile !)) et qu'il ne sera plus supporté, c'est un bon argument pour laisser tomber.
Dommage, sur mon PC, j'utilise loadlin (qui est l'équivalent de bootx) car je trouvais ça plus simple (et que ca n'interfère pas avec les autres utilisateurs qui ne veulent pas entendre parler de Linux, je ne vise personne ;). Mais si la complexité de bootx par rapport à loadlin est comparable à la complexité de MacOS par rapport à MS DOS, je comprends que son auteur jette l'éponge !!!

Bref, voici toutes les tâches qu'il me reste à accomplir :

  1. Installer Yaboot proprement (2/5/2000 : c'est fait),
  2. tester le modem (2/5/2000 : c'est fait, et ça marche même bien !),
  3. tester l'APM (6/5/2000 : c'est fait, ca s'appelle PMU et j'ai même développé des trucs ;),
  4. faire fonctionner le trackpad en même temps que la souris USB (tiens, ca me rappelle http://www.xs4all.nl/~js/warez/trackpad_tool.tar.gz) (18/5/2000 : c'est fait, voir plus bas),
  5. trouver et/ou créer des maps clavier correctes en mode texte et pour X (12/5/2000 : ca va plutôt mieux... voir plus bas),
  6. faire fonctionner le serveur X accéléré pour l'ATI Rage 128 pro (11/5/2000 : ou plutôt ATI Rage mobility),
  7. faire fonctionner des programmes compilés pour Linux x86 sur l'iBook (je pense à StarOffice, c'est peut-être possible...),
  8. recompiler un noyau qui fonctionne,
  9. programmer un driver pour la carte son (le temps que tous les points ci-dessus soient réglés, quelqu'un l'aura déjà fait, alors je ne m'avance pas trop ;)

Bref, ne manquez pas de venir lire la suite !

Mardi 2 mai 2000 : le modem fonctionne !

Ca y est ! J'ai même pu aller surfer et relever mes mails :-) Bon, je vous explique comment (en fait il faut bel et bien booter avec yaboot) :
Yaboot
Pour l'instant, je démarre à la main depuis l'OpenFirmware, mais ca marche...
D'abord, sous MacOS, j'ai récupéré la dernière version (0.6) depuis la page de Ben H. J'ai décompressé le fichier yaboot_0.6.gz (ou Netscape l'a fait tout seul ? de toute façon l'appli DropStuff sait faire ça ; j'ai créé un alias de DropStuff sur le bureau, puis pour décompresser un fichier, il suffit de faire un drag and drop du fichier sur l'icône, c'est vraiment intuitif les macs ;) puis le fichier résultant, yaboot, a été placé sur la racine de la partition d'échange. J'y ai aussi créé un fichier de configuration minimaliste yaboot.conf contenant :

image=vmlinux-2.2.15pre14-ben1
label=linux
novideo

C'est tout. J'ai aussi placé à la racine de cette partition le dernier noyau de la page de Ben H, et nommé vmlinux-2.2.15pre14-ben1.
Le Boot
C'est facile, il suffit de redémarrer l'iBook, et pendant le démarrage (au tout début, pendant que l'écran est noir), presser simultanément les 4 touches : option-commande-O-F. (commande c'est la touche pomme, et option, c'est celle qui est juste à gauche, il y a 'alt' d'écrit dessus).
On arrive dans l'OpenFirmware (des petits caractères noirs sur fonc blanc), c'est le BIOS des Macs. Là, on a un prompt : "0 > ". A ce prompt je tape :

0 > boot hd:9,yaboot

(remplacez le 9 par le numéro de la partition où se trouve yaboot chez vous, vous pouvez tester tous les numéros si vous ne le connaissez pas, lorsque vous l'aurez trouvé, yaboot se lancera)
Ensuite, l'écran redevient noir, et yaboot affiche son prompt "boot:" en vert. Il suffit de taper entrée, car on n'a défini qu'un seul label dans yaboot.conf. Sinon, il faudrait taper le label correspondant à l'image qu'on veut démarrer. [Tab] affiche tous les choix possibles, "linux" dans mon cas.
Et là si tout se passe bien, vous devez voir apparaître l'écran de boot de Linux avec Tux le manchot en haut à gauche - framebuffer oblige.

Remarque 1 
Je crois qu'on peut modifier des trucs dans l'OpenFirmware pour automatiser un peu plus le boot, mais je ne sais pas encore comment...
Remarque 2 
Si vous n'avez pas encore franchi le pas du partitionnement, je vous conseille d'ajouter une toute petite partition "bootstrap" (1 Mo maxi) juste avant votre partition MacOS principale, car un programme Linux, ybin,

X Window
Bon, après avoir booté, je me suis loggé sous root, et là, X ne voulait plus se lancer. Alors j'ai relancé Xconfigurator, et tout est rentré dans l'ordre. Tout ? Non, car en fait, je n'ai pas encore réussi à configurer X avec plus de 256 couleurs (8 bits par pixel). Des pistes ? Je pense utiliser Xpmac (pour l'instant j'utilise XF86_FBDev), peut-être cela ira-t-il un peu mieux ? Des nouvelles versions sont disponibles à cet endroit. Il y a Xpmac ainsi que XFree 4 avec le driver pour la Rage pro 128. Bref, lisez le Readme... J'ai bon espoir, car ce fichier commence par "This directory contains some fixes to help make X work with the new G4 machines at higher than 8bpp", et c'est justement ce que je veux faire. (11/5/2000 : pas étonnant que ça ne marche pas, l'iBook n'a pas une 128 mais une Rage mobility !)

