Léa-Linux & amis :   LinuxFR   GCU-Squad   Zarb.Org   GNU
Fiches:La ligne de commande


La ligne de commande

Par Jean-Christophe

Introduction

Aujourd'hui de nombreux outils graphiques existent pour chaque distribution, qui gèrent de manière automatisée les réglages les plus courants.

Cependant, afin de faire des réglages plus fins, ou non prévus par les interfaces graphiques, ou simplement lancer des scripts ou des programmes dont vous ne trouvez pas l'icône dans le menu, la ligne de commande doit être utilisée.

Les programmes ouvrant une ligne de commande se nomment par exemple xterm, konsole... En général vous trouverez une icone pour lancer le terminal dans les menus de votre distribution.

La console de l'EeePC
La console de l'EeePC

Cette fiche présente les basiques de la ligne de commande. Pour en savoir plus, lisez l'article sur le Shell.

Les commandes usuelles

Attention ! Linux est sensible à la casse. Si la commande est en minuscules, tapez-là en minuscules. Respectez les majuscules et les minuscules dans les noms de fichiers et de répertoires.

Commandes linux équivalent Ms-DosTM à quoi ça sert Exemples
cd cd change le répertoire courant.
cd ..

- va dans le répertoire parent du répertoire courant
cd /home/user/.nsmail

- va dans le répertoire désigné
ls dir affiche le contenu d'un répertoire
ls

- affiche le contenu du répertoire courant
ls -l

- affiche le contenu du répertoire courant de manière détaillée
ls -a /home/user

- affiche le contenu du répertoire désigné (ainsi que les fichiers cachés)

Voir cet article qui détaille la commande ls.

cp copy
xcopy
copie un ou plusieurs fichiers
cp toto /tmp

- copie le fichier toto dans le répertoire /tmp
cp toto titi

- copie le fichier toto sur le fichier titi
cp -R /home/user /tmp/bak

- copie le répertoire /home/user ainsi que tout ce qu'il contient dans /tmp/bak
rm del efface un ou plusieurs fichiers
rm toto titi

- efface les fichiers toto et titi
rm -f toto titi

- efface les fichiers toto et titi sans demander confirmation
rm -rf deltree efface un répertoire et son contenu
rm -rf /tmp/*

- efface (sans demander de confirmation) tous les fichiers et répertoires de /tmp
mkdir md ou mkdir crée un répertoire
mkdir /home/user/mes_documents

- crée le répertoire mes_documents dans le sous répertoire /home/user (éviter de mettre des espaces dans les noms de fichiers ou de répertoires)
rmdir rm efface un répertoire s'il est vide
rmdir /home/user/.nsmail

- efface le répertoire .nsmail de /home/user si celui-ci est vide
mv ren
move
déplace ou renomme un ou des fichiers
mv tata titi

- renomme tata en titi
mv * *.bak

- ne fonctionne pas !!!!
mv * /tmp/bak

- déplace tous les fichiers du répertoire courant vers le répertoire /tmp/bak

Pour d'autres commandes ou plus de détail sur celles-ci, voir l'article sur le Shell.

Les répertoires, les fichiers et les disques

La racine

Sous GNU/Linux il n'y a pas de lettre représentant le lecteur, comme le C: de Windows. En fait la notion de support physique des données est cachée, au sein d'une arborescence dont la racine est /. Il y a donc une seule racine, là où sous Windows chaque lecteur (C:, D:, E: etc.) est une sorte de racine.

Le séparateur

C'est / et non \. Par exemple /home/user représente le répertoire user, dans le répertoire home, lui-même dans la racine.

Le répertoire courant

Il est représenté par un point : .. Notez que pour lancer un programme situé dans le répertoire courant (si celui-ci ne fait pas partie des chemins de recherche par défaut [variable d'environnement PATH]), taper ./ma-commande

Le répertoire parent

Il est représenté par deux points : ... Exemple : cd .. pour remonter dans l'arborescence.

Le répertoire de l'utilisateur

Il est représenté par un tilde : ~. Par exemple cd ~ pour aller dans son répertoire utilisateur. Le tilde est synonyme de /home/user (où user est votre nom d'utilisateur).

Les fichiers cachés

Ce sont ceux dont le nom commence par un point. Si vous voulez cacher un fichier, il suffit donc de le renommer. Par exemple mv ~/monfichier ~/.monfichier

Les jokers

Dans les noms de fichiers ou de répertoires, les jokers * et ? sont autorisés. * représente un nombre quelconque de caractères, alors que ? n'en représente qu'un seul. Par exemple *.jpg représente tous les fichiers se terminant par jpg (par exemple mv *.jpg *.png *.gif images pour déplacer toutes les images dans le répertoire images. D'autres jokers plus avancés sont présentés dans l'article sur le Shell.

Astuces d'utilisation

Les raccourcis clavier 
lisez cet article.
Enregistrer la sortie d'une commande dans un fichier 
lisez cet article.
Créer un alias 
on peut créer des alias afin de simplifier des commandes qu'on utilise souvent, par exemple taper ll au lieu de ls -l ou c au lieu de clear (équivalent du cls du DOS, qui efface l'écran). Pour celà, lisez cet article.



@ Retour à la rubrique Fiches pratiques


Copyright

© 17/07/2008 Jean-Christophe Cardot

Creative Commons License
Creative Commons Attribution iconCreative Commons Share Alike icon
Ce document est publié sous licence Creative Commons
Attribution, Partage à l'identique 3.0 :
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
Affichages

Serveur hébergé par ST-Hebergement et Lost-Oasis / IRC hébergé par FreeNode / NS secondaire hébergé par XName
Sauf mention contraire, les documentations publiées sont sous licence Creative-Commons CC-BY-SA