Le Modem
Ensuite, j'ai créé un lien : # ln -s /dev/ttyS0 /dev/modem
puis j'ai lancé minicom pour tester le modem. Si vous n'avez pas fait de config particulière auparavant avec minicom, il utilise /dev/modem par défaut. Sinon, vous savez sans doute comment lui faire prendre /dev/modem...
Une fois minicom lancé, j'ai tapé "ATZ", et j'ai eu le plaisir de voir le modem répondre "OK". Alors j'ai continué, avec "ATI1" et "ATI2", etc... pour ionterroger le modem. Il répond par exemple "Apple internal modem" à "ATI4" . Là on peut être sûr que ça marche !!! (ben oui, je m'y connais un peu en commandes HAYES standard ;)
Donc j'ai quitté minicom (touche [x] je crois), puis configuré kppp avec mon fournisseur d'accès habituel. Pour vérifier, j'ai quand même ouvert la fenêtre de log pendant la connexion, et ô miracle, me voilà connecté à Internet !

Remarque : Bertrand Sereno m'écrit le 3/5 :
"Bonjour et felicitations pour votre site (et sa rubrique iBook),
Concernant l'utilisation du modem, je me permets de vous fournir cette info que j'ai teste avec mon iBook rev.1 et une YellowDog 1.1. J'ai remarque lors du boot que le modem est reconnu par le noyau (un 'dmesg | grep modem' renvoie un message du genre "cobalt modem found at tty00 irq 22").
A partir de la, j'ai saisi (en etant root) :  /bin/setserial /dev/ttyS0 IRQ 22
Depuis, minicom 1.83 (ou superieur) me repond (alors qu'il ne le faisait pas sans la commande ci-dessus). Lorsque je le lance, j'ai droit a un 'Apple Internal Modem OK', et je peux saisir les ATIx (avec x entre 1 et 9) et ainsi obtenir 'Apple Modem', '56K' ... Bref, il semblerait que ca marche. Bon, je ne suis pas encore pu aller plus loin. We'll see ...
Si cela peut vous etre utile ...
Cordialement."

Cela ne m'a pas été utile, car je n'ai pas eu à faire cette manip et j'ai fait fonctionner tout cela la veille sans problème, mais cela peut peut-être vous aider, surtout si vous avez un iBook première génération.

Conclusion : le modem est parfaitement supporté :))) Si vous préférez vous loguer avec des scripts pppup et compagnie, ça devrait marcher aussi. Je vous renvoie aux divers PPP HOWTO (voir sur ibooklinux.net par exemple), ou aux packages proposant les scripts. J'ai fait dans la solution de facilité ici.

J'ai regardé rapidement l'APM, mais aucune trace de /proc/apm... J'ai aussi entendu parler d'un programme pmud, pour gérer l'apm, mais il n'est pas installé, et je n'ai pas trouvé de package correspondant sur le CD. Bon, il me faut encore enquêter :)

Décidément, l'iBook est une excellente machine pour y faire tourner Linux ! Le matériel a l'air supporté, et les distributions futures devraient intégrer tout ce qu'il faut pour ne plus avoir à bidouiller. Bon, en attendant, je vous propose de revenir bientôt voir la suite de mes bidouilles !

Week-end du 8 mai 2000 : APM alias PMU

Ou la gestion de l'énergie sur l'iBook
Découverte...
En surfant, j'ai découvert que les portables Apple ne respectent pas le standard APM des PC (d'où l'absence de /proc/apm !), mais ils ont un autre protocole pour gérer leur PMU (Power Management Unit). Stephan Leemburg a écrit le démon pmud, qui surveille le niveau de la batterie, endort la machine, et peut mettre en place différents niveaux de consommation d'énergie. Il a aussi écrit snooze, qui permet simplement d'endormir la machine.

pmud fonctionne à peu près sur l'iBook : on peut bien voir le niveau de la batterie, mais il n'arrive pas à endormir la machine... Dommage, j'aurais bien aimé pouvoir l'endormir plutôt que l'arrêter toutes les 5 minutes... Mais Stephan m'a dit qu'il y travaillait. Il travaille aussi sur la réalisation d'un substitut à /proc/apm pour les programmes ne supportant pas pmud.

Bref, il suffit de récupérer le rpm de pmud (zut, j'ai oublié l'URL (11/5/2000 - c'est http://www3.jvc.nl/linuxppc/), mais on le trouve sur rufus : pmud-0.5-1.ppc.rpm), et de l'installer par
# rpm -Uvh pmud-0.5-1.ppc.rpm
Cela va installer les programmes pmud, snooze, ainsi que Batmon, un utilitaire graphique pour voir l'état de la batterie. Cela va aussi installer un script /etc/rc.d/init.d/pmud chargé de lancer/stopper le démon automatiquement.

La première fois (mais cela ne sera plus la peine après avoir rebooté), on peut lancer pmud à la main par :
# /etc/rc.d/init.d/pmud start

pmud est un démon qui interroge périodiquement le PMU ; on peut interroger pmud en se connectant sur le port TCP 879 par :
# telnet localhost 879
pmud affiche son numéro de version, puis une superbe ligne "S { 111 1650 3200 etc. }". C'est quoi ? Ben j'ai pas trouvé tout de suite, il a fallu que je commence à regarder les sources ;)

Là on est bien content, mais qu'est-ce qu'on fait ? Hé bien, on peut lancer Batmon. Ce petit programme graphique affiche l'état de la batterie. Je ne sais pas vous, mais moi, il me plaît moyen (d'abord c'est quoi cette deuxième batterie ?), et puis j'ai l'habitude d'utiliser xosview...

puis développement.
Hé oui, je me morfondais de ne pas avoir de moniteur pour ma batterie pour xosview... Batmon ne me plaisait guère, et je n'ai trouvé que pmudmon, une applet Gnome, or j'utilise KDE...
Mais c'est là qu'on est content d'avoir son portable sous Linux ! J'étais en week end mais j'avais mon ordinateur avec moi ! Alors j'ai pris les sources de pmudmon, de xosview, et je les ai regardées. J'ai d'abord programmé en C un petit utilitaire en ligne de commande pmudstate. Je le trouve utile car je l'ai placé dans mon .bash_profile, et je peux voir ou en est la batterie à chaque login en mode texte.

Après cette brillante (!) réussite, je me suis décidé à modifier xosview (C++). J'ai donc ajouté le "PMUMeter", qui interroge pmud et affiche l'état de la batterie et une . "BAT" lorsque l'iBook est sur batterie, "AC^" lorsqu'il est en charge et "AC" lorsqu'il est totalement chargé. Lorsqu'il est sur le secteur, le pourcentage de charge apparaît sous la forme d'une barre verte ; cette barre devient verte/orange/rouge sur la batterie suivant le niveau de charge (c'est pas beau ça ? ;)

Et hop, j'exécute "xosview +PMU" et je vois le résultat sur mon écran. Magnifique ;)

Voilà, ces deux programmes sont ci-dessous en téléchargement. Si vous voulez une version binaire (pré-compilée), faites-le moi savoir.

Téléchargement

[ibook/xosview-1.7.1-jcc1.tar.gz xosview-1.7.1-jcc1] (sources, ou [ibook/xosview.bz2 version binaire])
sources : décompressez par tar zxvf, puis ./configure ; make ; make install et lancez par xosview +PMU -ints
binaire : décompressez le par "bunzip xosview.bz2" puis copiez-le dans /usr/bin.
Je désactive le moniteur d'interruptions, car il plante xosview lors de la fermeture de la fenêtre (core dumped). Ce comportement ne date pas de mes modifs, la version de xosview livrée avec ma distribution en fait autant.
[ibook/pmudstate-0.1.tar.gz pmudstate-0.1]
décompressez par tar zxvf, puis make ; make install.
Si /usr/local/bin est dans votre $PATH, vous pouvez lancer pmudstate --noloop pour afficher l'état de la batterie puis arrêter, ou juste pmudstate pour afficher cet état en boucle toutes les 5 secondes. (Si votre $PATH ne contient pas le chemin - vérifiez le par echo $PATH - éditez votre .bash_profile ou /etc/profile pour l'ajouter.)
[ibook/mac-fr-jice.kmap mac-fr-jice.kmap]
keymap pour l'iBook en mode console

X Window
J'ai réussi à lancer X en mode accéléré : en récupérant le serveur Xpmac.special à cet endroit, et en lançant Xpmac.special -mach64, l'affichage est accéléré et (sans configuration !) le trackpad fonctionne simultanément avec la souris USB. Mais toujours en 8bpp et en clavier qwerty ! Bref, je suis revenu à XF86_FBDev, il n'est pas accéléré, mais a un clavier - a peu près - potable. En fait non, car je n'ai pas trouvé le moyen de faire un '|' ou un '>', c'est gênant non ? il va falloir que je me penche sérieusement sur le problème. En plus, avec XF86_FBDev, le trackpad ne fonctionne plus :-( Peut-être tout cela ira-t-il mieux avec XFree 4.0 ?

Voilà, j'ai encore envie de programmer une applet batterie pour KDE, et si je suis ma liste de choses à faire (voir plus haut), je dois maintenant configurer correctement X. Ca ne m'a pas l'air d'être une mince affaire, mais cela n'en est que plus intéressant. iBook, la nouvelle frontière de Linux ;) A bientôt pour de nouvelles aventures !

12 mai 2000 : des remarques sur X Window

Des bonnes et des mauvaises nouvelles. Les mauvaises, c'est que je n'ai toujours pas réussi à faire fonctionner X avec plus de 256 couleurs, ce qui vous en conviendrez est un peu juste. En plus, on vient de m'envoyer un mail me disant que la carte video de l'iBook n'était pas une Rage 128, mais une Rage mobility, c'est à dire une Rage Pro... questions performances, ca décoiffe tout de suite moins ;( Mais bon, Bugdom et la démo de Quake III sous MacOS n'étaient pas du tout ridicules. Enfin, XFree 4.0 ne supporte pas (encore ?) l'ATI Rage mobility, ou plutôt de manière non accélérée (voir la doc XFree 4) !
Les bonnes nouvelles, c'est que j'ai un clavier sous X qui fonctionne à peu près. J'ai simplement modifié le contenu de /etc/XF86Config, section Keyboard, pour que la fin de la section ressemble à ça :

 XkbKeycodes     "macintosh"
 XkbTypes        "default"
 XkbCompat       "default"
 XkbSymbols      "macintosh/fr"
 XkbGeometry     "macintosh"
 XkbRules        "xfree86"
 XkbModel        "macintosh"
 XkbLayout       "fr"

Ensuite redémarrer X, et on a un clavier français à peu près correct (il y a peut être des lignes en trop, mais ça marche). Le pipe '|' est sur la touche 6, le tilde '~' sur shift-0. Cela nécessiterait un peu de réglages fins, mais me convient dans l'état pour l'instant.
Maintenant que j'y pense... Ca se pourrait bien que j'aie installé un package de la Linux PPC 2000 Fr (vous savez le premier CD que j'ai acheté) avec les définitions de touches françaises... On peut aussi le trouver sur linux-france. C'est peut-être pour ça que le clavier est correctement mappé maintenant ;)

Au fait, on est passé dans les actus de MacGeneration.com !

Peu de nouvelles pour l'instant, mais il faut dire que j'ai aussi une vie en dehors de Linux ! Alors revenez bientôt constater les évolutions !

18 mai 2000 : X Window / gpm : config trackpad + souris USB

Bon, X Window est toujours en 8 bpp malgré mes efforts (et ça prend du temps d'essayer de voir d'où ça vient !), mais hier soir, j'ai reconfiguré gpm et X Window afin de pouvoir utiliser simultanément le trackpad et la souris USB (bien pratique : plus de modif de config à faire lorsque je branche la souris USB, et pas la peine de revenir en arrière lorsque je suis en déplacement et que je n'ai que le trackpad).

Cela commence par la configuration de gpm : gpm (le programme de gestion de souris en mode console pour ceux qui ne connaissent pas) permet d'utiliser 2 souris simultanément (c'est bien parti ;) grâce à son flag -M qui autorise la répétition des paramètres pour une autre souris. Redémarrez en mode 3 (console) par "init 3" puis faites :

# gpm -k
 # gpm -t imps2 -m /dev/usbmouse -M -t bm -m /dev/adbmouse

Si on lance gpm par cette commande ("gpm -k" arrête le gpm lancé précédemment), on remarque que le pointeur de souris (en mode console) peut être déplacé aussi bien par la souris USB que par le trackpad. Ca commence à ressembler à ce qu'on veut.
Lorsqu'on utilise l'option -M, gpm répète les données reçues des 2 souris dans une fifo, /dev/gpmdata, avec le protocole MouseSystems. Qu'est-ce que ça veut dire ? Et bien, on peut utiliser comme souris /dev/gpmdata, et cette souris sera en fait le reflet de la souris USB + du trackpad. Donc, on refait le lien symbolique /dev/mouse :

# rm -f /dev/mouse
 # ln -s /dev/gpmdata /dev/mouse

et on modifie /etc/X11/XF86Config : ma section Pointer ressemble maintenant à :

Section "Pointer"
    Protocol    "MouseSystems"
     Device      "/dev/mouse"
 #    Emulate3Buttons
 #    Emulate3Timeout    50
 EndSection

(Ma souris USB a trois boutons, je mets donc en commentaire les lignes correspondantes à l'émulation des 3 boutons.) Lorsque j'ai relancé X par "startx", les deux souris fonctionnaient simultanément ;) Ca y est ça fonctionne ! (et bien sûr, si on débranche la souris USB, le trackpad continue de fonctionner).

Bon tout ça c'est bien beau, mais gpm se lance lors du boot, et s'il faut passer en init 3, arrêter gpm et le relancer à la main, ca va vite devenir pénible. C'est pour ça que j'ai modifié le fichier /etc/sysconfig/mouse comme suit :

MOUSETYPE="bm"
XMOUSETYPE="MouseSystems"
FULLname="Trackpad + Souris USB"
XEMU3=no

et remplacé dans /etc/rc.d/init.d/gpm la ligne :

daemon gpm -t $MOUSETYPE

par :

daemon gpm -t $MOUSETYPE -m /dev/adbmouse -M -t imps2 -m /dev/usbmouse

Ensuite, j'ai testé ma modif en faisant :

# /etc/rc.d/init.d/gpm restart

Voilà, ça fait quelques manips, mais maintenant les deux "souris" fonctionnent simultanément, et le trackpad fonctionne même si la souris USB n'est pas branchée.

La suite ? Toujours essayer d'améliorer les choses avec X, et aussi simplifier le boot (j'en ai marre de taper "boot hd:9,yaboot" sur un clavier qwerty ;). A bientôt donc !

28 mai 2000 : trackpad & PMU + boot simplifié

Je n'ai toujours pas réussi à faire fonctionner X en plus de 8 bpp, mais Benjamin Herrenschmidt (le fameux benh ;) m'a dit que c'était bien un problème se situant au niveau du noyau, et qu'il était en contact avec ATI afin d'obtenir plus d'infos pour l'initialisation de la carte vidéo. Espérons qu'ATI ne se fera pas trop prier !

Trackpad + PMU
Sur http://www3.jvc.nl/linuxppc/, vous trouverez la nouvelle version de pmud. Elle apporte quelques nouveaux programmes (fblevel pour régler le niveau du rétro-éclairage - ne fonctionne malheureusement pas sur mon iBook (10/9/2000 : fblevel fonctionne avec les nouvelles version du noyau), xmouse pour lire et écrire la config souris sous X, apmd, apm et le support pseudo-apm (fonctionne avec wmapm, non testé), et enfin l'utilitaire trackpad.
Cet utilitaire (dans /usr/doc/pmud-0.6.1/contrib) permet de gérer le trackpad. Il se compile simplement par "gcc -o trackpad trackpad.c".
On peut activer ou non le tap (clic en tapant (doucement ;) sur le trackpad), le drag'n drop avec le trackpad, etc. J'aime bien cliquer avec le trackpad et même faire du glisser déplacer, alors j'ai ajouté dans le script /etc/rc.d/rc.local trois lignes : "trackpad tap", "trackpad drag" et "trackpad lock" (ces trois lignes correspondent respectivement aux trois cases à cocher du tableau de bord trackpad sous MacOS). Si vous désirez désactiver le tapping, mettre juste la ligne "trackpad notap".
Remarque 1 : pour simuler les boutons 2 et 3 avec le trackpad, j'ajoute aux arguments du kernel "adb_buttons=103,111" (ici, ce sont les touches F11 et F12 ; pour choisir vous-même les touches, utilisez "showkey").
Remarque 2 : la nouvelle version de pmud ne supporte pas mieux l'iBook : impossible de régler le rétroéclairage, de le mettre en veille, etc.

Boot
On n'en est pas encore au dual boot, mais je n'ai plus qu'à taper "boot linux" dans OpenFirmware, et vous pouvez vérifier : que le clavier soir azerty ou qwerty, c'est les mêmes touches. Et c'est plus facile à retenir !
Comment j'ai fait ? C'est simple. Enfin presque ;) Il faut juste faire un peu de gymnastique de clavier...
Bref, on va chercher à quoi renvoie l'alias "hd" en tapant (dans OpenFirmware) :
0> devalias
et en repérant la ligne qui commence par hd. "hd" doit être suivi d'un truc du genre (de tête !)
/pci@f2000000/mac-io@17/ata-4@1f000/disk@0
Enfin on définit un alias "linux" par les commandes suivantes (en réutilisant la ligne ci-dessus) :
0> setenv use-nvramrc? true
0> nvalias linux /pci@f2000000/mac-io@17/ata-4@1f000/disk@0:9,\\yaboot
Attention : dans la ligne ci-dessus, remplacez la chaîne "/pci@..." par celle qui vous a été retournée par devalias, et le chiffre "9" qui suit par le bon numéro de partition (le même que celui que vous mettiez dans boot hd:9,yaboot). Je ne suis plus très sûr qu'il faille mettre '\\' devant yaboot... Essayez les deux et dites-le moi :) (10/9/2000 : ca fait un bout de temps, mais j'avais oublié de le dire : pas de '\\' devant yaboot.)
Remarque : vous êtes avec un clavier azerty sur une carte de clavier qwerty. ô joie :) Pour faire un '/' c'est juste à gauche du shift droit, le '\' est au dessus je crois, le ':' est à la place du 'm', le '-' est un ou deux touches à gauche de backspace, et '@' est sous shift-2 ou shift-3... bon courage ;)
Pour enregistrer les modifs, il faut taper :
0> nvstore
cette commande déconne, si je fais les deux commandes suivantes, cela fonctionne, ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien.
0> nvedit
puis Ctrl-C pour sortir, puis :
0> nvstore
Enfin, tapez la commande :
0> reset-all
Rebootez, ré-entrez dans OpenFirmware et tapez simplement "boot linux" pour démarrer sous Linux. C'était un peu long, mais ça en vaut la peine non ?
La prochaine étape est d'écrire un script CHRP (atchoum, ben ca s'appelle comme ça ;) qui permette de faire un dualboot, par exemple booter directement sous MacOS si on ne fait rien, et sous Linux si la barre d'espace est enfoncée durant le boot (un peu ce que fait ybin).

Voilà c'est tout pour aujourd'hui. Revenez bientôt pour voir la suite ! (j'envisage d'acheter des enceintes USB, si je ne m'abuse, cela permet de jouer du son en n'utilisant pas la carte son, non ?) Je vais aussi continuer à hacker les fichiers du kernel dans le répertoire drivers/video ; ca va prendre du temps, mais on ne sait jamais, je pourrais y arriver ;) A bientôt !

8 juin 2000 : accélération 3D et USB audio

Je viens de découvrir le projet Utah-GLX. Cela consiste à fournir un driver 3D accéléré pour certaines cartes, dont l'ATI Rage Pro. Cela devrait donc fonctionner sur l'iBook car le Rage Mobility a - je crois - le même moteur 3D que la Rage Pro. Vu les performances honorables de la démo de Quake III ou de Bugdom sous MacOS, cela ouvre de nouvelles possibilités sous Linux très intéressantes, non ?

Cependant, je ne sais pas si cela voudra bien fonctionner, alors que le chipset semble mal initialisé (problème des 256 couleurs), et je n'ai toujours pas réglé le problème, ni trouvé quelqu'un qui l'avait fait. Néanmoins, j'ai bon espoir, car j'arrive déjà à utiliser le support accéléré 2D avec le serveur X Xpmac (cependant j'utilise encore XF86_FBDev à cause de divers problèmes avec Xpmac, notamment dans la gestion du clavier.).

Au fait, vous avez vu ? Le kernel 2.2.16 est sorti hier soir ! Je pense qu'ils ont inclus les modifications nécéssaires à l'iBook dans la branche PPC. Je l'essaie bientôt et vous ferai un compte-rendu !

Sinon pour ce qui est du son sous Linux, je me suis dit : "si la carte son n'est pas supportée, pourquoi ne pas utiliser USB ?" En effet, la norme USB Audio a l'air supportée dans le Kernel. Aussi j'ai acheté un convertisseur USB->analogique, et j'ai branché un casque dessus (je voulais des enceintes USB, mais je les souhaite autonome ou sur piles, et je n'ai trouvé que des enceintes lourdes sur secteur). Mais cet adaptateur ne doit pas implémenter la norme USB correctement : si'il est branché au moment du démarrage de MacOS, celui-ci plante dans la phase de boot. Si je rentre dans OpenFirmware, celui-ci affiche un demi écran d'insultes à propos d'un périphérique USB qui déconne (celui-ci, vu que je n'ai pas encore de Hub ;). Enfin, après avoir recompilé le noyau avec les modules USB Audio, Linux m'envoie plein d'insultes également lorsque l'USB s'initialise, ou lorsque je débranche / rebranche ce périphérique... Evidemment, le module USB audio (qui se charge correctement) ne fonctionne pas (plusieurs pages de messages d'erreurs USB lorsque je fais un "cat toto.au > /dev/audio"). Bref, je ferais mieux d'acheter un périphérique USB Audio de meilleure qualité... (cependant, mon adaptateur fonctionne sous MacOS, si je branche celui-ci après le démarrage de l'OS), ou d'attendre que le support USB de Linux soit plus "tolérant".

Voilà, je pense avoir un portable sous Linux fonctionnant bien maintenant, mais il reste encore quelques problèmes, et j'ai toujours des projets ;) Aussi voici un récapitulatif des projets terminés, à commencer ou en cours :

  • Installer Yaboot proprement (fait[#20000502 *]),
  • faire fonctionner le modem (fait[#20000502_modem *]),
  • faire fonctionner la gestion de l'énergie (fait[#20000508 *]),
  • faire fonctionner le trackpad en même temps que la souris USB (fait[#20000518 *]) et configurer le trackpad (fait[#20000528 *]),
  • trouver et/ou créer des maps clavier correctes en mode texte (fait[ibook/mac-fr-jice.kmap *]) et pour X (fait[#20000512 *]),
  • simplifier le process de boot (fait[#20000528_boot *]) + (à améliorer),
  • faire fonctionner le frame buffer en plus de 256 couleurs (en cours),
  • faire fonctionner le serveur X accéléré pour l'ATI Rage mobility (qui découle du précédent) (en cours),
  • faire fonctionner l'accélération 3D (avec Utah-GLX) (à faire),
  • faire fonctionner des programmes compilés pour Linux x86 sur l'iBook (je pense à StarOffice, c'est peut-être possible...) (à faire),
  • recompiler un noyau qui fonctionne (j'y arrive déjà, mais les résultats ne sont pas toujours très stables) (en cours),
  • programmer un driver pour la carte son (comme je le disais lors de la dernière récapitulation : le temps que tous les points ci-dessus soient réglés, quelqu'un l'aura déjà fait, alors je ne m'avance pas trop) (à faire ;),
  • faire fonctionner USB Audio (en cours).

Voilà de quoi nous assurer encore de nombreuses lectures ici ! A bientôt donc ;)

3 juillet 2000 : gooooood news !!!

A chaque fois que Benjamin Herrenschmidt met à jour sa page, les bonnes nouvelles sont au rendez-vous. Je ne l'ai pas encore testé car je viens de le découvrir, mais sachez qu'un nouveau noyau (version 2.2.17pre9-ben1) a été posté, avec "the new gmac driver, support for iBook video, support for the airport driver (download it separately, see below), and a new version of the USB stack, and Franz Sirl improvements to the ADB keyboard and mouse drivers".
Bref, si vous ne lisez pas l'anglais, sachez que la video devrait bien fonctionner maintenant, que le support USB a été amélioré (à moi l'USB audio ?), ainsi que les drivers ADB, et enfin que la carte airport est maintenant supportée !!! (je meurs d'envie d'en acheter une, maintenant, c'est malin ! ;)

Vous avez sans doute remarqué que je n'avais pas mis le journal à jour depuis longtemps... En ce moment j'ai beaucoup de travail professionnel, et peu de temps à consacrer à mon iBook. Néanmoins, je vais bientôt aller travailler quelques semaines en Argentine, et je pensais emmener avec moi (enfin une vraie utilisation ;) mon nouveau jouet, afin de faire de nouvelles expériences...
Cependant, sous Linux la batterie a tendance à s'user plus vite que sous MacOS. Pas moyen d'arrêter le disque (on peut avec hdparm configurer un temps au bout duquel le disque s'arrête, mais un process y accède au moins toutes les minutes, et le redémarre, même s'il s'était arrêté), etc. Avez-vous des infos afin de rendre la batterie d'un portable plus performante sous Linux ?

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, à bientôt pour le compte-rendu de l'utilisation du nouveau noyau !

10-12 juillet 2000 : 'a marche pô

J'ai essayé le nouveau noyau, mais je n'arrive à rien pour l'instant. Je dois porter de grosses mouffles, c'est sûr ;)
Mais bon, en mettant append=" video=atyfb:vmode:14,cmode:32" (C'est bien la bonne syntaxe ? (10/9/2000 : oui, mais il faut juste mettre "video=atyfb" sinon cela ne fonctionne pas.)) dans le fichier yaboot.conf, l'écran continue comme avant à "fondre", avec des barres bleues verticales qui apparaissent progressivement... (et si je ne mets rien, je suis en 256 couleurs, bien entendu).

Dernière minute (14/7/2000) : Benjamin a sorti de nouvelles version du noyau (2.2.17pre10-ben2), peut-être arriverai-je enfin avec cette version à faire fonctionner l'écran en plus de 256 couleurs (vu qu'il dit "Fixes for RageLT Pro initialization with yaboot") !
A bientôt en couleurs 32 bits !

10 septembre 2000 : MacOS a corrompu le disque dur, mais j'ai enfin des millions de couleurs !

Depuis le temps que je n'ai pas mis à jour le journal, vous devez déjà avoir réussi à faire fonctionner X Window en 24 bpp tous seuls, mais bon, ca y est, ce soir j'ai enfin eu le temps de m'y mettre, et ca marche ! Alors je vais quand même vous dire comment j'ai fait.

Mais auparavant, afin d'éviter que cela vous arrive aussi, laissez moi vous conter la mésaventure du...
bug du disque dur corrompu :
Lorsque je suis rentré de vacances, j'ai voulu utiliser mon iBook. La batterie s'était totalement déchargée. Bof, me suis-je dit, j'ai dû oublier de la recharger avant de partir (ou peut-être l'avais-je oublié en mode sommeil...) Je branche donc la bête sur le secteur, puis m'amuse avec (sous MacOS) un certain temps, enfin, je le laisse à Murielle afin qu'elle tape un texte. Quelques heures plus tard, l'iBook est profondément endormi (capot baissé), lorsque je décide de le réveiller. J'ouvre donc le capot, et me retrouve avec un écran de MacOS gelé ! Pas moyen de le faire réagir, on se croirait sous Windows !
Qu'à cela ne tienne, je le redémarre, et là, surprise, lors du chargement du système, il bloque en me disant que "la table des fichiers est corrompue" et que je dois redémarrer en pressant Shift pour désactiver les extensions. Malgré mon obéissance à ce conseil, cela ne fonctionne pas mieux. Je démarre donc avec le CD de restauration (en pressant 'C' lors du boot), et je lance "SOS Disque Dur", qui, lui, voit ma partition MacOS principale, mais dont le nom "Macintosh HD" s'est transformé en une série de caractères incompréhensibles. Pas moyen de "réparer" le lecteur d'après lui. Je ne me rappelle plus exactement comment j'ai fait, mais j'ai réinstallé MacOS sans reformater, et après quelques bidouilles (et quelques heures passées à tout reconfigurer), cela fonctionnait à nouveau.

Le lendemain, je vais surfer sous MacOS, et lors d'une pause, je mets en sommeil l'iBook en fermant le capot. Rebelotte, MacOS plante lors du réveil. Je suis maudit, me dis-je alors. La suite est classique (ou est le bouton Ctrl-Alt-Del ???), mais au lieu de l'icône "happy mac" s'affiche lors du boot un classeur avec un point d'interrogation clignotant. Symptôme : pas de système d'exploitation trouvé !!! Trop cool :-(
Bref, je redémarre avec le CD de restauration, et là, il me demande si je veux formater une partition de 3 Go qu'il ne reconnaît pas... Tiens, j'hésite un peu. Bon, rien ne presse, je ne formate pas tout de suite, mais cette fois-ci, plus moyen de lire quoi que ce soit sur la partition, elle est vraiment HS.
Je vous passe les détails, mais il m'a fallu formater la partition MacOS principale (je ne sais pas encore pourquoi juste avant j'avais eu l'idée saugrenue de copier tous les documents qu'on avait créés depuis le début sur la partition "Echange"...), et tout réinstaller depuis le CD de restauration.

La cause (j'ai mis un bout de temps à trouver, cela qui m'a valu le deuxième plantage entre temps !): un bug dans MacOS 9.0.2, qui arrive aléatoirement (ben voyons) lorsque l'iBook s'endort et que la case "enregistrer le contenu de la mémoire sur le disque" du tableau de bord "gestion de l'énergie" est cochée.

Je vous invite donc a télécharger la mise à jour (soit une extension qui désactive cette fonction, soit carrément la mise à jour vers MacOS 9.0.4) sur www.apple.com, ou bien à décocher cette case (voire à désactiver aussi la mémoire virtuelle pour plus de sécurité) si vous utilisez MacOS 9.0.2. Et faites des sauvegardes !!! (j'ai vraiment eu de la chance... Enfin, surtout Murielle, qui travaillait sur l'iBook depuis 5 mois ! Bref, un bug gros comme ça, ça craint, surtout pour un produit grand public comme l'iBook, souvent choisi par ses acheteurs pour le côté rassurant de la marque Apple...)

Plein de couleurs sous X (enfin...)
Voilà, ca fonctionne enfin. J'ai récupéré la dernière version de noyau sur le site de Benjamin (2.2.17pre20-ben1), cela fonctionne peut-être avec des versions plus vieilles, mais je n'ai pas testé.
Il faut ajouter "video=atyfb" aux paramètres du noyau.
La façon de gérer la souris a changé, il faut donc faire quelques modifications, comme expliqué sur la page de Benjamin :

# cd /dev # mkdir input # mknod input/mice c 13 63 # rm -f mouse usbmouse # ln -s input/mice mouse # ln -s input/mice usbmouse

De cette façon, il n'y a plus aucune distinction entre le trackpad et la souris USB, elles se comportent vraiment comme une seule souris (de type PS/2). Il n'y a plus besoin du truc avec gpm [#20000518 vu plus haut]. Il faut donc revenir en arrière sur la modif faite à /etc/rc.d/init.d/gpm, dans /etc/sysconfig/mouse, mettre les 2 lignes :
  MOUSETYPE="imps2"
  XMOUSETYPE="IMPS/2"
et dans /etc/X11/XF86Config, dans la section "Pointer", mettre la ligne :
  Protocol   "IMPS/2"
Ensuite, relancez gpm par :
# /etc/rc.d/init.d/gpm restart
(la souris en mode console doit fonctionner maintenant.)

Ensuite, il faut configurer le framebuffer, par  (voir man fbset) :
# fbset -depth 32 800x600-56
(j'ai aussi ajouté cette ligne à la fin de /etc/rc.d/rc.local) et X par :
# Xconfigurator
Dans Xconfigurator, choisir l'écran "Apple Powerbook G3 99", et la résolution 800x600 en 24 bpp.

Ca y est, vous pouvez démarrer X par :
$ startx -- -bpp 24
et vous aurez la joie de voir un X Window très coloré!

Remarque 1 : je ne sais pas encore pourquoi, mais ca ne fonctionne pas toujours du premier coup... en général, je lance X, puis je dois le tuer par Ctrl-Pomme-Backspace (l'affichage est brouillé), puis je le relance et ça marche... va comprendre...

Remarque 2 : l'utilitaire fblevel fourni avec pmud fonctionne maintenant, avec le nouveau noyau. On peut régler de façon logicielle le rétro-éclairage. Il suffit de passer la commande "/sbin/fblevel 5" pour fixer le niveau à 5.
De plus, j'ai ajouté fblevel dans /etc/power/pwrctl, de façon à abaisser le niveau de rétro-éclairage lorsque l'iBook est sur batterie, et à l'augmenter lorsqu'il est sur le secteur. Il faut également modifier le script /etc/power/pwrctl de manière à ce qu'il reconnaisse l'iBook : vers la fin, remplacez la ligne :
10|11)       pwrctl_G3   $1 $2 ;;
par :
10|11|12)       pwrctl_G3   $1 $2 ;;
En effet, "12" est le numéro qui permet de reconnaître le PMU de l'iBook.

Remarque 3 : avec le nouveau noyau, les touches '#@' et '><' sont inversées. Il faut donc modifier le keymap de façon à corriger ce problème. La nouvelle version est ici : [ibook/mac-fr-jice.kmap mac-fr-jice.kmap].

dernière minute : 13 septembre : un nouvel iBook vient de sortir ! Voilà je ne fais pas de pub ; l'évolution n'est pas très grande par rapport au mien, juste le CPU plus rapide (366 et 466 MHz), le disque plus gros (10 Go). Comme j'ai upgradé à 128 Mo, ils ont moins de mémoire que le mien (64 Mo). De plus l'écran n'a pas grandi. Mais il y a enfin un port rapide (Firewire), qui manquait singulièrement. Et sur le special edition, le DVD !
Bon, je ne suis pas trop vert ;) Attendons un écran plus grand &USB 2. Savez-vous s'il dispose enfin d'un micro, d'un meilleur haut-parleur ?
Si vous en avez un, pouvez-vous me dire si Linux tourne dessus ? (comment ça, vous n'avez pas encore eu le temps de lire tout le journal pour l'installer ? ;-)

A bientôt pour un compte-rendu de mes expériences pour réduire la consommation de courant sous Linux... hdparm et update me voilà :-)
Au fait, est-ce quelqu'un utilise ma version modifiée de xosview ([#dl_xosview download]) ?

20 août 2002 : mise à jour

Je ne me suis plus servi de l'iBook sous Linux pendant un moment... J'ai entre temps un peu testé la Mandrake 8.0 PPC, puis j'ai aidé au beta test de la Mandrake 8.2 PPC. C'est cette distribution qui est actuellement installée sur mon iBook, depuis le printemps dernier. L'installation s'est déroulée sans problèmes (il suffit de partitionner auparavant comme je le décris plus haut), X fonctionne parfaitement, le son également. Il me reste à trouver comment faire fonctionner le modem... mais il le faisait avant, cela ne devrait donc pas poser trop de problèmes. Je vous conseille donc cette distribution, qui est la meilleure sur PowerPC que j'aie testé jusqu'à présent.
De plus, un bout de code © moi-même s'y trouve : la modification que j'ai apportée à xosview a été incorporée au package xosview-1.7.3 présent dans la distribution, l'option +pmu permet d'afficher l'état de la batterie.
Enfin, je suis en train de tester le modem ADSL Speedtouch USB sur cet ordinateur, j'espère pouvoir le faire fonctionner rapidement, d'autant qu'il semble compiler sans problèmes.

Avez-vous des informations à faire passer concernant le nouvel iBook sous Linux ? (il a donné un sacré coup de vieux à ma "palourde" ! ;)

16 février 2003 : Mandrake 9.1 béta 2

Ce week end, j'ai installé la Mandrake 9.1 ppc (beta 2). Je n'avais que le premier CD sous la main, mais cela a fonctionné a merveille, mis à part 2 ou 3 petits trucs que je détaillerai bientôt. C'est très simple à installer (bien sûr je n'avais pas de partitions à faire, ca simplifie le processus)... Le plus gros problème que j'ai eu finalement, c'est que tout ce qui concerne le multimédia est sur le 2ème CD, et que je ne l'avais pas avec moi... Le son au volume mini c'est pas terrible :-p M'enfin, l'installation s'est déroulée sans accrocs. La suite au deuxième CD :)

Cette page est issue de la documentation 'pré-wiki' de Léa a été convertie avec HTML::WikiConverter. Elle fut créée par Jean-Christophe Cardot le 14/04/2000.

Copyright

Copyright © 14/04/2000, Jean-Christophe Cardot

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike icon
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique 3.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Petite mise à jour en passant

Des petites infos :

- la debian est la plus sûre distribution pour partionner/formater/préparer votre disque à recevoir une distribution linux (mandriva, suze ,debian , lfs , gentoo etc ...). - un très bon keymap pour votre ibook ici :: http://static.twolife.org/ibook/mac-fr-ext_new.kmap.gz - avec xfce, il est possible de configurer le plugin de niveau de batterie (la recompilation est assez triviale) - suse contient les packages pour installer un knx (client NX) sur ppc, c'est le meilleur moyen car là la compilation n'est plus du tout triviale... ;) - sinon les derniers kernels (2.6.17 le dernier que j'ai testé à ce jour sur ibook) fonctionnent très bien avec l'ibook (perso un G3) - enfin pleurons sur l'impossibilité maintenant de trouver un ibook avec une architecture ppc depuis quelques temps, snif, la migration intel fut fort rapide :(

merci de votre attention



@ Retour à la rubrique Matériel

Affichages
Outils personnels

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA